Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2007

Sur le terrorisme wahhabite

Je souhaite faire deux remarques sur le terrorisme islamique extrémiste d'obédiance wahhabite:

 

Premièrement,dans une note publiée le 05.07.2007 sur ce blog (http://lemondedurenseignement.hautetfort.com/archive/2007...),je soutenais la thèse que Ben Laden était sans doute décédé.Sa récente réapparition infirmant cette supposition,il ne reste que a admettre que je me suis trompé.Bien que n'étant pas expert dans le domaine des bruitages ,en tout cas la voix de Ben Laden sur cette nouvelle vidéo ressemble a celle sur ses précédentes apparitions.C'est donc sans doute bel et bien UBL (Usama Ben Laden) qui est revenu.Evidemment,se pose la question de son silence pendant une aussi longue période.Pour l'instant il n'a pas été possible d'établir une réponse convaincante.

Deuxièmement,ne peut être que félicité le Center for Stratégic and International Studies pour sa note sur Al-Qaeda en Arabie Saoudite.Elle est réellement passionante.

Le lien vers le site du CSIS est a présent disponible dans la colonne de gauche.Ajouté a un autre lien mis aujourd'hui,donc des liens vers pas moins de 167 sites sont disponibles. 

21/09/2007

Malmab: Le Service de Sécurité du Ministère de la Défense israëlien.

Assez parlé de la CIA,et changeons de continent,pour débarquer en Israël.Au milieu du célébrissime "Mossad",le service de renseignements extérieur de l'Etat hébreu,ou du Shin Beth (appelé aussi Shabak),existe un petit service,quasiment inconnu du grand public :Il s'agit du contre-espionnage militaire israélien,le Malmab .

Créé en 1975,le Malmab s'est développé sur la base du Lakam ,le renseignement scientifique dépendant du Ministère de la Défense israëlien.Pour mémoire,c'est le Lakam qui recruta et traita Jonathan Pollard,l'analyste spécialisé dans l'antiterrorisme au sein de la Marine US,qui fut arrêté en 1985,provoquant un scandale entre Israël et les Etats-Unis.Le Malmab,acronyme de Service de Sécurité du Ministère de la Défense, est une petite structure,chargée de la sécurité militaire de l'Etat d'Israël.Parmi ses missions : Enquêter sur  les affaires de corruption au sein de l'industrie militaire et rechercher les auteurs de "fuites d'informations" sur les secrets de l'industrie militaire, empêcher l'infiltration de Tsahal (Armée israëlienne) par des services secrets étrangers,le Malmab est aussi chargé de proteger les secrets des établissements militaires (Ce en quoi il fait concurrence avec le Shin Beth,le contre-espionnage israëlien,qui est chargé de cette mission par décision en Conseil des Ministres prise en 1974).Parmi eux,notons le réacteur nucléaire de Dimona.Pour remplir ses missions,le Malmab a aussi des contacts avec la censure militaire (Il y a une censure militaire en Israël) pour éviter la publication de certaines informations.Par exemple  pour empêcher la publication de l'ouvrage d'Avner Cohen "Israël et la bombe",relatif a la bombe atomique que Israël a développée dans le plus grand secret dans les années 60.

Le nom du patron du Malmab a lui aussi été censuré durant plusieurs années avant d'être enfin rendu public en novembre 1999 :Il se nomme Yehiel Horev.Horev est né en 1944 a Tel-Aviv.Il a servi dans une unité d'infanterie,dans le092427717054436bc06228e5ec1d62b.jpg Golan,avant de rejoindre les forces réservistes ,comme officier d'une unité de tanks.

A gauche,Yehiel Horev,patron du Malmab de 1986 a 2007. 

Il a ensuite été promu au rang de Major,et envoyé aider l'armée congolaise dans les années 60.Retour en Israël en 1969 ou il est recruté comme officier de sécurité dans une des installations de  l'Agence pour l'Energie Atomique israëlienne.Envoyé au Malmab en 1974,il en prend le commandement en 1986.

Au fil des années,étant donné son domaine de compétences particulièrement vaste,le Malmab s'est heurté a la concurrence du Shin Beth (BBC 02.02.1998) autour de leurs compétences respectives.Les contacts pris alors entre les deux services secrets pour redéfinir leurs compétences n'ont pas aboutis.Cela n'a pas empêché le Malmab d'étendre son influence,comme le montre le décret signé fin 1999 par le Premier Ministre Ehud Barak et autorisant le Malmab a échanger des informations avec les services secrets étrangers,au grand dam du patron du Shin Beth.

