Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1991 a 1996

1991 A NOS JOURS: DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LA STATION DE MOSCOU.


La fin,officielle,de la guerre froide,avec la chute de l'URSS, ne signifiera pas la baisse des opérations d'espionnage de la CIA,bien au contraire! Malgré l'ordre donné par Milton Bearden,alors patron de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA,de ne plus considérer l'URSS- ou l'ex -URSS comme l'ennemi principal.


medium_bearden_2.jpg


Milton Bearden,Chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA de la mi-1989 a 1992.Entré a Langley en 1964,Bearden a travaillé a la station de la CIA a Bonn,puis Hong-Kong de 1968 a 1971,Genève de 1971 a 1975,retour au QG de la CIA a l'été 1975,puis réenvoyé a la mi-1976 a Hong-Kong,ensuite chef de station au Nigéria puis au Soudan.Nommé le 10.08.1985 n°2 de la Division soviétique de la Direction des Opérations,Chef de station a Islamabad a partir de la mi-1986, prend la tête de la Division soviétique en 1989,jusque 1992.Bearden a,de 1992 a 1995,dirigé la station de la CIA a Bonn,en Allemagne;il a été réprimandé dans le cadre de l'affaire Ames.

Avec la fin de l'URSS,Langley décide de modifier son approche de la Russie.Les informations "ouvertes" (par la presse,la radio,la télévision) sont plus accessibles,ce qui aide a mieux comprendre le pays;les contacts entre officiers de la CIA et citoyens russes sont facilités. Et la Russie reste un concurrent du point de vue de la production d'armement ,avec le 2ème potentiel nucléaire du monde.

La station de Moscou passe a l'action,la surveillance omniprésente du KGB ayant cessé.La station dressa la liste des fonctionnaires soviétiques et russes dont il serait intéréssant de faire connaissance.Les officiers de l'antenne se partagent les "séléctionnés" et a leur téléphoner pour les rencontrer.De nombreux fonctionnaires moscovites sont prêts a rencontrer des diplomates américains ,ignorant que ce sont des officiers de la CIA,prêts a faire connaître leurs opinions,leurs observations a Washington.

Selon Yevgueni Primakov dans son livre « Au cœur du pouvoir » -information a prendre avec prudence- ,le SVR recut ,alors qu’il le dirigeait,une description des objectifs de la CIA : "La CIA continuait a s’intérésser aux rapports de force internes a la direction russe et aux actions que Moscou projetait sur le plan intérieur et international. Elle suivait aussi de près la mise en œuvre des accords de transfert des armes nucléaires de l’Ukraine et du Kazakhstan sur le territoire russe ,ainsi que sur les questions liées a la sécurité nucléaire en général. Mais elle cherchait surtout a favoriser la décomposition de toutes les structures étatiques permettant à la Russie de conserver son statut de grande puissance ,et a empêcher un rapprochement trop étroit entre Moscou et les anciennes républiques devenues indépendantes."  Et le même auteur d'ajouter que,depuis le début des années 90,la CIA a renforcée ses positions en ex-URSS en mettant en place des stations dans nombre de pays de la CEI.Plusieurs fois ont été établies  que des agents américains agissant sur le territoire russe étaient en liaison avec des stations de la CIA situées en ex-URSS y compris dans les Pays Baltes (Dans une interview donnée en 1993,Léonid Shebarchine,ancien patron du renseignement extérieur du KGB,affirmera que la station de la CIA a Vilnius comptait début 1992 50 officiers).La station de la CIA a Moscou n'a pas de quoi rester les bras croisés,ses effectifs,tout comme ceux des Bases de la CIA dans les consulats situés en Russie,sont augmentés.

Rencontre au QG du Service de renseignement extérieur (SVR) des représentants de la CIA et du SVR. De gauche a droite: John N.MacGaffin, chef de la Division Eurasie de la Direction des Opérations de la CIA; John MacLaughlin, chef de la Direction du renseignement (analyse) de la CIA; Vadim Kirpichenko, consultant auprès du Directeur du SVR; Robert Gates, Directeur de la CIA; Evguéni Primakov, Directeur du SVR. 16 octobre 1992


Bien que la coopération ente sevices secrets russes et américains,sur des domaines aussi divers que la lutte contre le trafic de drogue,la prolifération nucléaire,les enlèvements et le l'antiterrorisme soit de plus en plus active.De 1992 a 1994,c'est Rolf Mowatt-Larrssen, chef de station adjoint de la CIA a Moscou,qui est le représentant officiel de la CIA auprès du SVR

medium_richard_palmer.JPG

Richard L.Palmer, chef de station a Riga de 1992 a 1994.

La Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA ,en effet, a envoyé  dans les ex-républiques d'URSS des officiers expérimentés pour y ouvrir des stations :Richard Palmer prend le commandement de la nouvelle station de Riga (Lettonie) qu'il dirigera de 1992 a 1994,Michaël Sulick (Qui a été chef de station adjoint a Moscou de 1988 a 1991 puis qui dirigera la même station de 1994 a 1996) débarque en Lituanie fin août 1991 pour établir les contacts avec le nouveau pouvoir et ouvrir le poste de Vilnius , Fred Woodruff (en poste en 1979 a Léningrad) est envoyé au Kazakhstan ,puis en mai 1993 a Tbilissi,pour une mission de quelques mois.Woodruff doit mettre en place la protection du Président géorgien, Edouard Chevarnadzé, et lutter contre le narcotrafic (Woodruff,45 ans, sera assassiné le 08.08 1993.Sa couverture a Tbilissi était ..conseiller aux affaires régionales.L'entrée de Woodruff a la CIA date de 1978 environ;il a été en poste en 1979 a Léningrad et en Turquie.Il devait prochainement prendre la tête de la station de la CIA a Prague) .Enfin,a Douchanbe,Tadjikistan,arrive en 1992 Robert Baer tandis que Franklin J.Spahawk,qui a travaillé a la station de Moscou dans la 1ère partie des années 80 (Officiellement comme 2ème secrétaire d'ambassade) arrive sous la couverture de 1er secrétaire a Erevan,Arménie (Il faut noter que vers 1987 Sparhawk a travaillé a la station de Tel-Aviv ,il était officiellement attaché commercial). Après Erevan,il sera Chef de station a Tallinn)

medium_baer_robert_CIA.jpg


Robert Baer est l'auteur de deux livres très critiques vis-à-vis de la CIA et du pouvoir américain :"Or noir et Maison Blanche",et "La chute de la CIA".L'auteur ne sait que trop de quoi il parle :Baer est entré a la CIA en 1976,et a été affecté a la Division Proche-Orient de la Direction des Opérations.En poste en Inde, successivement a Madras et New Delhi,deux années de formations a l'arabe a Tunis,puis en poste a Damas (1983),Khartoum (Pour 4 mois),a la Division Afrique de la DO,au Counterterrorism center de la DO (Début 1986 a août 1986),a Beyrouth (Août 1986 a 1988),Paris ( De 1988 a 1989),chef de station adjoint a la station de la CIA a Rabat de 1989 a 1991,Chef de station a Douchambé alors que le pays était en pleine guerre civile de 1992 a 1994.Ensuite Baer a été nommé chef-adjoint de l'Irak Opérations Group de la Direction de la CIA en 1994,chef de l'équipe de la CIA dans le Nord de l'Irak de janvier a mars 1995, avant d'être nommé numéro 2 du Groupe Sud de la Division Asie Centrale de la DO en 1995.Il a quitté la CIA novembre 1997,lassé de voir une Agence devenue politisée et bureaucratisée.



medium_Василий_Митрохин.jpg

Vassili Mitrokhine.

Première ratée ,néanmoins,pour la CIA,quand en mars 1992 Vassili Mitrokhin,qui a travaillé aux archives du renseignement extérieur du KGB jusque 1984, arrive a l'ambassade américaine a Riga avec des notes contenant des informations secrètes sur nombre d'opérations du KGB.Les officiers de la CIA déclinent sa proposition.Mitrokhine se tourne vers le MI6 qui se rendra très vite compte de l'importance des documents de l'archiviste,et le fera exfiltrer a Londres. La CIA a ratée un sacré poisson,car les informations deMitrokhine permettront entre autres de démasquer Georgi Trofimoff,colonel de la Défense Intelligence Agency,et Robert Lipka,de la National Sécurity Agency,qui avaient été recrutés par le KGB...



medium_baranov.JPG

Viatcheslav Baranov lors de son procès.

Mais le contre-espionnage russe se rend très vite compte lui aussi de l'activisme des américains, puisque est interpellé le 11.08.1992 Vyatcheslav Baranov, officier du GRU recruté a Dhaka en 1989 et qui a fourni des informations a la station de Moscou.

