Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2006

2ème partie de La station de la CIA a Moscou de 1979 a 1985

LA STATION DE LA CIA A MOSCOU DE 1979 A 1985, DEUXIEME PARTIE

On ne choisit que les meilleurs pour la station de Moscou,a cause de  son importance et de la difficulté a y travailler. Avant d' être envoyé a Moscou,il fallait passer par un entraînement intensif dans le domaine de la contre-surveillance ,un programme de formation de la CIA destiné aux officiers traitants envoyés dans les pays communistes.Dans les années 80,un des instructeurs était Martha Peterson,l'officier de la station de Moscou appréhendée le 15.07.1977 au moment ou elle déposait une boîte aux lettres mortes a destination d'un informateur de la station, A.D.Ogorodnik. Voici l'entraînement subi par Edward Lee Howard tel que rapporté par David Wise dans son livre "un espion disparaît" :Le programme de formation a la contre-surveillance dure 6 semaines.Il se déroule avec les femmes des officiers traitants,car ses dernières sont chargées d'aider leur mari quand il faut contacter un informateur.L'entraînement dura six semaines,la majeure partie dans les rues pour s'entraîner a déjouer la surveillance du FBI.On apprend aussi aux traitants comment semer une filature,ainsi que les méthodes employées par la station de Moscou,tel que le JIB,un stage au quartier général de la CIA pour se familiariser avec les câbles de l'antenne de Moscou,et ainsi comprendre son fonctionnement.Il faut y ajouter des cours intensifs de russe a l'école des langues de la CIA,dans l'édifice de North Fairfax Drive a Arlington. Ensuite 6 semaines et demie de cours a plein temps au Foreign Service Institute de Rosslyn,ou on enseigne aux diplomates les coutumes et psécificités propres aux pays ou ils vont être affectés.Ensuite,ce fut 3 semaines de cours de préparations aux tâches administratives propres au fonctionnement du Département d'Etat,puis un autre de 6 semaines sur la gestion previsionnelle.Ainsi Howard perfectionna sa couverture de diplomate.


Selon le journaliste David Wise,il fallait aussi passer par des tests psychologiques a Langley. Ainsi,si l'officier de la CIA Edward Lee Howard fut pressenti pour être envoyé a la station de Moscou, une des raisons est que l'officier traitant féminin qui avait été séléctionné a l'origine n'avait pas satisfait aux tests psychologiques,et donc elle avait dûe être remplacée d'urgence.Howard fut donc séléctionné. Le travail a Moscou,tout comme a Pékin ,était considéré comme source de stress :Les officiers de la station étaient débordés,car Moscou est une petite station. Chaque officier de l'antenne de Moscou doit pouvoir remplacer n'importe lequel de ses collègues,ce qui implique qu'il n'y a pas de cloisonnement,chaque officier de l'antenne de Moscou a une vue d'ensemble. Quand un informateur a une grande importance,on désigne 3 ou 4 officiers traitants chargés d'assurer la liaison avec lui. L'actif  (le nombre d'informateurs) en lui-même est très limité,le recrutement d'informateurs derrière le rideau de fer presque impossible,et le travail difficile a cause de la surveillance intensive et très efficace du 7ème Directoire du KGB

medium_Copie_de_signaux.JPGmedium_signaux.JPG

Signaux a l'intention de la CIA mis par des informateurs.(le 5 sur la photo de gauche,montré par une flèche,.Sur la photo de droite c'est le A)