Dernier rôle enfin du Malmab,la délivrance d'autorisations de ventes d'armes a l'étranger.Par exemple,en 2005,le service a enquêté sur des entrepreneurs israëliens qui négociaient la vente de technologies avec la Chine.Il s'avéra que ses technologies n'avaient pas un but militaire.Ou,au grand dam des Etats-Unis,la vente de drônes "Harpy",a la Chine aussi,fut approuvée par Horev.

Début 2007 Yehiel Horev a quitté son poste de chef du Malmab pour être nommé directeur général du Ministère de la Défense.Il a été remplacé en août par Amir Kain,qui a été pendant plusieurs années en charge des questions de sécurité des informations au sein du Malmab.Ce dernier aura sans doute beaucoup de boulot dans la lutte contre le Hezbollah:Il apparaît que au cours des dernières années le Parti de Dieu chiite libanais a augmenté ses capacités de renseignement et de sécurité,y compris en recrutant des personnes vivant ou se rendans en Israël,avec pour mission d'y collecter des informations,y compris sur Tsahal,comme le montre ce remarquable article: http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Monde/Mon0036-...

 

 Remerciements aux informations publiées par la BBC,le Jerusalem Post,Intelligence Online

Enième remise a jour de la "Communauté du renseignement"

Re-re-re-mise a jour de la "Communauté du renseignement",avec la création d'une section consacrée aux services secrets allemands,la publication de certains articles en anglais ,voire russe si j'aurai le temps,et la modification de la section "Dossier du mois",qui est remplacée par "Dossier analytique".  Je tiens a préciser aussi que vont prochainement être modifiés,suite a de nouvelles informations,les dossiers de Léonid Kutergin,l'officier du KGB qui a trahi au profit du BND,et la biographie de Rolf Mowatt-Larssen

18/09/2007

Michaël Sulick's career

CIA Director Hayden appointed in Friday Michaël Sulick as National Clandestine Service's head.

Sulick is a seasoned CIA officer.

His career:

Entered in the CIA,Directorate of Operations ,in 1980.

Posted in Japan and Peru (I don't know when,probably in 80's)

-Deputy station chief in Moscow from 1988 to 1991.Officially first secretary of the political section of the US Embassy in Moscow.

-Internal Operations chief of the CIA Soviet Division (Internal Operations supervises the work of the Soviet Division inside USSR)

-In August 1991,Sulick goes to Vilnius,to establish contacts with now power.

-From 1994 to 1996,Station chief in Moscow,officially counsellor of regional affairs.

-From 1996 to 1999,CIA Station chief in Warsaw.

-After the Kosovo War,appointed as Eurasia Division Chief,in 1999.

-From 2002 to 2004,Counterintelligence center head.

-From 2004 to November 2004,deputy chief of the Operative Directorate.

Fired from the CIA after conflict with CIA Director Porter Goss

-Named as National Clandestine Service Chief in september 2007. 

17/09/2007

Michaël J.Sulick

 

Je viens a peine d'apprendre la nouvelle que je me  projette immédiatement dans mes souvenirs,remonte les archives sur le personnage, remémore les informations recues.Le nouveau chef du NCS de la CIA vient d'être nommé.Et ce n'est pas n'importe qui (Cela fait depuis la mi-2004 que je suis sa carrière).Michaël Sulick est un vétéran de la CIA,qui a fait carrière en pleine Guerre froide,principalement contre la Russie,ou il a été chef de station.

