Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2008

La "guerre de l'ombre" sino-taïwanaise n'est pas terminée: Les espions chinois et taïwanais agiront désormais depuis leur ambassades respectives!

"Euronews" a annoncé la semaine dernière que, dans le cadre des négociations menées entre Pékin et Taïwan, visant a améliorer les relations entre les deux pays, est prévu l'établissement de lignes aériennes , pour permettre a plus de touristes de visiter la Chine et Taïwan, ainsi que de relations diplomatiques, qui devraient entraîner l'ouverture de missions, voire d'ambassade, dans les deux pays respectifs.

Cela veut-il dire que les deux pays ne s'espionneront plus? J'en doute. En effet, amélioration des relations ne signifie pas que les deux pays seront automatiquement amis. Le but de Taïwan reste quand même la préservation de son indépendance vis-a-vis de la République Populaire de Chine, et celui de la Chine communiste de réintégrer l'île nationaliste dans son giron. Les deux objectifs paraissent incompatibles l'un avec l'autre, donc l'espionnage entre les deux pays ne cessera pas, sans aucun doute. Surtout quand on sait que le Président taïwanais a promis que, durant son mandat, on "ne parlerait ni de réunification avec la Chine communiste ni d'indépendance". Le statut de facto de l'île de Formose reste en l'état, ce qui ne peux satisfaire la RPC.

L'amélioration des relations sino-taïwanaises devra toutefois profiter aux services secrets respectifs des deux pays; Désormais, le Guoanbu pourra espionner depuis sa mission diplomatique a Taipei, et idem pour le Tewu taïwanais depuis sa mission de Beijing! Les deux pays s'espionnent actuellement de la manière suivante: soit en envoyant des espions camouflés en "hommes d'affaires" en territoire ennemi (au risque d'être capturé et emprisonné) pour collecter des renseignements, soit en agissant depuis des pays tiers. L'ouverture des missions diplomatiques donnera aux espions des deux pays un "plus" en sécurité: si ils se font pincer, ils seront seulement expulsés.

Les commentaires sont fermés.