Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1986 a 1991

LA STATION DE LA CIA A MOSCOU DE 1986 A 1991


medium_smetanine.JPGmedium_vassiliev.JPGmedium_varennik2.jpg







De gauche a droite:L'officier du GRU Smetanine interpellé dans le train; Vladimir Vassiliev,officier du GRU recruté en 1984 en Hongrie; Guennadi Varennik,officier de la ligne "illégaux" du renseignement extérieur du KGB,qui a contacté en 1985 l'officier de la CIA Charles Leven .Tous seront condamnés a mort et éxécutés

medium_Jack_Downing_photo_extraite_de_son_passeport.JPG

Jack Downing,chef de la station de Moscou de fin 1986 a 1989.Downing sera ensuite,de 1997 a  1999,patron de la Direction des Opérations de la CIA.

Il faudra donc un peu attendre avant que la CIA n'envoie un nouveau chef de station,de peur qu'il soit immédiatement expulsé. Burton Gerber,nommé en 1984 patron de la Division soviétique,porte son choix sur Jack Downing,un officier de la CIA expérimenté,en poste a Moscou de 1974 a 1976 et  qui a servi comme chef de la CIA a Pékin de 1980 a 1982. La mission de Downing est simple: Remonter le niveau de la station, qui a perdue nombre d'informateurs et officiers traitants, la redynamiser. Downing arrive dans la capitale soviétique en novembre 1986 et s'efforcera de remettre au travail la station,prudemment.

Mais nouveau coup dur quand la CIA apprend (En décembre 1986) que un des marines de l'ambassade américaine a Moscou, Clayton Lonetree, avait été recruté par le KGB. En poste comme garde de sécurité a l'ambassade américaine a Moscou, Lonetree avait été recruté par le KGB grâce a une "hirondelle". Selon Stanislav Lekarev, ancien officier du KGB, Lonetree avait fourni une listes des officiers de la CIA en poste a Moscou sous couverture diplomatique. Notons que, étant membre de la sécurité de l'ambassade, Lonetree devait savoir qui va dans les locaux de la CIA a Moscou (ce qui permet d'identifier les diplomates aidant accessoirement la CIA).

En mai 1987 il est contacté par un officier du département Amérique du contre-espionnage du KGB,le sein des seins! Baptisé GTPROLOGUE , celui-ci lui fournira des informations qui permettent a Downing de se rendre compte de l'ampleur des dégâts subis par la station.Il prévient aussi Downing que le KGB compte envoyer plusieurs citoyens soviétiques dans les pattes de la station de Moscou.Toutefois,GTPROLOGUE refuse de dévoiler son identité et déclare qu'il ne fournira des informations plus précises que une fois exfiltré d'URSS. La station de Moscou garde néanmoins le contact avec lui; c'est Jack Downing qui s'en charge.

medium_CIA_Tony_Mendes_et_Jonna_Gezer.jpg


A droite, Antonio Mendès,spécialiste du déguisement a la CIA.

Vers 1988 arrive a Moscou le chef du département "Déguisement" de la CIA,Antonio Mendès.Rencontrant Jack Downing, ce dernier lui explique la mission : la CIA compte mettre sur écoutes un tunnel sous le Kremlin ou passent des communications importantes.Selon Mendès, l'opération fut menée en octobre 1989 avec deux officiers de la station de Moscou,un informateur de la CIA au coeur de la 16ème Direction du KGB et des personnes au sein du Kremlin recrutées par la CIA.Ce sera un succès,qui permettra a la CIA d'obtenir des informations capitales lors du coup d'Etat de 1991 sur les intentions des putschistes,lequelles seront transmises a Boris Eltsine.


6b101be0f5a33ad0373c7808e25cb60c.jpg

Diana Durand (A droite) Cette même année arrive a Moscou une spécialiste  de l'informatique a la CIA, affectée pour  un an dans la capitale soviétique. Il s'agit de Diana Lin D.Durand, ou selon un article du Washington Post en date du 16.11.2007 elle "participe a des projets spéciaux". Etant donné que c'est cette même année que la station de Moscou a réussi a mettre sur écoutes le tunnel du Kremlin, on peut nourrir quelques soupcons de la participation de Mme Durand a ce projet.



medium_COSMoscowCline.jpg

Michaël Cline,chef de station a Moscou de 1989 a 1991 sous la couverture de conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.Auparavant en poste a la Base de la CIA a Zagreb puis a la station de Belgrade (Yougoslavie)


En 1989,Michaël Cline,un officier qui dispose d'un riche bagage opérationnel (il a été précédemment en poste en Pologne,en Yougloslavie,au Brésil,a Cuba et au Vénézuéla)  est nommé a la tête de la station. Cline n'hésitera pas a s'impliquer personnellement dans les opérations de la station,par exemple dans les contacts avec GTPROLOGUE (ce qui sera décrit plus bas). Le 15.10.1989, l'officier de la station Gary Montrowl (Qui sera de 2001 a 2003 chef de la station la plus importante du continent européen)  rencontre ainsi PROLOGUE dans un parc de Moscou.Il s'agit de planifier la fuite de cet informateur potentiel,que la CIA a identifiée,grâce a un ancien du contre-espionnage du KGB qui a fait déféction (Sergey Papouchine) ,comme étant Sacha Jomov, qui supervise la surveillance des américains au sein du 1er département du contre-espionnage du KGB.