Comme dit plus haut,a  Moscou,la communication entre la station et ses informateurs se fait le plus souvent de manière informelle (coups de téléphone,signaux, Boîtes aux lettres morte ),les rencontres personnelles entre traitants et "Assets" (les informateurs) sont rares,car beaucoup plus risquées,et très espacées dans le temps- parfois 2-3 rencontres par ans.
Un exemple avec Vladimir Potashov,haut fonctionnaire de l'Institut USA-Canada qui a lui-même proposé de travailler pour la CIA en 1981.Revenu a Moscou en octovre 1981 , il attend six mois avant de mettre un signal (ca peut,par exemple,être une croix ,ou un 5,a un endroit précis que la CIA lui a indiquée,et qui est sur le trajet en voiture de diplomates américains) . Cinq jours après,un officier de la station de Moscou l'appelle a la maison depuis une cabine publique -après avoir semé la surveillance du 7ème Directoire du KGB- et lui dit une phrase codée faisant comprendre a Potashov qu'a l'endroit convenu a l'avance,une Boîte aux lettres mortes est déposée.Dedans,des instructions (par exemple,quel genre d'informations intérésse la CIA ),de l'argent,des équipements pour garder le contact avec l'antenne de Moscou.Entre autres,des lettres de touristes.Potashov doit écrire a l'encre sympathique des informations dessus,puis les envoyer a l'adresse convenue la lettre-a l'étranger,très souvent aux USA.La lettre est alors récupérée par la CIA.Normalement,Potashov a dû mettre a un endroit un signal pour indiquer a la station qu'il a bien récéptionné la BLM,qu'elle n'est pas tombée en de mauvaises mains e t qu'il l'a trouvée.
Ensuite,Potashov recoit par radio les coordonnées d'une autre boîte aux lettres morte ,qu'il récupère en octobre 1983,avec ,une nouvelle fois,des instructions,des lettres ,de l'argent.Parfois,les officiers de la station ne voient pas le signal que doit mettre leur informateur.Langley étant tenu au courant au jour le jour du travail de la station de Moscou,il peut envoyer un message chiffré,a la date prévue,a l'agent (depuis la base de Francfort)  pour lui demander de mettre le signal,ou bien on demande a la station de patienter,peut-être que le signal apparaîtra plus tard.

La station de Moscou,il faut aussi le rappeler,recueille des informations aussi de manière "ouverte",par la lecture de la presse,sans oublier les émissions a la radio,la télévision,les rencontres avec des responsables des ambassades étrangères ou des soviétiques travaillant a Moscou,Léningrad,ou dans d'autres régions ou les officiers de la CIA se rendent.Rem Krassilnikov notera que les officiers de la CIA privilégiaient l'Ukraine et la Biélorussie (Est ce un hasard si c'est dans ses régions surtout que sont concentrés les principales industries militaires?)

Concernant la station toujours,voici le schéma de l'ambassade américaine a Moscou. Les places en italique indiquent les couvertures de la station de la CIA a Moscou.

Les départements sont dirigés par les conseillers,qui ne sont jamais membres de la CIA, excepté, depuis 1984, le conseiller aux affaires régionales (qui est en fait le chef de station de la CIA a Moscou). Tous les chefs de département ,et les noms des sections, sont en noir.

 

AMBASSADEUR                                  

MINISTRE-CONSEILLER    



CONSEILLER CONSEILLER AUX

-SECTION POLITIQUE             AFFAIRES REGIONALES

-SECTION DES AFFAIRES
POLITIQUES INTERIEURES. CONSEILLER

-SECTION DES AFFAIRES SECTION ECONOMIQUE.
POLITIQUES EXTERIEURES

-SECTION D'ACHAT DE CONSEILLER
LITTERATURE.
SECTION DE LA PRESSE
ET DE LA CULTURE

CONSEILLER
-SECTION DE LA PRESSE
-SECTION CONSULAIRE.
-SECTION DE LA CULTURE.
-SECTION D'IMMIGRATION
ET DE NATURALISATION.
CONSEILLER
-SECTION DE DEFENSE
DES DROITS DES -SECTION AGRICOLE
CITOYENS AMERICAINS.
-BUREAU COMMERCIAL
-SECTION DES VISAS
POUR LES IMMIGRANTS.
CONSEILLER SCIENTIFIQUE
-SECTION DES VISAS
POUR LES NON-IMMIGRANTS            -SECTION SCIENTIFIQUE
ET TECHNIQUE.

