Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1961 a 1963.


1961 , OUVERTURE REELLE DE LA STATION

medium_garbler.JPG

Paul Garbler.Né le 04.01.1918,d'un père russe et une mère polonaise.Entre a l'université de Floride en 1938.Durant la Seconde Guere Mondiale,pilote de bombadier dans la Navy. Pilote du premier Président de la Corée du Sud de 1948 a 1950.Entre a la CIA,En poste a Berlin de 1952 a 1956 et ensuite a  Chef de station a Stockholm (C'est lui qui supervise le transfert vers les Etats-Unis d'un transfuge soviétique,Nikolaï Shadrine. Chef de station de la CIA a Moscou du 30.11.1961 a avril 1964.Ensuite instructeur a la Ferme,le Centre de formation de la CIA,chef de station a Trinidad,puis a Stockholm de nouveau.Quitte la CIA au milieu des années 70.Décédé le 19.03.2006 au Centre médical de Tucson,Arisona,d'une leucémie.

La station n'est réellement ouverte que en 1961, quand arrive,le 30 novembre de cette année,comme premier chef de station, Paul Garbler,sous la couverture d'attaché naval de l'ambassade américaine.La raison pour laquelle la station est créée est la nécéssité de mieux coordonner les contacts avec Oleg Penkovsky,colonel du GRU qui a contacté le MI-6 et la CIA.Penkovsky est en effet un informateur important,disposant d'excellents contacts dans l'establishment militaire soviétique, ce qui lui permettra,en plein période de Guerre Froide et ce alors que le renseignement occidental ne sait que peu de choses sur les capacités militaires soviétiques, de fournir des informations fort précieuses sur les missiles.Parmi les contacts de Penkovsky,citons le Maréchal Varentsov,qui dirige les forces armées stratégiques (équipées de missiles) ou le sous-colonel Dolghikh,qui dirige la 1ère section (Chargée des documents secrets) d'un des deux Instituts travaillant dans le domaine des missiles.

Milieu des années 50. Des diplomates américains photographient et observent des avions militaires soviétiques depuis le toit de leur ambassade a Moscou, lors d'une parade aérienne.

Le travail de la station,relativement petite,est de rassembler des informations, a caractère politique,économique,militaire ,en coopération avec le bureau de l'attaché militaire et la NSA.La station dépend de la section SR-9 (Alors dirigée par Joseph Bulik)  de la Division Russie de la Direction des Opérations de la CIA,il en restera ainsi ensuite.Parmi les officiers de la station de Moscou,notons William Nelson Jr Morell,qui sera en poste de 1960 a 1961.

L'Ambassade américaine a Moscou.La flèche indique les locaux de la CIA.


Les locaux de la CIA sont situés au 7ème étage de l'ambassade (photo) américaine,(laquelle est Rue Tchaïkovsky, dans le Nord-Ouest de Moscou ), avec les dossiers,photos,câbles envoyés et recus etc.. La station dispose aussi d'une petite pièce,appelée "la bulle",relativement insonorisée,pour éviter les écoutes du KGB.

La CIA utilise pour les contacts avec les informateurs des officiers sous couverture diplomatique;si ils se font prendre,ils ne seront que déclarés « Persona non grata » (PNG) et expulsés,il en sera autrement pour des personnes ne disposant pas de la couverture diplomatique.
L'atmosphère est alors au secret pour la station de la CIA à Moscou,on craint une infiltration du KGB. James Angleton,le paranoïaque patron du contre-espionnage de la CIA, soupconnera même Garbler d'avoir été recruté par le KGB.

bee21cef1dddb0e619252e36bf9ea769.gifDmitri Polyakov

Le côté secret est démontré par un message recu par Garbler de la part de Angleton,qui lui demande de prendre une boîte aux lettres morte venant d'un de ses informateurs dans le Parc Gorki,sans précision du contenu de cette cache,ni de l'identitié de l'informateur .Je pense que cet informateur était Dimitri Polyakov,qui était alors a Moscou (Dimitri Fiodorvitch Polyakov,né le 06.07.1921 a Starobelsy,Ukraine. Vétéran de la Grande Guerre Patriotique,il entre ensuite au GRU, et sera en poste a New York,ou le FBI le recrute fin 1961. Traité conjointement avec la CIA, BOURBON - son nom de code a la CIA- sera un des informateurs les plus importants du renseignement extérieur américain ,surpassant de loin Oleg Penkovsky.Ainsi,en pleine crise sino-soviétique, Polyakov est nommé chef de la section Chine du GRU a la fin des années 60,ce qui lui permettra de transmettre aux américains une grande quantité d'informations sur l'ampleur de la crise vue depuis les coulisses du Krémlin.).