 79181aa5468eb4ae70464fa67a78fae1.jpg

Michaël J.Sulick

Michaël J.Sulick est né a New York vers 1949.Il a servi au Vietnam,puis est entré a la CIA en 1980.Il a été en poste au Japon,au Pérou,en Pologne,a des dates non déterminées.Sa biographie devient plus précise quand il se retrouve nommé chef de station adjoint de la station de la CIA a Moscou,poste qu'il occupe de 1988 a 1991 sous la couverture de 1er secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine.Parmi les opérations menées par Michaël Sulick a Moscou,notons que il rencontrera personnellement "Tony",en fait l'officier du GRU Vyatcheslav Baranov qui a été recruté en 1989 par la CIA a Dhaka .Revenu de Moscou,"Klettering" (Son pseudo a la CIA) est nommé chef des Internal Opérations (Chargée des opérations en URSS même) a la Division Soviétique de la CIA.Milton Bearden estimera lui-même que "Klettering" compte parmi les meilleurs officiers de sa génération.En aout 1991,suite a la décomposition de l'URSS,après la tentative de putsch manquée menée par des conservateurs,Sulick est envoyé en Lituanie pour établir des contacts avec les autorités officielles ,entre autres avec le Président Landsbergis.Cette histoire est d'alleurs racontée par Sulick lui-même dans un article du Center for study of intelligence de la CIA en date de la mi-2006 (http://www.cia.gov/library/center-for-the-study-of-intell...).  Puis Sulick est de nouveau nommé a Moscou,suite a l'expulsion du chef de station,James L.Morris.Rolf Mowatt-Larssen,un officier qui fera aussi carrière au sein de la CIA,est nommé acting chief of station le temps que le remplacant arrive.C'est Sulick qui débarque,en 1994 comme chef de station a Moscou.Officiellement,il est conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.Il occupera le poste jusque 1996,puis est nommé chef de la station de Varsovie,avant de retourner a Langley en 1999 et d'enchaîner les postes d'importance .Nommé chef de la Division Eurasie de la Direction des Opérations de la CIA il dirigera donc les opérations de la CIA juste après la Guerre du Kosovo. Selon une biographie,Sulick recentrera le travail de la CIA dans les Balkans et en Asie Centrale dans la lutte antiterroriste suite aux attentats du 11 septembre.En 2002 Sulick est nommé chef du Counterintelligence center de la CIA,le service chargé d'empêcher les fuites d'informations vers les services secrets étrangers,aussi bien ennemis que alliés.Puis en 2004 Sulick est nommé n°2 de la Direction des Opérations de la CIA. (Plus tard remodelée et rebaptisée  National Clandestine Service),jusqu'a un conflit avec Porter Goss.Michaël Sulick quitte alors la CIA en mars 2005.Suite a la démission de Porter Goss de la Direction de la CIA et son remplacement par Michaël Hayden,Stephen Kappes a été nommé°2 de la CIA.Michaël Sulick est lui aussi repris,il doit prendre ses fonctions le 30.09.2007 en remplacement de José Rodriguez.

14/09/2007

Les expulsions de 1985

Comme le rappele la BBC dans son édition du 14.09.2007,il y a exactement 22 ans,le 14.09.1985,le Gouvernement de Sa Majesté invita 25 soviétiques en poste a Londres,aussi bien des journalistes que des "diplomates",en fait tous présumés membres du KGB et du GRU,de quitter le territoire britannique.Ses expulsions font suite a la déféction au profit du MI6 de Oleg Gordievsky.

1e5264760a7f1c71b8d823bb3aa47189.jpgOfficier du KGB,Gordievsky a fait toute sa carrière au sein du renseignement extérieur,a la Division des Illégaux puis au sein du 3ème Département,chargé de la Grande-Bretagne et des Pays Scandinaves. C'est au cours d'une mission a l'étranger,en 1966 a Copenhague,que il sera recruté par le contre-espionnage danois,qui le transmet a Robert Francis Browning,le chef du MI6 a Copenhague en 1974.Puis il arrive a la station du KGB a Londres,en tant que chef de la section du renseignement politique,jusqu'a être nommé chef de la station en janvier 1985,puis soudain rappelé a Moscou en mai et accusé de trahir au profit du MI6. C'est d'URSS que la station du MI6 de Moscou réussit a le faire exfiltrer,infligeant au passage une humiliante défaite au KGB.

  Les soviétiques répondent en déclarant "persona non grata" 25 britanniques.L'étude de la liste des britanniques expulsés a permis de découvrir un détail que n'ont pas relevés les journaux de l'époque: Parmi les représentant de Sa Majesté invités a quitter Moscou dans les plus brefs délais,se trouvent deux personnes officiellement 1er secrétaires de la section politique de l'ambassade britannique de Moscou: Il s'agit de Andrew Gibbs et de Raymond Asquith. Il a été établi que en réalité Gibbs était .....le chef du SIS a Moscou,et Asquith son adjoint.

3f7b26d7efb7032e6265ee39fae6b7c6.jpg1ba0c7c14a75e964da4340f8c869d9f4.jpg  A gauche,Andrew Gibbs.A droite,Raymond Asquith.