CONSEILLER -SECTION DE LIAISON
DU CHIFFRE.
-SECTION DE SECURITE.
-CHIFFREURS.
-SECURITE DE L'AMBASSADE
(MARINES)                                   -TELEPHONISTES.

-SECTION DE LA SECURITE -SECTION DE LA                                                                                                          TECHNIQUE POSTE



BUREAU DE
CONSEILLER
L'ATTACHE MILITAIRE.

-SERVICE ADMINISTRATIF.
-ATTACHE DE L'AIR
-SERVICE DES CADRES.
-ATTACHE DE LA
MARINE MILITAIRE              -SERVICE DES
CONSTRUCTIONS.
-ATTACHE MILITAIRE
-SERVICE DES FINANCES
-ADJOINTS CIVILS DE            ET DU BUDGET
L'ATTACHE MILITAIRE.
-SERVICE GENERAL
-GROUPE SUR LE
DESARMEMENT.


Concernant le Chef de station de Moscou,il faut noter que ce sont toujours des officiers expérimentés,car Moscou était et reste une des stations les plus importantes du monde. Pour renforcer le prestige du chef de station au sein de l’ambassade ,a partir de 1984,tous les chefs de station auront la couverture de conseiller aux affaires régionales. De  1975 a 1984 les chefs de station de Moscou avaient la couverture de 1er secrétaire de l'ambassade américaine. Durant la Guerre Froide,parce que Moscou était la capitale de l'URSS,donc c'est la que on pouvait rencontrer les cibles de recrutement les plus intéréssantes, souvent.
Au passage, nombre de chefs de stations de Moscou ont faits ensuite une remarquable carrière:David Barry Kelly a dirigé les services techniques de la CIA, Gardner Hathaway a dirigé ,après l'antenne moscovite,la station de Bonn,puis a été n°2 de la Division soviétique et a terminé chef du Centre de contre-espionnage de la CIA, Burton Gerber a dirigé successivement les divisions Soviétique et Europe de l'Ouest de la Direction des Opérations de la CIA ,Jack Downing a été chef a Pékin,chef de la Division Extrême-Orient puis chef de la Direction des Opérations de la CIA,Michaël Sulick a été numéro 2 de la Direction des Opérations de la CIA jusque fin 2004,et Stephen Kappes est depuis le 24.06.2006 Directeur-adjoint de la CIA.

Quant a la base de Léningrad,elle dépend de la station de Moscou,même si elle a ses propres moyens de communication. La date de son apparition est inconnue;au minimum au début des années 70. Il ne faut pas oublier que les USA ont un consulat a Léningrad,une ville qui est au demeurant un important centre industriel. medium_Viktor_Sheymov_Major_8eme_Direction_du_KGB.jpg

Viktor Sheymov,Major de la 8ème Direction du KGB qui contactera la station de la CIA a Varsovie.Sheymov,sa femme et sa fille seront exfiltrés de Moscou le vendredi 16.05.1980

Du coté américain,donc ,arrive William Casey a la tête de la CIA.Casey se montre assez critique vis-à-vis de son prédécésseur a la tête de l'Agence,Stansfield Turner,estimant que il n'en a pas fait assez contre les soviétiques, y compris dans le travail de recrutement. Mais la CIA que découvre Casey fonctionne plutôt bien:Même si Turner n'a pas mis le paquet en direction de l'URSS,néanmoins,l'antenne de Moscou fonctionne normalement et compte quelques informateurs intéréssants,dont A.G.Tolkachev.Les rencontres entre Tolkachev et ses traitants sont assez espacées,2-3 par ans.Après John Guilsher,qui a quitté Moscou en 1980,c'est un petit nouveau,David Rolph,officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade américaine,qui prendra la relève avec CKSPHERE.