Boîte aux lettre morte "Moloko" de Polyakov, Rue Malaya Bronnaya-indiquée par la flèche noire en bas a droite.


En effet,Polyakov est revenu a Moscou ,et c'est l'antenne de la CIA dans la capitale soviétique qui prend le relai du FBI pour le traiter. En septembre 1962, Polyakov dépose une boîte aux lettres morte dans le Parc Gorki a destination de la CIA. L'interpellation le 22.10.1962 de Oleg Penkovsky pour espionnage le rend nerveux.BOURBON ne recontactera la CIA que en août 1963 ,quand il dépose un petit container magnétique derrière la cabine téléphonique du 12 Rue Listiev. Avant de partir pour Rangoon le 03.11.1965 ,Polyakov déposera deux autres Boîtes aux lettres mortes ,des containers magnétiques, a Moscou, "Moloko" et "Banya".

Oleg Penkovsky

Concernant Penkovsky, il sera traité, conjointement avec le MI6, aussi bien a Moscou que a Londres ou Paris. Les informations de Penkovsky étaient si précieuses, selon l' officier du MI5 Peter Wright, que on le "saignait a blanc". Penkovsky passa une quantité incroyable d'informations a la CIA et au SIS sur la Défense soviétique. Il apparit ainsi au renseignement occidental que les fanfaronnades de l' URSS sur leur supériorité dans le domaine des missiles n'était que du bluff: En réalité le programme spatial soviétique n'était pas aussi avancé que le pensait l' Occident, et l' URSS n' avait pas autant de missiles qu'ils le prétendaient, beaucoup moins en réalité que les occidentaux.

 

Matériel trouvé sur Oleg Penkovsky par le KGB

C'est a la station de l'agence américaine a Moscou qu'il revient de traiter Penkovsky.Elle prend le relais de la station du MI6 a Moscou ,car la traitante de Penkovsky, Janet Chisholm (La femme du chef de station du SIS a Moscou Roderick Chisholm) ,a constatée a la mi-1962 un renforcement de la surveillance autour d'elle de la part de la Deuxième Direction du KGB. Et Greville Wynne, autre contact du SIS avec Penkovsky, est également sous surveillance.


medium_rodney_w_carlson.JPGRodney W.Carlson,officier de la station de Moscou du 26.06.1962 a fin 1962,participera au traitement de Penkovsky dans la capitale soviétique-il sera déclaré "persona non grata" et expulsé. Carlson a été successivement en poste en Grande-Bretagne de 1968 a 1970,puis a Tokyo de 1970 a 1974- ou il traitera,sous la couverture de 2ème secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine,un soviétique travaillant dans la marine,en fait contrôlé par le KGB- ,en Italie de 1975 a 1978 avant de travailler a New York a la section de contre-espionnage chargée de traiter les informateurs étrangers.Carlson a pris sa retraite en 1985,il était alors chef de la section Contre-espionnage a la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA. Décédé le 03.04.2004.

