Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2007

Brève histoire des services secrets soviétiques et russes

Suite à la Révolution bolchévique de 1917 est fondée la VTchéKa (commission extraordinaire panrusse de lutte contre la contre-révolution et le sabotage), chargée du renseignement intérieur, extérieur, de la sécurité et de la lutte contre les opposants. En contrepartie, l'Armée rouge se dote en octobre 1918 de son propre service de renseignement, la IVe direction principale de l'état-major général de l'Armée rouge. Après la Seconde Guerre mondiale, ce service sera renommé : il deviendra le GRU, Direction Principale du Renseignement.

Concernant la VTchéKa, elle changera plusieurs fois de nom (Tchéka,OGPU,GPU,NKVD,NKGB,MGB,MVD), mais ses tâches resteront les mêmes. Petite différence toutefois : quand l'ancienne Tchéka deviendra le NKVD ou MVD, les services de sécurité soviétiques perdent en autonomie ; il ne sont alors qu'une branche des différents services de police d'URSS, le NKVD englobant aussi bien le contre-espionnage que la police, les pompiers ou le Goulag. Les services de sécurité et de renseignement extérieurs, au sein du NKVD, sont réunis dans le GUGB (Direction Principale de la Sécurité d'Etat) du NKVD.

La Guerre froide arrivant, Staline décide de s'inspirer du modèle de la CIA. Est alors créé le KI, le Comité d'information, qui regroupe le renseignement extérieur politique et le GRU. Mais l'expérience échoue.

Par décret de 1954 est créé le Comité pour la Sécurité d'Etat,le KGB, (Donc les services de sécurité perdent leur statut de Ministère ,ils sont désormais un simple Comité)  chargé aussi bien du contre-espionnage que des gardes-frontières, du renseignement extérieur, de la lutte contre les opposants ou de la protection des personnalités. Lui font concurrence le GRU, rattaché a l'Armée rouge mais aussi le MVD c'est-à-dire la police. Le Ministre de l'Intérieur sous Brejnev, Chtchelokov, n'aura de cesse d'essayer de réduire le poids du KGB sur le plan intérieur.

Le KGB a néanmoins un avantage de taille sur la police et le GRU : d'une part, il peut surveiller ces deux organismes, par le biais de la 3e direction du KGB (contre-espionnage militaire), par exemple, en recrutant des officiers du GRU ou en essayant d'y démasquer les traîtres (ce rôle revient à la 2e sous-section du 1er département de la 3e direction du KGB, à l'intérieur de l'URSS, et à la sécurité interne du renseignement extérieur du KGB, la section "K" de la Première Direction Principale, dans les ambassades, consulats, délégations, etc.). Concernant la police, est créée en 1982 au sein de la 3e direction la section "V", chargée de la lutte contre la corruption au sein des forces armées (donc la police comprise). Le KGB a donc en premier un moyen d'interférer dans le travail de ces deux organisations concurrentes.

D'autre part, le KGB peut doubler les deux concurrents. En effet, rien n'interdit au KGB de collecter des renseignements militaires ; c'est même un de ses rôles, et ainsi il concurrence le GRU dont c'est la mission. Et rien n'interdit non plus le KGB d'enquêter (ce qui est aussi un de ses rôles) dans les affaires de crime organisé, de terrorisme ou de lutte contre la corruption, doublant ainsi le MVD (ministère de l'Intérieur, police).

La chute de l'URSS en 1991 change la donne, le KGB est divisé en plusieurs services indépendants : l'ex-direction du renseignement extérieur du KGB (1ère Direction Générale) devient le SVR, service de renseignement extérieur. Le service de protection des personnalités est désormais directement rattaché au président de la Fédération de Russie, il se nomme le FSO, tout comme un autre service beaucoup moins connu, le GUSP (Direction Principale des Programmes Spéciaux, en fait l'ex-15e direction du KGB, chargée de la construction des bunkers protégeant les dirigeants en cas de guerre).

Le GRU ne voit pas son statut modifié, de son côté, tandis que les services chargés de la création des codes secrets (8e direction du KGB) et du brisage des codes utilisés par les adversaires (16e Direction générale) sont rassemblés dans une Agence fédérale, le FAPSI. Enfin, le KGB perd ses pouvoirs d'instruction, et ses unités d'élite entrent dans le giron du concurrent, le Ministère de l'Intérieur. Les services chargés de la Sécurité intérieure (protection des secrets économiques, industriels, du contre-espionnages, de la sécurité des transports, antiterrorisme et lutte contre le crime organisé ) sont rassemblés dans le FSK,Service Fédéral de contre-espionnage lequel, insécurité puis guerre de Tchétchénie aidant, regagne très vite ses pouvoirs d'instruction et d'écoutes (dès 1993). En remplacement du FSK est créé en 1995 le FSB, Service fédéral de Sécurité, avec les mêmes missions. Les unités d'élites reviennent dans le giron du FSB cette année-là, et en 2002, le FAPSI et les gardes-frontières sont rendus au FSB.

 

Cet article sera régulièrement remis a jour

Commentaires

J'ai juste amélioré un peu la syntaxte :)

Je vous remercie de votre contribution ;)

Autre chose, avez vous par hazar des infos sur cette ex général russe :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Leonid_Ivashov

Il est annoncé comme étant chef d'état major de l'armée russe en 2001 mais je n'ait pas trouvé pour l'heure de confirmation autre sa "bio" du Réseau Voltaire reprit par d'autres sites.

Comme ce site à déja exagéré et modifié les biographies de plusieurs de ses membres, j'ai des doutes.

Écrit par : Frédéric | 12/07/2007

eu malheureusement aucune informatiom,il n est pas tombe dans mon "champ de vision" jusqu a present.....

Écrit par : ADMINISTRATEUR | 07/08/2007

Cela ne fait rien.

C'est bizarre qu'il n'y est quasiment rien sur l'internet comme source primaire hors "Voltaire" sur cette personne en français..;

Écrit par : Frédéric | 07/08/2007

Leonid ou Léonid comme prenom de l'agent double dont vous avait fait un article sur le wiki ?

Écrit par : Frédéric | 25/09/2007

Léonid.Léonid Poleshuk

Écrit par : ADMINISTRATEUR | 25/09/2007

ok, changement de titre alors sur l article.

Écrit par : Frédéric | 25/09/2007

Un nouveau patron à la téte du SVR, Mikhail Efimovitch Fradkov, le précédent 1er ministre russe :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikha%C3%AFl_Fradkov

Écrit par : Frédéric | 07/10/2007

Les commentaires sont fermés.