Mieux,le 31 octobre 1979,la station de la CIA a Varsovie a été contactée par un Major de la 8ème Direction du KGB (Sécurité des communications) ,Viktor Sheymov ,qui propose de dévoiler tout ce qu’il sait  sur le KGB a condition d’être exfiltré de Moscou avec sa femme et sa fille. Dans la troisième semaine de novembre 1979,Sheymov rencontre-comme convenu - a 22 heures près du mémorial de Griboyédov a Moscou un officier de la station ,"Micha", en fait Jim Olson,Chef de station adjoint. Nouvelle rencontre un mois après,avec le même officier, ou Sheymov fournit quelques informations mais indique qu'il veut fuire- la CIA veut faire de Sheymov un informateur de la « sur place »,en URSS même. Hors de question, nombre d'agents des américains se sont faits prendre. Le Major du KGB ne livrera ses secrets que une fois hors d'URSS.Aussi le directeur de la CIA, Stansfield Turner, donne le feu vert pour l’exfiltration que souhaite . Le vendredi 16 mai 1980 au soir,l’officier de la station David Rolph, officiellement adjoint civil de l’attaché militaire de l’ambassade américaine a Moscou retrouve Sheymov et sa famille dans une ruelle de Moscou,pour les faire exfiltrer-apparement par avion.Selon un ancien officier du KGB,ce soir là la station de la CIA a Moscou fut mobilisée: Consigne avait été donnée que tous les officiers de la CIA "tournent" en ville jusque 23 heures comme si la station menait une opération en ville -cela permit aussi de mobiliser les équipes du surveillance du KGB. Durant plusieurs années,le contre-espionnage du KGB crut vraiment que Sheymov était mort, il avait disparu sans laisser de traces..

Casey décide donc d'attaquer,et la station de Moscou connaît alors plusieurs échecs :En août 1981 ,alors que Burton Gerber a remplacé Hathaway a la tête de l'antenne de Moscou, Peter Bogatyr,arrivé en mars dernier sous la couverture de 3ème secrétaire de la section économique de l'ambassade américaine a Moscou, est arreté en flagrant délit alors qu'il tentait de recruter un scientifique a Moscou et expulsé.Son cas sera dévoilé devant la presse a la mi-1986.

Peu après un émigré israëlien fournit une information a la CIA:Avant de quitter Lvov,en Ukraine,il a demandé a un proche ,Albert Guéorguevitch Petrov,qui travaille dans une usine dépendant de l'industrie militaire a Lvov,si il souhaite quitter lui aussi l'URSS.réponse positive de l'intéréssé.L'émigré lui propose alors qu'il contactera la CIA une fois a l'étranger.La station de la CIA a Moscou est chargée de contacter Petrov,et c'est Charles Leven (Entré en 1970 a la CIA et qui se distinguera plus tard en recrutant l'officier du KGB Varennik) qui est chargé de contacter Petrov.Raté: Le KGB interpelle le soviétique,avec le matériel d'espionnage transmis par Leven.

Peu après,Evguéni A.Kapoustine,un trentenaire travaillant dans une usine de Moscou est interpellé par le KGB après avoir relevé une "Boîte aux lettres morte" déposée par l'officier de la CIA John Bauman (officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade) dans une cabine téléphonique,.Dans la BLM,le KGB trouve des codes,des instructions,y compris pour maintenir le contact avec la station de Moscou...Le scandale sera dévoilé par la presse le 03.09.1981.Kapustin aurait été jugé vers 1983-1984.

medium_ivanov.JPG

Alexandre Ivanov lors de son interpellation par le KGB a l'aéroport de Cheremetiévo.