Ainsi ,le 02.07.1962,un des traitants de Penkovsky,l'homme d'affaires britannique Greville Wynne,montre la photo de l'officier de la station Rodney W.Carlson entre autres a Penkovsky,pour qu'il le reconnaisse.Carlson et Penkovsky se rencontrèrent le jour de l'indépendance américaine, le 04.07.1962. Cette technique fonctionne, car si le contre-espionnage du KGB connaît les contacts entre Penkovsky et le MI6, elle ignore tout en revanche du traitement conjoint avec la CIA. Ce qui permettra, lors de réceptions, a Carlson et a Penkovsky d'échanger des notes ou instructions sans que le Deuxième directoire principal du KGB le sache: Puisque les britanniques ne sont pas a ses soirées, a quoi bon surveiller Penkovsky de manière assidue? Puis,fin août 1962 , dans l'appartement d'un diplomate de l'ambassade américaine, Penkovsky remit 7 pellicules a Carlson,contenant des informations sur ,entre autres, des informations sur un missile soviétique, sur un militaire qui intérésse le renseignement occidental et deux photos de celui-ci. Carlson remit un paquet avec un faux passeport pour quitter l'URSS en cas d'urgence,et des instructions consistant a rassembler des informations sur le district militaire de Moscou, quels sont les cours, quand ils ont lieu,ainsi que obtenir un plan des cours. Le 05.09.1962, Carlson et Penkovsky  se revirent a une récéption,a l'ambassade américain.Penkovsky avait alors sur lui 4 pellicules contenant des informations secrètes,mais il ne put les remettre a la CIA. Il tenta de les lui remettre le lendemain,lors d'une récéption chez le conseiller commercial britannqiue,sans succès.


medium_montgomery.JPG

Hugh Montgomery,Chef de station adjoint de la CIA a Moscou,participa au traitement de Oleg Penkovsky.De 1981 a 1985,ce proche des milieux conservateurs dirigea le service de Renseignements du Département d'Etat américain.

Ce fut la dernière rencontre entre Penkovsky et ses officiers traitants.En janvier 1962,les Brigades de surveillance du KGB virent Janet Chisholm entrer puis sortir d'un immeuble a Moscou.Quelques secondes plus tard, sortit un inconnu,que les officiers d'une équipe de surveillance du KGB suivirent et identifièrent comme étant Oleg Penkovsky.Suite a plusieurs mois d'enquête mobilisant plusieurs services du KGB ( Les sections américaines,britanniques,et la Brigade de surveillance de la 2ème Direction Principale <A l'époque,les diplomates étrangers étaient surveillés par les brigades de surveillance de la 2ème Direction,les particuliers par la 7ème Direction du KGB.Plus tard,la surveillance fut intégralement confiée a la 7ème Direction du KGB> ; le 1er département de la 3ème Direction du KGB,le contre-espionnage militaire,ainsi que la 7ème Direction, le département d'instruction et les services techniques),  Oleg Penkovsky fut interpellé le 22.10.1962.Lors de la perquisition a son domicile, le contre-espionnage du KGB trouvera les pellicules qu'il comptait remettre a Carlson,et qui serviront de preuves contre lui.

medium_BLM_Pour_richard_jacob.2.JPG

medium_CIA_Richard_Jacob.JPGA gauche,la Boîte aux lettres morte déposée par le KGB pour la souricière de la Rue Pouchkine;a droite,Richard Jacob alors qu'il ramasse le 02.11.1962 la Boîte aux lettres morte de Oleg Penkovsky.Dans quelques instants,une équipe du KGB va lui bondir dessus.

Le KGB décide de tendre un piège,et met le signal convenu,une croix sur un panneau,qui indique que une Boîte aux lettres morte destinée a la CIA a été deposée 5/6 Rue Pouchkine .Le signal est relevé par Alexis Davidson,officiellement aide de l'attaché de l'air de l'ambassade américaine,le 2 novembre 1962 a 9h20 (Heure de Moscou).Le 2 novembre toujours,vers 13h, sort de l' ambassade Richard Jacob,officiellement archiviste de l'ambassade. A 15h15, il arrive au 5/6 Rue Pouchkine Richard Jacob.Il ramasse la Boîte aux lettres morte,est aussitôt interpellé par les équipes du KGB,déclaré "persona non grata" et expulsé.

Cette affaire provoque des dégâts au sein de la station: A l'expulsion de Richard Jacob,l'officier de la CIA qui avait relevé la boite aux lettres et avait été interpellé le 2 novembre 1962,s'ajoutent celle de Rodney Carlson et, suite au procès de Penkovsky, les expulsions de trois autres officiers de l‘antenne en mai 1963 (Note du Ministère des affaires étrangères d'URSS a l'ambassade américaine a Moscou datée du 13.05.1963) :Hugh Montgomery, chef de station adjoint de la CIA a Moscou, ainsi que les officiers Alexis Davidson et William C.Jones.

