Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2007

Décès en décembre d'un ancien patron du MI6

Un "Cold Warrior",spécialiste des soviétiques durant la guerre froide au sein des services secrets britanniques,est décédé en il y a quatre mois. 

 

Colin Frederick Figures,patron du MI6 ,le service de renseignement britannique de 1982 a 1985,est mort le 08.12.2006.  Je n'ai appris la nouvelle que hier soir,d'ou le retard dans la parution de cet article.

 Sir Colin est né le 01.07.1925 a Birmingham,il passe par la King's Edward's School de Birmingham,puis sert de 1945 a 1948 dans un régiment,tout en apprenant le russe a Cambridge.Parle russe et francais.

Sa carrière commence en 1951,quand il entre au MI6, ensuite il sera en poste en Allemagne de 1953 a 1956,a Amman,Jordanie,de 1956 a 1958,Chef de station a Varsovie,Pologne, de 1959 a 1962.Parmis ses informateurs,notons un officier de l'UB (services secrets polonais) nom de code "Noddy",qui avait contacté l'ambassade britannique a Varsovie en 1958.C'est l'officier du SIS a Varsovie John Quine,qui travaillera aussi a la section soviétique du SIS,qui sera chargé de traiter cette précieuse source.A Varsovie,on en sait peu sur le travail de la station du SIS de 1959 a 1962,mais d'après une information,Colin Figures y aurait mené de belles opérations.Notons toutefois que c'est a la même période que un officier du MI6,Georges Blake,transmettra des informations au KGB,dont parmi elles,la "Watching list" du MI6 (les personnes susceptibles d'être recrutées) en Pologne pour l'année 1959,et donn dévoilera ainsi au KGB (Qui transmettra l'information au contre-espionnage polonais) les dégâts causéés par la station du SIS a Varsovie..

 Après Varsovie,Figures a dirigé la station du SIS de Vienne,tout près du "Rideau de Fer".Une des antennes les plus prestigieuses du monde,non seulement a cause du lieu même,mais aussi du travail a y accomplir.Vienne ,aussi bien durant la Guerre Froide que aujourd'hui encore,reste un des terrains de confrontation entre services secrets parmi les plus importants.Il ne faut pas oublier que Vienne est un pays "neutre",qui accueille aussi bien,aujourd'hui,le siège de l'OPEP que les ambassades nord-coréennes ou iraniennes...Et,durant la Guerre froide,étant située près de l'Empire communiste,dont l'Autriche était une excellente base pour recueillir des informations.

Après ses postes,Figures revient au QG du SIS,et nommé en 1973 chef de la section Irlande du Nord,au plus fort de la lutte contre l'Armée Républicaine Irlandaise (IRA),puis n°2 du MI6 en 1979,et chef du service britannique en 1982,jusque 1985.Si la Guerre des Malouines en 1982, contre l'Argentine,que le SIS n'a pas su prévoir,reste comme un échec pour le service,en revanche,c'est sous Colin Figures le renseignement extérieur de Sa Majesté marque des points contre les soviétiques:d'abord en 1982, MI6  fait exfiltrer Vladimir Kouzitchkine,officier du KGB a Téhéran chargé de superviser le travail des illégaux soviétiques et du Toudeh (Le Parti communiste iranien),puis en 1985 la station du MI6 a Moscou mène une de ses plus belles opérations: Est exfiltré ,après avoir semé le KGB,Oleg Gordievsky,un officier du KGB recruté a Copenhague en 1966.Un officier du KGB exfiltré alors qu'il est de l'autre côté du Rideau de Fer! Une réussite.Après avoir quitté MI6,Colin Figures a été nommé Coordinateur des services secrets au Cabinet Office,jusqu'a sa retraite en 1989.

Il s'est éteint des suites de la maladie d'Alzeimher.Avec mes hommages. 

 

 

Pour précision,le dossier sur le MI6 en direction de l'Irak est toujours en cours de traitement. 

07/03/2007

Un haut responsable de la Défense iranienne a fait déféction

 

medium_Asghari_nvelle_foto.jpgAli Asghari

L'information a commencée a circuler samedi dernier,mais les grands médias ne l'ont pas reprises jusqu'a présent: la communauté occidentale du renseignement vient de marquer un point,apparement d'importance,contre la République islamique d'Iran:Un très haut responsable du Ministère de la Défense iranienne,Ali Askari (ou Asquari) avait disparu d'Istanbul, en Turquie le 7 février dernier.Les iraniens avaient aussitôt accusés le Mossad ,ou la CIA, de l'avoir enlevé.Les journalistes qui avaient leurs contacts informels au sein du Mossad (donc non autorisés par la direction du Mossad) ont eu une réponse très claire :Le Mossad n'est absolument pas lié a cette affaire.Donc exit le Mossad! Et comme le constate l'ESISC,il paraissait risqué que la CIA mène une telle opération,étant donné tous les scandales qui s'accumulent autour du renseignement extérieur américain (L'affaire des vols de la CIA).

Restait donc comme hypothèse la déféction de M.Askari,hypothèse qui semble se confirmer:Les informations obtenues indiquent que le général Askari a fait déféction au profit de la CIA et est ,actuellement,soit débriéfé dans un pays européen,soit aux Etats-Unis même (Etant donné que sa déféction date d'il y a un mois maintenant ,et connaissant le fonctionnement de la CIA ,qui a toujours préféré amener les transfuges sur le sol américain par sécurité [Je pense par exemple aux transfuges soviétiques comme Anatoly Golitsyn qui a été emmené aux USA quand il fuit en octobre 1961,ou beaucoup plus récémment au colonel de l'armée chinoise Xu Junping qui fit déféction en décembre 2000),donc la dernière hypothèse est la plus probable.

Si l'information est confirmée,ce sera sans doute une des plus belles réussites ,de par les postes que Askari a occupé: Askari,proche de l'ayatollah Khomeiny (le guide spirituel de la Révolution islamique iranienne décédé en 1989) a aussi été général des Pasdarans (Les Gardiens de la Révolution iranienne),ou il a entre autres été chargé de la liaison entre l'Iran et le Hezbollah au Liban dans les années 80 et au début des années 90.Il a aussi été vice-Ministre de la Défense iranienne,jusque sa retraite, qu'il a prise en 2005.Se pose la question des connaissances du Général Askari ,aussi,sur le programme nucléaire iranien.Selon les informations obtenues,les debriefings actuels du Général Asghari ne porteraient pas sur le programme nucléaire iranien.

La question se pose de savoir si cette déféction a été menée par le général seul,ou si il était en contact avec un service secret depuis un certain temps pour la planifier? Sur ce point,il n'y a pas (du moins pas encore) de réponse précise,mais selon les informations obtenues par le Washington Post,le Mossad aurait joué un rôle fondamental dans le recrutement de Asghari,et son exfiltration de Turquie.

 

Des mises a jour seront effectuées sur cet article dès que de nouveaux renseignements seront disponibles.

 Cette note a été modifiée le 12.03.2007