Le 02.11.1981, le contre-espionnage militaire du KGB interpelle Alexandre Vassilievitch Ivanov,un officier du GRU qui a été recruté a Moscou par l'officier de la station de Moscou Dennis Mc Mahen (Officiellement Mc Mahen était 3ème secrétaire de la section administrative de l'ambassade américaine) en août 1981.Ivanov a travaillé pour le GRU en Bulgarie,puis au QG,avant d'être affecté en tant que militaire (Et donc en quittant le GRU) en Extrême-Orient.C'est a ce moment que le KGB l'interpelle,a l'aéroport de Cheremetievo.D'emblée,Ivanov dira aux officiers du KGB:Inutile d'insister,je ne ferai pas d'aveux aujourd'hui.Vous avez bien travaillés.Laissez-moi me reposer..."

La 2ème sous-section du 1er département du contre-espionnage militaire,chargée d'enquêter sur les cas de trahison au sein du GRU, et le département américain du deuxième Directoire Principale,sous le commandement de R.S.Krassilnikov,décident d'utiliser Ivanov pour "intoxiquer" la CIA en lui passant de fausses informations.

medium_dennis_mc_mahon.2.JPGDennis Mc Mahen,officier de la station de Moscou,officiellement 3ème secrétaire de la section administrative.Il sera ensuite,de 1984 a 1985,en poste en Espagne d'ou il sera expulsé pour espionnage.

Ainsi,le KGB identifiera comme étant le nouveau traitant de Ivanov le "2ème secrétaire de la section économique " de l'ambassade américaine a Moscou Joseph Mc Donald (Mc Donald sera ensuite chef de station a Guyana).L'opération se prolongera jusque 1983 avec le jugement de A.Ivanov,qui sera condamné a une peine de prison,et l'affaire sera dévoilée aux médias en novembre 1983,quand les deux officiers de la CIA et le conseiller Peter Sempler,qui a aidé au recrutement de Ivanov,ont déja quittés Moscou..



medium_JOSEPH_MC_Donald.JPGJoseph Mc Donald,officier de la station de Moscou en 1982 et 1983,officiellement 2ème secrétaire de la section économique.Mc Donald a été en poste en Uruguay (De 1972 a 1976) ,au Mexique (De 1976 a 1977) ,au Vietnam,puis dans la capitale soviétique.Il sera chef de station a Georgetown, Guyana,de 1985 a 1987

Puis ,c'est l'année 1983 qui s'annonce comme un succès pour le KGB,qui réussit a interpeller 3 officiers de la CIA successivement en flagrant délit d‘espionnage : Le chef de station adjoint Richard Osborne le 7 mars 1983 alors qu'il testait dans un parc de Moscou "Marisat 3",appareil qui devait servir a la CIA a communiquer avec ses informateurs en URSS; Louis Caswell Thomas dans la soirée du 2 juin 1983 alors qu'il tentait de contacter un ancien agent de la CIA installé en Biélorussie; David Lon Augustenborg,officier de la Base de Léningrad  le 11 septembre 1983 alors qu'il ramassait près de Léningrad une boite aux lettres mortes contenant des informations secrètes,déposées par un informateur,GTROLPH DANIEL. Il est vrai que,comme l'écrit dans son livre "les Fantômes de la Rue Tchaïkovsky"  Rem Krassilnikov,qui dirigea la section américaine du contre-espionnage du KGB de 1979 a 1992, en cette année 1983,  la CIA était devenue plus "agressive" : <Ses derniers temps  les actions de la station de Moscou étaient devenues trop provocantes, sont devenues trop fréquentes les approches de soviétiques a l'étranger par les officiers des services secrets américains.>Il fallait donc répondre,aux yeux du contre-espionnage du KGB.

medium_CIAMoscowosborne.jpg

Interpellation de Richard Osborne-au centre- par le KGB le 07.03.1983

Petite parenthèse sur Marisat 3 et l'interpellation de Osborne par le KGB: La CIA cherchait alors a vérifier l'efficacité du système Marisat 3,un satellite,situé au dessus de l'Océan Indien.En effet,en ce début des années 80,Langley cherchait les possibilités pour avoir des contacts avec les informateurs grace au satellites artificiels "Marisat".Aussi la station de Moscou fut chargée de vérifier si l'appareil fonctionne sur le territoire soviétique,pour que ainsi on puisse communiquer de manière plus sûre avec les informateurs.