 

La station de la CIA a Moscou de 1963 a 1971

1963 : REPLI DE L ANTENNE

Pour ne pas arranger les affaires de la station de Moscou éclate l'affaire Tchérépanov.Officier du KGB,Alexandre Nikolaïevitch Tchérépanov avait travaillé au sein de la IIème Direction Générale du KGB (sécurité intérieure et contre-espionnage).En novembre 1963,il tenta de contacter la station de la CIA a Moscou en lui faisant passer un paquet contenant des documents secrets ,sur la surveillance des diplomates et étrangers en URSS.Garbler n'est prévenu que le lendemain.Examinant les documents, il pense qu'il n'a pas affaire a une provocation,mais malgré ses protestations ,l'ambassadeur américain étant absent,le chargé d'affaires décida de remettre les originaux aux soviétiques.Garbler dut s'y plier ,a contrecoeur,mais ne rendit a l'attaché d'affaires les documents que après les avoir photographiés.Tchérépanov prit la fuite mais fut interpellé par des gardes-frontières du KGB aux abords du Turkéstan le 17.12.1963 ,condamné a mort et éxécuté en avril 1964...

ea9b6432a7471da88ce651b0ec9c4d47.jpgYouri Nossenko. On y ajoutera que,en ce début d'année 1964,passe a la CIA  Youri Nossenko,capitaine de la Deuxième Direction Principale du KGB,le contre-espionnage.Nossenko,recruté en 1962 a Genève par la CIA,n'a pas eu de contacts a Moscou avec la CIA;trop risqué.Ayant lui-même travaillé a deux reprises a la section américaine du contre-espionnage du KGB,il n'en connaît que trop les capacités.Parmi les informations de Nossenko lors de son debriefing, les emplacements de pas moins de 40 micros cachés par le KGB dans l'ambassade américaine.Un d'eux était dans un bureau de la station de la CIA...




medium_stolz.jpg

84f59e636c99e0495d5f24cd819a0586.jpgRichard Faurs Stolz .Entré a la CIA en 1950.En poste a Francfort en 1959, Chef de station a Sofia de 1960 a 1962.chef de station de la CIA a Moscou de juillet 1964 jusque janvier 1965.Officiellement 1 er secrétaire de la section politique a l'ambassade américaine a Moscou.En poste a Rome,en Italie de 1966 a 1969.chef de station a Belgrade de 1973 a 1974,,chef de la Division Europe de l'Ouest de la Direction des Opérations de la CIA puis Chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA.Chef de station a Londres de 1979 a 1983.Patron de la Direction des Opérations de la CIA du 04.01.1988 au 31.12.1990.

Garbler quitte Moscou en avril 1964,et c'est Richard Stolz,sous la couverture de 1er secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine, qui prendra la relève a partir de juillet 1964. Pas pour longtemps :Suite a l'expulsion en janvier 1965 de l'officier des services secrets soviétiques Boris Karpovitch,en poste a Washington , Stolz est déclaré "persona non grata" le 27.01.1965. Stolz aurait,selon les soviétiques,rencontré un citoyen soviétique,incarcéré en décembre 1964,qui aurait fourni des informations secrètes. Est mêlé au scandale un autre diplomate américain,Kenneth A.Kerst,qui aurait eu des contacts avec le soviétique et qui a quitté Moscou en novembre 1964. (Kenneth Alan Kerst était ,après analyse des informations obtenues,un authentique diplomate.Entré en 1948 au département d'Etat (Ministère des affaires étrangères américain) comme analyste pour les affaires soviétiques.En poste a Moscou de 1951 a 1953.Revenu a Washington,il est chargé de l'analyse des développements en URSS.Nommé chef de la division URSS en 1961.Retourne a Moscou comme membre de la section politique en 1962,jusque novembre 1964.En 1965,nommé chef de la division des affaires politiques internes en URSS du Département d'Etat.Après avoir occupé plusieurs postes, Alan Kerst est nommé en 1974 Directeur de la Recherche et de l'Analyse pour l'Europe et l'URSS,jusqu'a sa retraite en 1977.Décédé le 31.07.2006 a 87 ans.)


medium_james_angleton.jpgJames Angleton ,le paranoïaque patron du contre-espionnage de la CIA.Angleton sera finalement viré en 1974.

