Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2008

Les services secrets britanniques recrutent dans les universités.

 

Les services secrets britanniques, ce n'est point un secret, recrutent de manière "ouverte". Cela veut dire que un de leurs représentants, a visage découvert, n'hésite pas a aller dans les universités de Sa Majesté, a vanter les mérites de son service, proposant aux étudiants de tenter, ensuite, d'y entrer. Un exemple concret en a été donné il y a quelques semaines, très précisément a la mi-octobre, quand James Morrison, ancien espion de Sa Majesté, a pris la parole a l'université de Canterburry, dans une conférence intitulée "The Craft of Intelligence Analysis: Secrets, Assessments, Prophecies, Delusions and Damned Lies".

 

James Morrison Se présentant comme un ancien analyste du MI5, M.Morrison déclarera simplement être un ancien du MI5, rappelant quelques principes du métier: Que si vous détenez une information, il ne faut pas que l'ennemi sache que vous lui avez piqués ses secrets; que le travaille d'un analyste consiste a vérifier 1000 fois les informations recues afin d'éviter les erreurs de jugements, et d'ironiser que "si vous voulez de l'action, évitez d'être analyste au MI5, la seule raison qui vous entraînera chez le kiné est d'avoir mal au dos a force d'être assis sur de mauvaises chaises!" Rien que de très convenu certes, mais un des préceptes du métier, après tout, est d'en dire le moins possible. On voyait donc mal M.Morrison raconter les opérations qu'il a mené ou dévoiler les noms de ses collègues.

Avant de déclarer publiquement aux étudiants: "Le MI5 recrute et l'organisation cherche des personnes issues de tout cursus universitaire; pourquoi pas vous?". Cela a l'avantage de la franchise et appelle deux commentaires: Primo, époque de communication aidant les services secrets n'hésitent plus a recruter de manière "ouverte", la France est loin d'avoir saisie cette culture contrairement a ses collègues britanniques ou américains. Secundo, et c'est plus une surprise, pour moi, c'est que M.Morrison se prétende "analyste au MI5". Un rapide coup d'oeil sur sa bio a permis de découvrir que il émargeait plutôt au DIS..le Défense Intelligence Staff, le renseignement militaire de Sa Majesté. En effet, il est incongru que M.Morrison se présente comme un officier du MI5, contre-espionnage civil, alors que il apparaît, quand il fut présenté, comme "Deputy Chief of Defense Intelligence and Senior Fellow of the Brunel Centre for Intelligence and Security Studies", c'est-a-dire numéro deux du renseignement militaire britannique!

Sa carrière le confirme: Apparaît un dénommé John Noble Lennox Morrison, né le 14.07.1943, entré au Défense Intelligence Staff en 1967 en tant que analyste, avant d'occuper plusieurs postes a responsabilité au sein du DIS, et de finir sa carrière en 1999, après avoir passé quatre ans comme adjoint du directeur du DIS et a la tête du service d'analyse. Après sa carrière au DIS,il travaillera a la commission parlementaire de contrôle de l'activité des services secrets, et ce jusque 2004 (Il quittera alors son poste suite a un scandale). Actuellement, il travaille au Brunei Centre for Intelligence. En tout cas, son ancien emploi "d'analyste au MI5" ressemble a s'y méprendre a une "couverture" pour recruter les étudiants en réalité pour le Defense Intelligence Staff. Ce sont les gars du MI5 qui vont être contents!

 

 

 

 

Commentaires

Cela n'a rien à voir mais je viens de tomber sur un article parlant d'un pastiche du New York Times avec une date de l'année prochaine : ''La guerre d'Irak est finie'' en gros titres... lisez aussi les pubs, elles sont aussi ''détourné"" :

http://www.nytimes-se.com/

Écrit par : Frédéric | 13/11/2008

La technologie a beau devenir de plus en plus perfectionnée, elle ne remplacera jamais l'œil humain.

http://hermespy001.over-blog.fr/

Écrit par : Drew | 14/11/2008

Peut être que le Défense Intelligence Staff n'a pas assez de notoriété pour inciter les ''jeunes'' a y entrer ? On n'entend jamais parler de ce service dans les divers médias et il y n'a pas série TV que je connaisse sur celui ci.

Écrit par : Fréséric | 18/11/2008

je viens de lire "la guerre est finie", apparement c'est en réalité une caricature. Je viens aussi de regarder votre blog Drew bien complets les derniers articles! Ou avez vous trouvés toutes ses infos, la vous m'épatez

C'est possible en effet que le DIS fasse une pareille manoeuvre faute de reconnaissance publique, on parle du MI5 et du SIS, parfois apparaît en filigramme le GCHQ..jamais le renseignement militaire de Sa Majesté!

Écrit par : ADMINISTRATEUR | 18/11/2008

J'ai fait une ébauche d'article sur ce Morrison (avec son nom complet), il y a déja un lutteur avec ce nom. Si vous pouvez y indiqué vos sources, merci d'avance :)

http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Noble_Lennox_Morrison

Écrit par : Frédéric | 30/11/2008

Bonjour, j'ai complété à l'instant l'article sur Morrison. Vous êtes trompé d'université lors de son intervention, il s'agissait de celle de Kent non de Canterbury :)

Écrit par : Frédéric | 01/12/2008

Les commentaires sont fermés.