Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1953 a 1961

 

LA STATION DE LA CIA A MOSCOU 1953-2007.



Ce document est le résultat de plusieurs années de travail,de recoupements, d'analyse et d'attentes, basé exclusivement sur des sources publiques, des journaux, des ouvrages,des sites Internet anglais,américains,russes,francais.Il commence a la date de 1953,quand arrive le 1er officier de la station de Moscou sous la couverture diplomatique de l'ambassade américaine.Il est divisé en plusieurs parties,par dates.

 

medium_CIA_Sigle.jpgSigle de la CIA ,au quartier général, a Langley,Virginie





1953 L'APPARITION D UN EMBRYON DE STATION.

Bien que la priorité de la CIA, dès sa création en 1947, soit le Bloc communiste, durant plusieurs années,l' Agence ne put y envoyer ses officiers sous couverture diplomatique, se heurtant aux objections du Département d'Etat américain.Pourtant,des officiers sont déja en poste derrière le Rideau de fer dès que l'Agence fut créée (Citons Gordon Mason qui arrive sous la couverture d'attaché économique a Bucarest en 1947,ou Charles M.English a Belgrade en 1948,tandis que Edward A.Seitz est envoyé dans le Nord de la Yougoslavie.Il semble que ce soit aussi sur cette période qu'arrive le premier officier de la CIA a Budapest,peut-être Matild Holomani,mais je ne suis absolument pas sûr).

Il faudra donc attendre 1953 pour que le premier officier de la CIA arrive en poste a Moscou. Ce sera Edward Ellis Smith,qui devait normalement traiter Piotr Popov, un officier du GRU recruté en Autriche. Mauvais départ: Smith sera compromis par le KGB ,en lui jettant dans les bras une séduisante femme de chambre, et il sera rappelé d'urgence a Langley en 1956.
D'autres officiers prennent le relai,individuellement,par exemple, l'attaché Paul Uffelman,qui sera déclaré persona non grata et expulsé en 1957. Selon un article ("Amnesty of Foes Brings Disarray To Yeltsin Team",New York Times du 01.03.1994) la CIA n'avait,dans cette période ,que 2 officiers a Moscou. Difficile a dire si c'est exact mais la CIA n'avait pas plus d'une dizaine de traitants sous couverture diplomatique a Moscou.La CIA,il convient de le rappeler,n'en est que a ses balbutiements derrière le Rideau de Fer,la mise en place du dipositif de collecte de renseignements est long,minutieux,pour une CIA très jeune (Car créée récémment) et inexpérimentée (En comparaison d'un MI6 qui peut se prévaloir de plusieurs siècles d'existence et a déja a son actif une vingtaine d'années d'expérience dans la lutte anticommuniste).

Le but de la CIA étant de recruter des informateurs, la station perfectionne ses techniques de communication. Depuis le centre de Francfort-sur-le-Maine,en Allemagne ,la CIA émet des messages codés a destination de ses informateurs qui sont en URSS. Ses informateurs les décryptent grâce au bloc chiffré que leur a transmis leur officier traitant,et ils recoivent ainsi des instructions (Informations a communiquer, emplacements de caches et de Boîtes aux lettres mortes etc..) .La CIA emploie aussi le classique arsenal de boîtes aux lettres mortes,de rencontres personnelles ,de signaux convenus a l'avance (Par exemple,un trait blanc sur une porte convenue a l'avance signifie :Colis déposé a l'endroit convenu.)

medium_popov.jpg

medium_Langelle_et_Popov.jpgPhoto de gauche:Piotr Popov.Photo de droite :Popov (en uniforme) et Russell Langelle (a droite).



Plusieurs années durant , des officiers de la CIA sont envoyés a Moscou, mais il n'y a pas de chef de station pour coordonner les activités, d'ou le bazar en 1959 qui entraîne l'interpellation d'un des informateurs les plus précieux de la CIA,le sous-colonel du renseignement militaire soviétique Popov.Tout commence en janvier 1958 quand arrive a Moscou sous couverture d'attaché administratif de l'ambassade américaine Russell Langelle,qui sera chargé d'entretenir les contacts avec Popov.Surveillé par le contre-espionnage du KGB,Langelle attire l'attention des soviétiques car il est vu en compagnie de Georges Winters,attaché économique de l'ambassade, et du 1er secrétaire Remsted.Tous deux sont connus comme étant des officiers de la CIA. Puis c'est l'attitude de Langelle qui intrigue le contre-espionnage: Durant ses heures de travail,il regarde les plans de la capitale soviétique,parle russe couramment (Ce qui n'est guère utile a son poste), met fort la radio avant de discuter avec sa femme...


medium_langelle.JPG

Russell August Langelle.

Le 23.05.1958, la 2ème Direction Principale du KGB ,le contre-espionnage,obtient la preuve définitive de l'appartenance de Langelle a la CIA : Ce jour -la, alors que Langelle est avec sa famille en train de pique-niquer sur les collines du Mont Lénine,le contre-espionnage découvre une Boîte aux lettres morte que l'américain a déposée discrètement près d'un escalier ,et destinée a un informateur de la CIA. Une surveillance est mise en place,et la personne a qui était destinée la BLM,un habitant de Moscou,interpellée.Cet événement ne fait que confirmer aux yeux du KGB que Langelle est bien un officier de la CIA particulièrement actif,d'ou un renforcement de la surveillance a son égard.

Son voyage a Kalinin avec Remsted en décembre 1958 intrigue aussi le KGB,qui ne va pas tarder a découvrir ses contacts avec Piotr Popov

Un soir,comme convenu a l'avance, Langelle réussit a transmettre un paquet a Popov,puis donne le signal convenu a Winters que l'opération s'est déroulée sans problème.Mais ,au lieu de ca,Winters dépose dans une boîte aux lettres une lettre a l'intention de Popov.Et sachant que Winters était sous haute surveillance,la lettre est interceptée,et Popov démasqué.Le KGB décide  d'intoxiquer les américains,le temps que le GRU ait le temps de faire rapatrier tous les illégaux grillés par Popov.L'opération prend fin le 16 octobre 1959 avec l’interpellation en flagrant délit de Langelle avec Popov,dans un bus.Le diplomate américain sera ensuite délcaré "persona non grata" ;il quitte l'URSS le 19.10.1959 .Quant a Popov ,il sera condamné a mort et éxécuté en 1960.

Les commentaires sont fermés.