Parmi les opérations menées depuis l'ex-URSS,un exemple est le cas de Mikhaïl Sabaïev.Citoyen soviétique parti émigrer aux Etats-Unis sous Gorbatchev,il est recruté par le FBI qui le passe a la CIA,laquelle l'envoie en Russie pour y recruter un ancien ami d'enfance,qui travaille dans l'armée.Ce militaire prévient le contre-espionnage militaire russe,qui décide d'intoxiquer la CIA.Le contact entre le militaire et l'officier de la CIA n'a pas lieu en Russie,mais en Ukraine en 1994,et c' est William Pennington,un officier récémment en poste a Moscou,qui rencontre le militaire.


medium_William_Pennington.JPG

William Pennington,officier de la CIA en poste a Moscou de 1991 a 1993 sous la couverture d'attaché du groupe pour le contrôle du respect des armements de l'ambassade américaine.En mai 1993,alors âgé de 31 ans, il a été mêlé a un accident: Conduisant en état d'ivresse ,il a renversé une mère et ses deux filles,dont l'une âgée de 10 ans,est décédée a l'Institut Sklifossovsky le 18.05.1993.Pennington a quitté Moscou dans les 36 heures.Il a ensuite été transféré a l'antenne de la CIA a Helsinki,ou il a été en poste de 1994 a 1997.

Autre exemple du travail de la station de Moscou: Durant les affrontements de septembre-octobre 1993, qui tournent au conflit entre Boris Eltsine et le Parlement russe,conflit qui finira dans le sang,selon une source (L'information est a prendre avec prudence); le 02.09.1993,Bill Clinton et Warren Christopher (Alors secrétaire d'Etat aux affaires étrangères) sont informés (l'information provient de l'antenne de Moscou) que Boris Eltsine prépare ce qui sera le décret 1400, qui suspend les activités inconstitutionnelles de certains organes étatiques.Et le 24.09.1993, Yevgueni Primakov,alors patron du SVR, recoit James Morris,qui est patron de la station de Moscou.L'officier CIA demandera a Primakov son avis sur ses événements,pour en faire part a Bill Clinton en personne.

medium_COSMoscowMorris.2.jpgJames Morris,chef de station de la CIA a Moscou de 1993 a mars 1994 et interlocuteur officiel de la CIA auprès des services secets russes,officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.Avant de diriger l'antenne de Moscou,Morris a été en poste successivement en Turquie,en Grande-Bretagne,au Tchad et au Pakistan (Dans ce dernier pays,il était en 1988 Chef de Station adjoint,sous le commandement de Milton Bearden). Morris a quitté la CIA vers 1996-1997.

Le FSB décide donc de répondre a l'activisme des américains et se fera donc un plaisir de dévoiler plusieurs de ses réussites contre la CIA: Quand éclate l'affaire Ames en 1994,le FSK rappele la tentative de recrutement d'un homme d'affaires russe  par une dénommée Kelly Ann Hamilton,2ème secrétaire de l'ambassade américaine a Moscou en janvier 1993.Hamilton a tentée d'obtenir par l'intermédiaire de cet homme d'affaires,moyennant rétribution financière,des informations sur le char russe T-82.Cet homme d'affaires a tenté d'obtenir des informations auprès d'une personne travaillant dans une usine ,sans résultat,et le duo a été arrêté en mars 1993 par le FSK.Un autre exemple est la tentative de recrutement par le "deuxième secrétaire" de l'ambassade américaine Donald Plants, toujours en cette année 1993, d'un jeune russe, Igor Perenko, un habitant de l'Oural qui a auparavant travaillé pour le Complexe Militaro-Industriel soviétique.Perenko a ouvert son propre studio vidéo,et,souhaitant élargir son business,il est parti pour Moscou a l'été 1993.En premier lie,direction l'ambassade américaine,pour échanger des informations dans le domaine vidéo.Il éspérait aussi que les américains l'aideront a obtenir du matériel moderne.C'est surtout Plants qui s'intérésse a l'invité venant de l'Oural.Discutant avec Perenko,il apprend que celui-ci a auparavant travaillé dans une entreprise secrète,et propose au russe,moyennant finances,que celui-ci lui en dise plus..Un ans durant le duo se voit,mais il n'apporte rien d'utile a l'américain,et,pris de remords,Perenko a prévenu le FSK de ses contacts avec les américains..

Puis est expulsé le nouveau chef de station de la CIA a Moscou James Morris, en mars 1994 ,les américains ayant faits expulser le chef de station du renseignement extérieur russe a Washington. La station est alors ,temporairement,dirigée par Rolf Mowatt-Larssen,qui est nommé chef de station,et qui fut chef de station adjoint de 1992 a 1994.