Peu d'informations sont disponibles sur le travail de la station de la deuxième moitié des années 60 jusqu'aux années 70.

Toutefois,en cette fin des années 60, la CIA commence a utiliser une couverture,pour ses officiers envoyés en poste permanent a Moscou,qui sera un de leurs favoris :Il s'agit du poste d'adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade.Auront cette couverture, beaucoup plus tard, pêle-mêle Ronald Cinal,John Weghtee, Jack Downing, Vincent Crockett (dans les années 70) et pour la première moitié des années 80 David Rolph,Alex Grishuk,Erik Sites,John Boumen pour ne citer que les connus..

Il semble que le chef de station,après Stolz,ait été John Sager,mais peu d' informations sont disponibles sur la période 1965-1969. Il semble néanmoins que l’activité de la station de Moscou ait été limitée par la paranoïa de James Angleton,le patron du contre-espionnage de la CIA,perusadé que la Division soviétique de la CIA a été infiltrée par le KGB, et que tout transfuge est nécéssairement envoyé par le KGB.... Angleton a en effet réussi nombre de personnes partageant son point de vue au cœur de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA, dont dépend la station de Moscou.

Parmi les rares officiers de la CIA identifiés et ayant servi en URSS,notons Clark Gilbert Myers de 1966 a 1968,et Joseph P.Sherman de 1967 a 1969 (Tous deux vraisemblablement a la station de Moscou).Sherman sera ensuite en poste a la station de la CIA a Londres de 1973 a 1975 (Et dénoncé comme officier de la CIA en Grande-Bretagne par le "New York Times" du 20.03.1975 page 28)

medium_Boite_aux_lettres_mortes_de_la_CIA_utilisee_dans_les_annees_60_photo_de_la_CIA.jpg

Boîte aux lettres morte utilisée par la CIA dans les années 60.


Selon Tom Mengold,vers 1968,la CIA avait environ trente informateurs en URSS avec qui elle gardait le contact,mais a cause de l'opération "Honetol", elle n'en a gardée que cinq. ("Honetol" était un programme initié par le patron du contre-espionnage de la CIA Angleton qui dura de 1964 a 1970,et consistant a vérifier nombre d'officiers de la CIA pour démasquer parmi eux une taupe a la solde des services secrets soviétiques.L'opération n'a pas aboutie,mais elle a jouée son rôle dans le démantèlement de la section soviétique de la direction des opérations de la CIA...)

En 1969 c'est Serge Taube qui prend les commandes de la station de Moscou  (Né en 1931 a New York ,il avait des  origines russes,après des études a l'université de Georgetown,il entre en 1956 a la CIA ,a été en poste au Laos,en Indonésie et en Birmanie.Après Moscou,Taube a été en poste a Paris et New Delhi. Serge Taube est décédé le 19.02.1991 d'un cancer,a l'âge de 59 ans ).Sa femme,Jane,avec qui il s'est marié en 1958,est décédée le 04.07.2006 a 77 ans.

Une des seules informations concerne une réussite,mais quelle réussite!C'est apparement sur cette période que la CIA réussit a recruter un important scientifique soviétique, Anatoly P.Fedosseyev. Membre de l'Académie des sciences d'URSS et du GKNT,le Comité d'Etat pour la Science et la Technologie, Fedosseyev a travaillé sur d'importants projets spaciaux (Soyouz et Luna ) ,et dirige un laboratoire d'installations éléctroniques.

Il semble que la CIA ait eu des contacts avec Fedosseyev ,tel est du moins l'avis après analyse d'un article d'un ancien officier du Contre-espionnage militaire du KGB, Boris Syromiatnikov .En effet, selon l'ancien contre-espion, "A Moscou, un technicien sanitaire de l'Armée soviétique fut envoyé faire une réparation, l'eau ne coulant plus.Il découvrit alors que ce qui bouchait était un petit container, une Boîte aux lettres morte,qui fut aussitôt transmise au KGB".Mais,selon l'auteur,le bazar était tel au sein du KGB a cause des réorganisations que le dossier était renvoyé d'un service a l'autre,jusqu'a ce que l'auteur ne le recoive.

