Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2007

Comment démasquer une personne travaillant pour l'ennemi (1ère méthode)

 

"Cherchez l'agent d'après la signature des services secrets,elle ne change pas ,c'est pour ca que elle trahit". Ivan Markelov,patron de la 2ème Direction Générale du KGB (Contre-espionnage) de 1983 a 1989.

1ère technique pour identifier un traître,c'est en partant du fait de savoir pour quel service il travaille.La CIA n'utilise pas les mêmes méthodes que le Mossad ou le Guojia Anquanbu chinois.Par exemple,la CIA privilégie les versements de sommes d'argent,bénéficie d'assez peu d'officiers parlant couramment des langues tel que le francais,le russe,le chinois,l'arabe,le farsi...Les informateurs peuvent donc être obligés de savoir un peu baragouiner l'anglais.Les chinois,eux,prennent le temps d'agir,préfèrent la collecte a long terme du renseignement etc..Palme d'or pour le Mossad,aux méthodes de sécurité pour les rencontres avec les informateurs particulièrement complexes,voire draconiennes.

Commentaires

Question ressources humaines, on embauche pas un membre des services secrets comme on engage un simple employé;) L'enjeu est donc de mettre en place des mécanismes de contrôle connus de tous pour certains, dans le but de dissuader des membres de personnel de travailler pour l'ennemi, et d'autres plus secrets, comme ceux employés par la CIA, notamment. Repérer un traître au bon moment (avant qu'il ne mette en danger sa corporation et seulement lorsque le fait qu'il travaille pour l'ennemi est avéré, du moins en partie) est la tâche la plus difficile. Un entretien régulier avec les membres du personnel, même si cela s'avère difficile dans le milieu du renseignement, est une technique emvisageable.

Écrit par : Franck | 28/06/2007

Les commentaires sont fermés.