medium_rolf_mowatt_larrssen.2.jpgRolf Mowatt-Larssen.A étudié a l'académie militaire de West Point,servi dans les paras de l'armée américaine.Entré vers 1982 a la CIA,Avant Moscou,Mowatt-Larssen a été en poste en Suède (1984 a 1987).Officier de la station de Moscou de 1988 a 1990. Il occupe ensuite le poste,toujours dans la capitale russe,de Chef de station adjoint de 1992 a 1994,officiellement secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine.Nommé temporairement Chef de station de la CIA a Moscou suite a l'expulsion de James L.Morris,poste qu'il occupe durant l'année 1994..Chef de la Base de la CIA a Zurich de 1994 a 1996, il dirige ensuite la station de Oslo (1998 a 2000).Pendant un ans,Mowatt-Larssen a servi dans l'équipe de George Tenet,patron de la CIA,avant ,vers juillet 2001,d'être détaché:il devait prendre le commandement de la station de la CIA a Beijing et commenca donc a suivre avec sa femme des cours intensifs de chinois.Mais suite aux attentats du 11 septembre ,il est nommé fin 2001 a la tête de la Division de Contreprolifération au Centre antiterrorisme de la Direction des Opérations de la CIA,puis chef de la Division Europe de l'Ouest qu'il commandera de 2004 a 2005.En 2005 Mowatt-Larssen a quitté la CIA,après 23 ans de carrière a l'Agence,pour prendre la tête du service de renseignements et de contre-espionnage du Ministère de l'Energie américain.

A ce titre,il s'occupa d'établir des contacts partenariaux entre la CIA et le SVR de 1992 a 1994.(aujourd'hui Mowatt-Larssen est chef du service de renseignements du Ministère de l'Energie américain,service particulièrement impliqué actuellement dans le travail en direction de l'Iran et de la Corée du Nord sur leur potentiel nucléaire) Mowatt-Larssen est donc nommé chef de station de Moscou, mais vite remplacé en cette même année 1994 par Michaël Sulick ,ancien chef de station-adjoint a Moscou sous Michaël Cline (en 2004,Cline travaillait toujours a la CIA.)


medium_COSMoscowSulick.jpg

Michaël Sulick Chef de station de la CIA a Moscou de 1994 a 1996 officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.(Sulick a été auparavant en poste au Japon,au Pérou,puis de 1989 a 1991,Sulick a été chef de station-adjoint a Moscou).Sulick a été ensuite chef de station a Varsovie de 1996 a 1999,puis de 1999 a 2002 chef de la Division Eurasie de la Direction des Opérations de la CIA ,qui couvre entre autres la Russie,puis patron du Counterintelligence center de la CIA et n°2 de la Direction des Opérations de la CIA.Sulick a quitté la CIA fin 2004 avec son supérieur,Stephen Kappes,suite a un conflit avec le nouveau directeur de la CIA Porter Goss.





medium_moisei_finkel.2.JPGMoïsei Finkel lors de son procès en 1997.


Le 04.08.1994,le FSK-remplacant de la Deuxième Direction Principale du KGB- interpelle Moïsei Finkel, qui travaille dans le 14ème Institut de Recherche Scientifique de la marine militaire,basé a Saint Pétérsbourg.Il s'avère qu'il a été recruté en septembre 1993 par Jon Sather,officier de la station de Moscou,officiellement 3ème secrétaire de la section consulaire (Sather a été en poste a Moscou de l'automne 1991 a l'automne 1994.Il a été ensuite en poste a Londres en 1996 sous la couverture de 1er secrétaire de l'ambassade américaine.). Finkel,qui souhaitait émigrer,s'est rendu a l'ambassade américaine a Moscou,ou Sather l'a emmené dans une pièce insonorisée pour l'interroger.Finkel a alors donné nombre d'informations secrètes.En mars 1994,Finkel et Sather se retrouvent,en Belgique (Sather a pris un avion de Moscou pour les Etats-Unis,puis direction l'Europe pour rencontrer son informateur).Si Finkel n'a pris avec lui aucun document,il a beaucoup enregistré sur son magnétophone,a propos de son Institut,qui travaille sur les systèmes acoustiques des sous-marins nucléaires.Finkel,nom de code "Hal Rubinstein" pour la CIA,est officiellement recruté.Il veut $15000.La CIA accepte,car Finkel est un infomateur très précieux.Deuxième rencontre quelques jours plus tard,toujours en Belgique:Finkel signe le document comme quoi il accepte de travailler pour la CIA,il recoit des moyens de communication et $1700.Fin mars il revient en Russie,mais prévient le 12 avril 1994 l'officier de la sécurité de l'Institut que il a été victime d'une tentative de recrutement en Belgique,sans lui préciser que il a de bons contacts avec la CIA qui l'a recruté ,ni qu'il a amassé et transmis a la CIA des informations secrètes.Le contre-espionnage militaire du FSK l'arrêtera (Ayant sans doute découvert ses mensonges).Le patron de la 3ème Direction du Bureau du Procureur militaire principal de Russie,le général-major de la justice Nikolaï Anissimov,estimera que "Finkel a fait des dégâts considérables,ce sont des milliards qui ont été jetés par la fenêtre,que l'Etat avait dépensé dans des programmes militaires".Finkel  sera condamné a 12 ans de prison en mai 1997.


medium_vladimir_Makarov_recrute_par_la_CIA.JPG

Vladimir Makarov,recruté par la CIA en 1976, fournit des informations de manière très irrégulière au renseignement américain,jusqu'a ce que le FSB l'interpelle en 1996.Il passa aux aveux et fut amnistié par Eltsine fin 1997.

