Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1963 a 1971

1963 : REPLI DE L ANTENNE

Pour ne pas arranger les affaires de la station de Moscou éclate l'affaire Tchérépanov.Officier du KGB,Alexandre Nikolaïevitch Tchérépanov avait travaillé au sein de la IIème Direction Générale du KGB (sécurité intérieure et contre-espionnage).En novembre 1963,il tenta de contacter la station de la CIA a Moscou en lui faisant passer un paquet contenant des documents secrets ,sur la surveillance des diplomates et étrangers en URSS.Garbler n'est prévenu que le lendemain.Examinant les documents, il pense qu'il n'a pas affaire a une provocation,mais malgré ses protestations ,l'ambassadeur américain étant absent,le chargé d'affaires décida de remettre les originaux aux soviétiques.Garbler dut s'y plier ,a contrecoeur,mais ne rendit a l'attaché d'affaires les documents que après les avoir photographiés.Tchérépanov prit la fuite mais fut interpellé par des gardes-frontières du KGB aux abords du Turkéstan le 17.12.1963 ,condamné a mort et éxécuté en avril 1964...

ea9b6432a7471da88ce651b0ec9c4d47.jpgYouri Nossenko. On y ajoutera que,en ce début d'année 1964,passe a la CIA  Youri Nossenko,capitaine de la Deuxième Direction Principale du KGB,le contre-espionnage.Nossenko,recruté en 1962 a Genève par la CIA,n'a pas eu de contacts a Moscou avec la CIA;trop risqué.Ayant lui-même travaillé a deux reprises a la section américaine du contre-espionnage du KGB,il n'en connaît que trop les capacités.Parmi les informations de Nossenko lors de son debriefing, les emplacements de pas moins de 40 micros cachés par le KGB dans l'ambassade américaine.Un d'eux était dans un bureau de la station de la CIA...




medium_stolz.jpg

84f59e636c99e0495d5f24cd819a0586.jpgRichard Faurs Stolz .Entré a la CIA en 1950.En poste a Francfort en 1959, Chef de station a Sofia de 1960 a 1962.chef de station de la CIA a Moscou de juillet 1964 jusque janvier 1965.Officiellement 1 er secrétaire de la section politique a l'ambassade américaine a Moscou.En poste a Rome,en Italie de 1966 a 1969.chef de station a Belgrade de 1973 a 1974,,chef de la Division Europe de l'Ouest de la Direction des Opérations de la CIA puis Chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA.Chef de station a Londres de 1979 a 1983.Patron de la Direction des Opérations de la CIA du 04.01.1988 au 31.12.1990.

Garbler quitte Moscou en avril 1964,et c'est Richard Stolz,sous la couverture de 1er secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine, qui prendra la relève a partir de juillet 1964. Pas pour longtemps :Suite a l'expulsion en janvier 1965 de l'officier des services secrets soviétiques Boris Karpovitch,en poste a Washington , Stolz est déclaré "persona non grata" le 27.01.1965. Stolz aurait,selon les soviétiques,rencontré un citoyen soviétique,incarcéré en décembre 1964,qui aurait fourni des informations secrètes. Est mêlé au scandale un autre diplomate américain,Kenneth A.Kerst,qui aurait eu des contacts avec le soviétique et qui a quitté Moscou en novembre 1964. (Kenneth Alan Kerst était ,après analyse des informations obtenues,un authentique diplomate.Entré en 1948 au département d'Etat (Ministère des affaires étrangères américain) comme analyste pour les affaires soviétiques.En poste a Moscou de 1951 a 1953.Revenu a Washington,il est chargé de l'analyse des développements en URSS.Nommé chef de la division URSS en 1961.Retourne a Moscou comme membre de la section politique en 1962,jusque novembre 1964.En 1965,nommé chef de la division des affaires politiques internes en URSS du Département d'Etat.Après avoir occupé plusieurs postes, Alan Kerst est nommé en 1974 Directeur de la Recherche et de l'Analyse pour l'Europe et l'URSS,jusqu'a sa retraite en 1977.Décédé le 31.07.2006 a 87 ans.)


medium_james_angleton.jpgJames Angleton ,le paranoïaque patron du contre-espionnage de la CIA.Angleton sera finalement viré en 1974.

Peu d'informations sont disponibles sur le travail de la station de la deuxième moitié des années 60 jusqu'aux années 70.

Toutefois,en cette fin des années 60, la CIA commence a utiliser une couverture,pour ses officiers envoyés en poste permanent a Moscou,qui sera un de leurs favoris :Il s'agit du poste d'adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade.Auront cette couverture, beaucoup plus tard, pêle-mêle Ronald Cinal,John Weghtee, Jack Downing, Vincent Crockett (dans les années 70) et pour la première moitié des années 80 David Rolph,Alex Grishuk,Erik Sites,John Boumen pour ne citer que les connus..

Il semble que le chef de station,après Stolz,ait été John Sager,mais peu d' informations sont disponibles sur la période 1965-1969. Il semble néanmoins que l’activité de la station de Moscou ait été limitée par la paranoïa de James Angleton,le patron du contre-espionnage de la CIA,perusadé que la Division soviétique de la CIA a été infiltrée par le KGB, et que tout transfuge est nécéssairement envoyé par le KGB.... Angleton a en effet réussi nombre de personnes partageant son point de vue au cœur de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA, dont dépend la station de Moscou.

