Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2007

Malmab: Le Service de Sécurité du Ministère de la Défense israëlien.

Assez parlé de la CIA,et changeons de continent,pour débarquer en Israël.Au milieu du célébrissime "Mossad",le service de renseignements extérieur de l'Etat hébreu,ou du Shin Beth (appelé aussi Shabak),existe un petit service,quasiment inconnu du grand public :Il s'agit du contre-espionnage militaire israélien,le Malmab .

Créé en 1975,le Malmab s'est développé sur la base du Lakam ,le renseignement scientifique dépendant du Ministère de la Défense israëlien.Pour mémoire,c'est le Lakam qui recruta et traita Jonathan Pollard,l'analyste spécialisé dans l'antiterrorisme au sein de la Marine US,qui fut arrêté en 1985,provoquant un scandale entre Israël et les Etats-Unis.Le Malmab,acronyme de Service de Sécurité du Ministère de la Défense, est une petite structure,chargée de la sécurité militaire de l'Etat d'Israël.Parmi ses missions : Enquêter sur  les affaires de corruption au sein de l'industrie militaire et rechercher les auteurs de "fuites d'informations" sur les secrets de l'industrie militaire, empêcher l'infiltration de Tsahal (Armée israëlienne) par des services secrets étrangers,le Malmab est aussi chargé de proteger les secrets des établissements militaires (Ce en quoi il fait concurrence avec le Shin Beth,le contre-espionnage israëlien,qui est chargé de cette mission par décision en Conseil des Ministres prise en 1974).Parmi eux,notons le réacteur nucléaire de Dimona.Pour remplir ses missions,le Malmab a aussi des contacts avec la censure militaire (Il y a une censure militaire en Israël) pour éviter la publication de certaines informations.Par exemple  pour empêcher la publication de l'ouvrage d'Avner Cohen "Israël et la bombe",relatif a la bombe atomique que Israël a développée dans le plus grand secret dans les années 60.

Le nom du patron du Malmab a lui aussi été censuré durant plusieurs années avant d'être enfin rendu public en novembre 1999 :Il se nomme Yehiel Horev.Horev est né en 1944 a Tel-Aviv.Il a servi dans une unité d'infanterie,dans le092427717054436bc06228e5ec1d62b.jpg Golan,avant de rejoindre les forces réservistes ,comme officier d'une unité de tanks.

A gauche,Yehiel Horev,patron du Malmab de 1986 a 2007. 

Il a ensuite été promu au rang de Major,et envoyé aider l'armée congolaise dans les années 60.Retour en Israël en 1969 ou il est recruté comme officier de sécurité dans une des installations de  l'Agence pour l'Energie Atomique israëlienne.Envoyé au Malmab en 1974,il en prend le commandement en 1986.

Au fil des années,étant donné son domaine de compétences particulièrement vaste,le Malmab s'est heurté a la concurrence du Shin Beth (BBC 02.02.1998) autour de leurs compétences respectives.Les contacts pris alors entre les deux services secrets pour redéfinir leurs compétences n'ont pas aboutis.Cela n'a pas empêché le Malmab d'étendre son influence,comme le montre le décret signé fin 1999 par le Premier Ministre Ehud Barak et autorisant le Malmab a échanger des informations avec les services secrets étrangers,au grand dam du patron du Shin Beth.

Dernier rôle enfin du Malmab,la délivrance d'autorisations de ventes d'armes a l'étranger.Par exemple,en 2005,le service a enquêté sur des entrepreneurs israëliens qui négociaient la vente de technologies avec la Chine.Il s'avéra que ses technologies n'avaient pas un but militaire.Ou,au grand dam des Etats-Unis,la vente de drônes "Harpy",a la Chine aussi,fut approuvée par Horev.

Début 2007 Yehiel Horev a quitté son poste de chef du Malmab pour être nommé directeur général du Ministère de la Défense.Il a été remplacé en août par Amir Kain,qui a été pendant plusieurs années en charge des questions de sécurité des informations au sein du Malmab.Ce dernier aura sans doute beaucoup de boulot dans la lutte contre le Hezbollah:Il apparaît que au cours des dernières années le Parti de Dieu chiite libanais a augmenté ses capacités de renseignement et de sécurité,y compris en recrutant des personnes vivant ou se rendans en Israël,avec pour mission d'y collecter des informations,y compris sur Tsahal,comme le montre ce remarquable article: http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Monde/Mon0036-...

 

 Remerciements aux informations publiées par la BBC,le Jerusalem Post,Intelligence Online

Commentaires

Vidéo choc !

Écrit par : chantilly | 21/09/2007

Les commentaires sont fermés.