Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2006

"L'erreur du Rézident", "Le destin du Rézident", "Le retour du Rézident", "La fin de l'opération Rézident"

Voici finis la série des 4 "Rézident" (Traduction,l'espion,le chef de station),films en russe de 1h30 environ chacuns , sortis respectivement chacuns en 1986,1970,1982,1986

L'histoire est la suivante :Un fils d'un important émigré russe, Tuliev (Joué par Mickhaïl Jjenov,excellent ) est envoyé sous une fausse identité par un service secret occidental en URSS,ou il est chargé de s'installer pour participer a des opérations d'espionnage dans le domaine de l'industrie militaire.C'est sans compter sur le contre-espionnage du KGB qui le piste,réussit ensuite a le retourner et a l'utiliser pour découvrir les intentions des services secrets occidentaux.Ainsi,Tuliev dévoilera que une des opérations consiste a poser dans différents points d'URSS des petits containers contenant des matériaux radioactifs qui seront activés en cas de guerre...

 

Personnelement, le premier épisode m'avait moyennement séduit,en revanche,j'ai accroché au second a un tel point que,alors qu'il était 2 heures du matin,je me suis jeté sur la suite!

 Peu de bagarres,de poursuites et de fusillades.Ce film restitue sa vraie place aux services d'espionnage et de contre-espionnage :C'est avant tout une bataille de cerveaux, pour tromper l'adversaire.Une des raisons est simple :Un des deux scénaristes a écrit les différents épisodes sous un pseudo.Son vrai nom était Oleg Mikhaïlovitch Gribanov,qui a dirigé la 2ème Direction Principale du KGB de 1956 a 1964.Ce service était chargé du contre-espionnage en URSS même.Parmi les succès du service de Gribanov,on peut noter les interpellations de nombre de traîtres (Le sous-colonel Piotr Popov du GRU début 1959,le colonel Penkovsky en octobre 1962) ainsi que la neutralisation de nombre d'opérations d'espionnages des services secrets adverses (Interpellation en 1960 de George Papadopoulos,agent des services secrets grecs qui photographiait des objectifs militaires) ou nombre de recrutements ( Compromission de Maurice Dejean,Ambassadeur de France a Moscou,recrutement du britannique John Vassall a Moscou).                                                                                                                                                                 Donc Gribanov avait acquis une solide expérience de ses années a la tête de la DDP.

medium_GribanovKGB.jpg

 

 Photo de O.M.Gribanov

 

 

 

 

 

Pour revenir au film,il faut y ajouter que les cadres sont agréables,l'histoire rebondit sans temps morts,et les acteurs sont convaincants.Je ne me suis pas ennuyé,et je n'ai pas regretté d'avoir consacré du temps a les regarder

 

Donc vivement conseillé 

Commentaires

Merci pour vos modifications sur la taille de texte...

Avez vous lu "Le Gendarme de Chirac" de Michel Roussin ? Il était au coeur du renseignement français. Très instructif.

Vous pouvez retrouver une petite note de lecture dans la rubrique livre de mon site : http://2008.hautetfort.com/

A bientôt (en espérant vous compter parmi nos fidèles)

Thomas

Écrit par : En Route pour 2008 | 08/10/2006

Les commentaires sont fermés.