A l'automne 1982 ,le contre-espionnage radio du KGB mit a jour un signal,une transmission codée, depuis un secteur de Moscou,vers le satellite Marisat 3. Puis le signal,durant l'année 1983,se répéta a deux reprises. Aussi ,le département américain du Contre-espionnage du KGB ainsi que le service de contre-espionnage radio (L'opération était dirigée au sein de ce service N.A.Ermakov ) et la Septième Direction du KGB attendaient le prochain signal avec impatience.Il arriva,le dimanche 7 mars 1983 ,mené depuis le Parc Filevsky a Moscou par Richard Osborne,qui fut aussitôt interpellé,et l'appareil confisqué.Pour précision,les autres tests furent menés par :le "2ème secrétaire de la section politique de d'ambassade "William Plunkert (Qui a travaillé en Thaïlande en 1977) , "l'attaché" Philip Reynolds,et par Carl Gebhardt,alors chef de station a Moscou officiellement 1er secrétaire.

medium_CIAMoscowLouisCaswellThomas.jpg02e2957ab8ca9f239cd162add7c06e12.jpg

Photo de gauche:Louis Caswell Thomas-a droite debout- après son interpellation.Krassilnikov est debout a gauche.

Photo de droite: Rem S.Krassilnikov,chef du 1er département de la 2ème Direction Principale du KGB,examine "Marisat 3",saisi sur R.Osborne.

Concernant Louis Thomas,le malheureux a joué de malchance.Tout commence quand la station de Moscou apprend qu'un biélorusse,qui avait été envoyé derrière le Rideau de Fer dans le cadre de l'opération REDSOX (parachutage d'émigrés soviétiques derrière le Rideau de Fer,avec pour mission d'espionner les installations militaires,de former des réseaux d'espionnage) et attrapé par le contre-espionnage soviétique ,dans les années 50,est toujours vivant.Les soviétiques,tenant compte de sa jeunesse,ont préférés le laisser en vie.Le biélorusse recoit une lettre ou on lui propose une rencontre avec les américains.Sans hésiter, il prévient le KGB,qui tend un piège.Le 2 juin 1983 au soir,les Brigades de surveillance du KGB voient Louis Thomas,officiellement attaché a la sécurité de l'ambassade,sortir promener son chien.A peine a-il remis au biélorusse un paquet de bonbons contenant l'emplacement d'une Boîte aux lettres morte que les équipes du KGB se jettent sur lui.Thomas sera déclaré persona non grata et expulsé.Quant a la Boîte aux lettres morte,elle avait été déposée par un officier de la CIA "en immersion profonde" (qui sera en poste de 1982 a 1984 a l'ambassade américaine),Robert Morris,qui travaille officiellement a la section des constructions de l'ambassade.

Sur David Von Augustenborg,l'histoire est différente.Tout commence quand un scientifique soviétique du nom de Youri Pavolov réussit a contacter le BND,le renseignement ouest-allemand,vers 1982. Pavlov travaille dans un Institut de Recherches Scientifique de Léningrad,or le BND n'y a a pas de base.Vu la coopération étroite BND/CIA,donc cette dernière prend le relais pour son traitement en URSS.En échange,les informations en provenance de GTROLPHDANIEL seront partagées entre les deux services.