En 1996 le FSB interpelle Vladimir Makarov ,diplomate recruté en 1976 en Bolivie.Né le 05.08.1945,Makarov a intégré le MGIMO (Institut Moscovite d'Etat des relations internationales) puis a été affecté au MID (Ministère des Affaires étrangères).Affecté a l'ambassade soviétique de La Paz,Bolivie,ou il sera en poste de janvier 1974 a janvier 1978.C'est vers mars-avril 1976 ,que un officier de la station de la CIA a La Paz,le recrute.Il fournira a la CIA des informations sur les officiers des services secrets soviétiques en poste a La Paz et des informations a caractère politique (position de l'URSS vis-a-vis de la Bolivie,estimation soviétique sur la position de la Bolivie dans les grandes affaires internationales,dans une lettre du 28.04.1977 destinée au Ministère des affaires étrangères d'URSS) .La CIA lui fournit un appareil photo,pour qu'il photographie les documents qui lui passent sous la main.Les rencontres avec les traitants de la CIA ont lieu une fois par mois,dans un appartement.Makarov aura 18 rencontres avec les officiers de la CIA.Avant de revenir a Moscou,Makarov recoit un "Panasonic" pour recevoir les instructions codées de la CIA,ainsi que des instructions écrites pour les décoder.Mais Makarov 'arrivera pas a les déchiffrer.Le contact avec la CIA est perdu;il ne sera rétabli que quand Makarov sera en poste en Espagne (De juillet 1988 a avril 1990,puis de d'avril 1990 a juin 1991 a Barcelone),a Madrid en février 1989..Makarov rencontrera a douze reprises ses traitants de la CIA.Parmi les informations qu'il transmit,il informa CIA de l'identité de douze membres du renseignement soviétique sous couverture diplomatique,avec leurs postes officiels.Il recevra $14000 de la CIA.Avant de rentrer a Moscou,Makarov recoit de nouvelles instructions de la CIA.Interpellé en 1996 par le FSB,il avoue tout dès le premier interrogatoire.Il sera condamné en 1997 a 7 ans de prison,avant d'être amnistié par Eltsine.

medium_Виктор_Илюшин_2.gif

Viktor Iliushine

A peu près a la même époque,d'après le récit d'un officier du SBP (Service de Protection Présidentielle,sous les ordres de Eltsine )  a prendre avec prudence (Car non confirmée),le SBP aurait découvert au cours d'une enquête sur un proche du Président une affaire peu ragoûtante.Tout commence par une enquête sur Viktor Iliushine,un conseiller du Président Eltsine,dont les comptes bancaires paraissent un peu trop ...approvisionnés.La SBP a alors déja commencée depuis plusieurs années a rassembler des informations sur Iliushine,mais les comptes bancaires d'Iliushine décident la SBP a renforcer la surveillance autour de lui


medium_ilushin.gifA gauche,Viktor Iliushine.Au centre,sa petite amie,Viktoria Sokolova

.Les informations obtenues il y a quelques années indiquaient clairement que,depuis 1994 environ,Iliushine fréquente une dame,d'une trentaine d'années.La surveillance autour de cette personne démontre que elle rencontre,a chaque fois avant de voir Iliushine,et juste après,un italien.Lequel italien se rend ensuite dans un immeuble dans le centre de Moscou ou vit un officier de la CIA....

Autre affaire,en 1998 la direction du FSB de Saint -Pétérsbourg indique que un ingénieur qui avait contacté la CIA vers 1987 (officiers traitants a Léningrad :Cynthia Folk et Greg MacGregor ) a,dans le cadre du téléphone de la confiance,contacté le FSB et raconté ses activités au profit de la CIA.Il s'agit de l'opération évoquée,plus haut,auquel participa le chef de la Base de Léningrad Michaël Satter.



Suite, avec "La station de la CIA a Moscou de 1996 a 2006"

http://lemondedurenseignement.hautetfort.com/archive/2006...

Les commentaires sont fermés.