Ironie de l'histoire,c'est ,selon  la légende,Asquith qui aurait fait exfiltrer Gordievsky en le planquant dans le coffre de sa voiture.Cela n'a pas empêchéle duo de faire carrière au sein du MI6 ensuite: Asquith a travaillé a la fin des années 80 au sein de la section Irak au quartier général du MI6.Son nom est d'ailleurs apparu au sein du scandale "Matrix Churchill" (Trafic d'armes britanniques vers l'Irak qui avait été infilitré par MI-5 et MI-6 pour ainsi obtenir des informations sur les filières d'approvisionnement en armes de 'Irak), puis a dirigé le poste du MI6 a Kiev en 1992. Gibbs a été nommé vers 1987 chef de l'antenne du SIS a Prétoria,en Afrique du Sud,et il a récémment dirigé un autre poste du MI6 dans le monde,dans une zone plutôt sensible.Il est a noter que les noms du duo apparaissent dans la "Liste Tomlinson".

Concernant les expulsions,quelques remarques: Autant les soviétiques réagissaient plutôt mollement lors de l'expulsion de soviétiques en poste a l'étranger,et ce pour sauvegarder de bonnes relations avec les pays du monde occidental (Expulsion en 1971 de 105 soviétiques en poste en Grande-Bretagne.Le Kremlin se contentera d'expulser une dizaine de britanniques; expulsion sur demande de la DST de 47 soviétiques en poste en France en 1983;pas de représailles de la part du Kremlin)  sous Brejnev puis Andropov et Tchrnenko,autant Gorbatchev,qui s'entend très bien pourtant avec la première Ministre britannique Thatcher,réagit fermement,en déclarant "PNG" (Persona non grata) le même nombre de britanniques.Thatcher réplique en expulsant 6 soviétiques supplémentaires,Gorbatchev fait de même.Match nul, 31-31.

Les expulsions d'espions font toujours débat au sein des pays touchés par l'espionnage adverse.En effet,mieux vaut sans doute laisser un espion agir plutôt que de l'expulser,car il est identifié,connu,plus facile donc a contrôler,tandis que si on l'expulse il faut identifier son successeur,tout recommencer a zéro etc..C'est l'approche,par exemple,des officier du contre-espionnage du KGB contre la CIA durant la Guerre Froide.Il y a aussi les expulsions,soit d'officiers traitants pris en flagrant délit d'espionnage soit qu'on a des preuves qu'ils ont accomplis des actes "incompatibles avec le statut de diplomates,pour reprendre la terminologie officielle (Par exemple,a la mi-2006,une officier traitante de la CIA ,Rosanna Minchew, a été expulsée pour espionnage d'Inde ). Et enfin les expulsions massives,pour bien faire comprendre a un pays que il y en a assez de ses ingérences sur un territoire étranger,et pour faire cesser ainsi les activités du service de renseignement ennemi.par exemple,une quarantaine de diplomates russes en poste aux Etats-Unis ont été expulsés par l'administration Bush en 2001.Moscou en a fait autant,et a au passage filtré dans la presse le nom d'un des expulsés américains :Paul Holligsworth,alors chef de station adjoint de la CIA a Moscou.

Il est a noter que les expulsions"de masse" ne peuvent se faire sans le consentement du pouvoir politique. Parce que les espions sont le plus souvent des personnes agissant sous couverture diplomatique, elles représentent leur pays. Une expulsion de masse est donc un signal fort envoyé par le pays victime des agissements des diplomates ( En langage diplomatique on parle de "statut incompatible avec les fonctions de diplomate") impliquant l'accord des plus autorités.

Notons que ses expulsions peuvent aussi avoir une volonyté d'humilier. C'est ainsi que peut être interprétée l'expulsion  d'une quinzaine d'officiers du GRU agissant en Géorgie en 2006 : Les expulsions étaient faites devant les caméras du monde entier, les diplomates expulsés de manière extrêmement humiliante, et qui m'a personnellement choquée. 

 

05/09/2007

Nouveau blog sur les services secrets.

Un nouveau blog vient de faire son apparition dans le cercle très fermé des sites relatifs a la communauté du renseignement.Il s'agit de INTELLIGENCE WORLD, qui démarre très fort,avec un article passionant relatif a la guerre entre cadres du Mossad au sein même de l'organisation depuis 1996.

 

Adresse du blog : http://intellworld.blogspot.com/ 

Notons que l'auteur n'en est pas a son coup d'essai,ayant ouvert en 2006 un autre blog spécifiquement consacré aux officiers de la CIA  :http://cia-spotters.blogspot.com/

 

Mes félicitations et bonne continuation,les prochains articles sont attendus avec impatience