C'est donc la CIA qui est chargée d'entretenir les contacts avec le scientifique en URSS même.Il est possible que ce soit la surveillance de deux officiers de la CIA qui ait conduit le KGB tout droit vers Pavlov: Le 20 juillet 1983 au soir les officiers de la station Philip Reynolds (Officiellement attaché de l'ambassade américaine,en poste a Moscou de 1983 a 1985)  et Alex Grishuk (officier de la CIA en "immersion profonde",officiellement adjoint civil de l'attaché militaire) arrivent dans le secteur du Parc Ismaïlovsky ,dans le secteur Nord-Est de la capitale soviétique,en voiture .Il pleut très fort.Cela n'empêche pas Grishuk de sortir du véhicule et de deposer une Boîte aux lettres morte.Selon Krassilnikov,le duo n'a pas fait de contre-surveillance,peut-être a cause de la pluie...Il semble que ce soit cet événement qui aurait conduit tout droit vers Pavlov.Le 2.07.1983,Denise Augustenborg,la femme du vice-consul David Von Augustenborg (Officier de la Base de la CIA a Léningrad) ,gare sa voiture pare-choc contre le trottoir sur la Plotchad Vladimir. C'est un signal pour Pavlov,indiquant que la cache a Moscou est prête.

Puis Pavlov met un signal, un "2",sur la Perspective Dobroliubova ,le 10.09.1983.qui indique que une Boîte aux lettres mortes destinée a la CIA,et contenant des informations secrètes, est prête.Elle est situées sur la route entre Léningrad et les résidences de repos de l'ambassade américaine. C'est Richard Mueller,le chef de la Base de la CIA a Léningrad,qui relève le signal.Le 11.09.1983,au moment ou Denise ramasse la Boîte aux lettres morte alors que son mari est au volant,les officiers de la Division Alfa du KGB bondissent pour les interpeller.

A gauche sur la photo,Denise et David Augustenborg,après leur interpellation par le KGB.A droite,debout,le général-major Rem Krassilnikov,patron de la section américaine du contre-espionnage du KGB.


Les Augustenborg seront déclarés "persona non grata" et expulsés. Mueller sera aussi expulsé,mais en 1984,en représailles a l'expulsion d'un soviétique par les autorités américaines.

Malgré ses ratées, la Division soviétique de la Direction des Opérations  de la CIA reste active ;aux yeux de William Casey,alors patron de la CIA, il faut continuer a etre agressif,il y a des pertes,mais comme l'explique Casey,"ca prouve que nous agissons". La station de la CIA a Moscou continue d'ailleurs a maintenir le contact avec son agent actif le plus précieux, A.G.Tolkachev.Krassilnikov constate lui-meme que "la CIA a tissée,dans les années 80,après d'énormes efforts visant a recruter des citoyens soviétiques en URSS et a l'étranger,a réussi a former un réseau dans nos plus importantes institutions,en particulier,au Ministère des Affaires étrangères, au Ministère de la Défense,dans certains objectifs de l'industrie militaire,dans certains instituts de recherches scientifique. Malheureusement,n'ont pas été épargnés le renseignement extérieur,le renseignement militaire,et même le contre-espionnage. »

Note modifiée le 01.09.2007 et le 23.04.2008

Commentaires

Merci pour ces pages très intéressantes. A-t-on des détails sur comment Viktor Sheymov a été exfiltré d'URSS ?

Écrit par : Rob1 | 24/08/2010

Bonjour Rob, Sheymov a rencontré le 16.05.1980 David Rolph, alors officier traitant de la Station de Moscou sous la couverture d' adjoint civil de l' attaché militaire de l' ambassade US à Moscou, et celui ci, j' ignore exactement comment, l'a déguisé en pilote et a dissimulé la famille (la femme de Sheymov et sa fille) dans la "valise diplomatique" de l' ambassade US à Moscou. Puis la famille, séparément, Sheymov en pilote et la famille dans la soute, sont montés dans l' avion qui, une fois par semaine, fait la navette entre Washington et Moscou, pour transporter le courrier diplomatique ou des personnalités ou membres de l' ambassade. C'est ainsi que les Sheymov ont fuis

Écrit par : ADMINISTRATEUR | 03/09/2010

Merci beaucoup!

Écrit par : Rob1 | 04/09/2010

Les commentaires sont fermés.