Carte de Moscou réalisée par la CIA en 1988


Sur cette période,la station de Moscou recoit un informateur ,en la personne du colonel du GRU Vyatcheslav Baranov,lequel a été recruté en 1989 a Dhaka par Vincent Crockett (Expulsé de Moscou en 1977,Crockett est ensuite devenu le chef de l'antenne au Bangladesh) et Brad Lee Bradford (Qui sera ensuite en poste en Arabie Saoudite). La station organise les rencontres avec « Tony » -pseudo de Baranov a la CIA- ,auxquelles participent l'officier de l'antenne Greg Robinson et Michaël Sulick,alors chef de station adjoint.Ce dernier rencontre « Tony » le 11.07.1990.


A Léningrad,la Base,qui dépend de la station de Moscou, est contactée par un ingénieur qui travaille dans une société travaillant sur commandes de la marine militaire,donc appartenant au complexe militaro-industriel. Il tente de contacter une première fois la base de Leningrad sans succès. Quand il tente une deuxième fois dix mois après ,le KGB le repère et l’interpelle ,avant de décider de l’utiliser contre la CIA dans une opération qui s'étendra jusque 1991, avec pour but de désinformer l'agence américaine. Si la CIA était d’accord pour contacter l’ingénieur,elle devait garer une voiture près du Musée Kutuzov. Au jour J, les équipes de surveillance du KGB voient le chef de la Base de Léningrad Michaël Sutter,officiellement consul de la section politique et économique du consulat,garer la voiture,près du musée. C’est Cline qui dirigera l’opération ,tandis que sur le terrain s’impliquent les officiers de la Base de Léningrad Cynthia Folk (Officiellement vice-consule ) et McGregor Gray.Le KGB utilisera cet ingénieur pour intoxiquer la CIA.L'opération durera jusque 1991.

Pour revenir a GTPROLOGUE, la CIA prépare son exfiltration par la frontière finlandaise.Le 08.06.1990,Michaël Cline rencontre PROLOGUE dans le train Moscou-Léningrad et lui remet le plan d'exfiltration.Mais les officiers de la CIA qui l'attendent en Finlande,ce 12.07.1990, ne le voient pas.Cline et sa femme prennent le train de nuit Moscou-Léningrad ,éspérant que GTPROLOGUE les contactera.Il leur remet,en effet,discrètement,un message,dénoncant le baclâge de l'opération d'exfiltration.

medium_Jomov_Sacha_alias_GTPROLOGUE.JPG

Alexandre Jomov,alias GTPROLOGUE pour la CIA et "Edwin" pour le KGB,a été chargé par son service d'intoxiquer la station de la CIA a Moscou. Au KGB,l'opération portait le nom de code de "Fantôme"

Après Moscou,Cline sera nommé comme chef d'antenne a Tokyo.Les dernières informations obtenues indiquent que il  travaillait au QG la CIA en 2004.Quant a PROLOGUE (Son vrai nom est Alexandre Jomov),la CIA n'apprendra que beaucoup plus tard ce que plusieurs officiers de la CIA soupconnaient :PROLOGUE était un leurre envoyé par le KGB,pour découvrir les méthodes de la CIA concernant l'exfiltration de ses informateurs soviétiques.Dernièrement,Jomov était a la tête de la section américaine du contre-espionnage du FSB.

La station de Moscou,évidemment,suit toujours avec attention la situation politique et économique de l'URSS.Gorbatchev paraît arrimé au pouvoir,mais les analystes de la division SOVA (Soviet Affairs) de la Direction du renseignement de la CIA,dès 1988,pronostiquent l'échec de la "Gorbimania" en URSS: La situation économique et sociale du pays se détériore.Nouvelle alerte en novembre 1990 quand la station de Moscou envoie un câble ,un dimanche dans la nuit,sur la montée des conservateurs,hostiles aux réformes de "Gorby".A la CIA,on comprend que la situation de Gorbatchev,coincé entre réformateurs et conservateurs,est en fait des plus précaires.


medium_COSMoscowRolf.jpgDavid Rolph,chef de la station de Moscou lors du putsch de 1991.Officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.David Rolph avait été ,au tout début des années 80,en poste a Moscou,ou il avait été l'officier traitant de A.G.Tolkachev et avait aidé Viktor Sheymov a fuire.Il a ensuite été en poste a Singapour puis chef de station en RDA durant la Chute du Mur de Berlin.

En 1991,juste avant le coup d'Etat,débarque a Moscou comme chef de station David Rolf. Ancien avocat,Rolf a beaucoup d'expérience: précédémment en poste a Moscou au tout début des années 80,il a rencontré plusieurs fois A.G.Tolkachev,et a dirigé la station de la CIA a Berlin-Est lors de la chute du Mur de Berlin. Malgré les informations arrivant a la Division soviétique de la CIA,alors dirigée par Milton Bearden,informations venant aussi de l'antenne de la CIA a Moscou,sur les préparations aux coup d'Etat,tout le monde est pris par surprise:Bearden est ,le 19.08.1991,en Egypte,tandis que a Moscou,Rolph s'efforce de gérer la situation en envoyant ses officiers aux quatre coins de la ville pour comprendre ce qui se passe. Il ne pourra que s'étonner devant le manque d'efficacité du coup d'Etat,qui échouera,et entraîne la fin de l'URSS.

Les commentaires sont fermés.