Parmi les rares officiers de la CIA identifiés et ayant servi en URSS,notons Clark Gilbert Myers de 1966 a 1968,et Joseph P.Sherman de 1967 a 1969 (Tous deux vraisemblablement a la station de Moscou).Sherman sera ensuite en poste a la station de la CIA a Londres de 1973 a 1975 (Et dénoncé comme officier de la CIA en Grande-Bretagne par le "New York Times" du 20.03.1975 page 28)

medium_Boite_aux_lettres_mortes_de_la_CIA_utilisee_dans_les_annees_60_photo_de_la_CIA.jpg

Boîte aux lettres morte utilisée par la CIA dans les années 60.


Selon Tom Mengold,vers 1968,la CIA avait environ trente informateurs en URSS avec qui elle gardait le contact,mais a cause de l'opération "Honetol", elle n'en a gardée que cinq. ("Honetol" était un programme initié par le patron du contre-espionnage de la CIA Angleton qui dura de 1964 a 1970,et consistant a vérifier nombre d'officiers de la CIA pour démasquer parmi eux une taupe a la solde des services secrets soviétiques.L'opération n'a pas aboutie,mais elle a jouée son rôle dans le démantèlement de la section soviétique de la direction des opérations de la CIA...)

En 1969 c'est Serge Taube qui prend les commandes de la station de Moscou  (Né en 1931 a New York ,il avait des  origines russes,après des études a l'université de Georgetown,il entre en 1956 a la CIA ,a été en poste au Laos,en Indonésie et en Birmanie.Après Moscou,Taube a été en poste a Paris et New Delhi. Serge Taube est décédé le 19.02.1991 d'un cancer,a l'âge de 59 ans ).Sa femme,Jane,avec qui il s'est marié en 1958,est décédée le 04.07.2006 a 77 ans.

Une des seules informations concerne une réussite,mais quelle réussite!C'est apparement sur cette période que la CIA réussit a recruter un important scientifique soviétique, Anatoly P.Fedosseyev. Membre de l'Académie des sciences d'URSS et du GKNT,le Comité d'Etat pour la Science et la Technologie, Fedosseyev a travaillé sur d'importants projets spaciaux (Soyouz et Luna ) ,et dirige un laboratoire d'installations éléctroniques.

Il semble que la CIA ait eu des contacts avec Fedosseyev ,tel est du moins l'avis après analyse d'un article d'un ancien officier du Contre-espionnage militaire du KGB, Boris Syromiatnikov .En effet, selon l'ancien contre-espion, "A Moscou, un technicien sanitaire de l'Armée soviétique fut envoyé faire une réparation, l'eau ne coulant plus.Il découvrit alors que ce qui bouchait était un petit container, une Boîte aux lettres morte,qui fut aussitôt transmise au KGB".Mais,selon l'auteur,le bazar était tel au sein du KGB a cause des réorganisations que le dossier était renvoyé d'un service a l'autre,jusqu'a ce que l'auteur ne le recoive.

Syromiatnikov décida alors d'analyser les instructions.Elles indiquaient clairement que la personne qui devait recevoir les informations était un scientifique,plutôt important, lié au travail scientifique sur les sous-marins nucléaires.L'enquête s'est alors concentrée sur trois instituts scientifiques,a Friazinsk (Banlieue de Moscou) , Léningrad et Sévérodvkinsk.Léningrad est a exclure,puisque les espions américains vont souvent a Léningrad,ils auraient pus,alors ,y laisser la Boîte aux lettres morte pour leur informateur.Et étant donné que Syromiatnikov pensait que le scientifique recruté devait être un habitué des conférences internationales,ce qui était peu probable pour les membres de l'Institut de Sévérodvinsk,ne restait que l'Institut de Friazinsk,ou travaillait Fedosseyev justement..

A peine a -il mis au point le plan de recherches,que Syromiatnikov a été muté ,et a appris plusieurs années après la fuite de Fedosseyev...

Mais revenons au travail de la CIA.Il semble que Fedosseyev ait été approché par l'intermédiaire d'un journaliste de UPI.Puis,l'opération est menée en coopération avec MI-6 .Pour brouiller les pistes,le contact a Moscou avec Fedosseyev est confié a Martin Nicholson et Patrick Jackson ,des "diplomates" de l'ambassade britannique a Moscou.Ils lui indiquent la filière a suivre quand il sera a Paris,d'ou Fedosseyev fait déféction en mai 1971.En représailles,en juin,les deux britanniques seront déclarés persona non grata et expulsés.Pour la CIA et le SIS,c'est une réussite.Débriéfé ,le savant révéla aux services occidentaux des informations sur les lasers de puissance et l'état du système soviétique de brouillage éléctronique (Fedosseyev avait participé ,pour le compte des Pays du Pacte de Varsovie,a l'élaboration d' un procédé destiné a neutraliser le réseau de surveillance "Nadge" de l'OTAN. Il apporta aussi des précisions sur l'état d'avancement des programmes spatiaux soviétiques et sur les bombariders a long rayon d'action,ainsi que sur le projet de construction d'un super-bombaridier a géométrie variable.

Commentaires

concernant Serge TAUBE il vient par sa mére d'une grande famille aristocratique russe LOPUKHINE

Écrit par : andreoli | 12/04/2010

Les commentaires sont fermés.