Syromiatnikov décida alors d'analyser les instructions.Elles indiquaient clairement que la personne qui devait recevoir les informations était un scientifique,plutôt important, lié au travail scientifique sur les sous-marins nucléaires.L'enquête s'est alors concentrée sur trois instituts scientifiques,a Friazinsk (Banlieue de Moscou) , Léningrad et Sévérodvkinsk.Léningrad est a exclure,puisque les espions américains vont souvent a Léningrad,ils auraient pus,alors ,y laisser la Boîte aux lettres morte pour leur informateur.Et étant donné que Syromiatnikov pensait que le scientifique recruté devait être un habitué des conférences internationales,ce qui était peu probable pour les membres de l'Institut de Sévérodvinsk,ne restait que l'Institut de Friazinsk,ou travaillait Fedosseyev justement..

A peine a -il mis au point le plan de recherches,que Syromiatnikov a été muté ,et a appris plusieurs années après la fuite de Fedosseyev...

Mais revenons au travail de la CIA.Il semble que Fedosseyev ait été approché par l'intermédiaire d'un journaliste de UPI.Puis,l'opération est menée en coopération avec MI-6 .Pour brouiller les pistes,le contact a Moscou avec Fedosseyev est confié a Martin Nicholson et Patrick Jackson ,des "diplomates" de l'ambassade britannique a Moscou.Ils lui indiquent la filière a suivre quand il sera a Paris,d'ou Fedosseyev fait déféction en mai 1971.En représailles,en juin,les deux britanniques seront déclarés persona non grata et expulsés.Pour la CIA et le SIS,c'est une réussite.Débriéfé ,le savant révéla aux services occidentaux des informations sur les lasers de puissance et l'état du système soviétique de brouillage éléctronique (Fedosseyev avait participé ,pour le compte des Pays du Pacte de Varsovie,a l'élaboration d' un procédé destiné a neutraliser le réseau de surveillance "Nadge" de l'OTAN. Il apporta aussi des précisions sur l'état d'avancement des programmes spatiaux soviétiques et sur les bombariders a long rayon d'action,ainsi que sur le projet de construction d'un super-bombaridier a géométrie variable.

La station de la CIA a Moscou de 1971 a 1975.

1971 : REDYNAMISATION DE LA STATION.

medium_COSMoscowDumaine.jpgRobert Théodore Dumaine.Après Moscou,Dumaine sera chef de la section soviétique a la station de la CIA a Vienne.

La même année arrive a Moscou Robert Théodore Dumaine,qui reprend les rênes de l'antenne de la CIA. Le nouveau COS  se distinguera durant l'année 1972 : Cete année-la,un inconnu pénètre a Spaso House,la résidence de l'ambassadeur américain a Moscou,en escaladant le mur.La sécurité de l'ambassade l'arrête aussitôt.Il se nomme Vladimir Kalinine,ancien soldat soviétique,et souhaite transmettre des informations aux américains.Dumaine est appelé a Spaso House en urgence pour "débriefer" Kalinine,ensuite,le secrétaire de l'ambassadeur,Monsieur Vennik,fit quitter Spaso House a Kalinine dans sa voiture.La CIA éspérait que Kalinine pourrait fournir des informations intéréssantes du point de vue militaire. Raté. En décembre 1972,les équipes de surveillance du KGB voient un officier de la CIA déposer une boîte aux lettres morte dans un parc de moscou. Une surveillance est mise en place ,qui aboutit a l'interpellation de V.Kalinine,venu prendre la BLM. Après un "jeu" avec la CIA,Kalinine est condamné a mort et éxécuté en 1974.

Une autre opération de la CIA concerne un marin soviétique,travaillant en Extrême-Orient ,qui a été recruté par la CIA.La station de Moscou est chargée de repérer les lieux d'une rencontre.Ce que la station ignore,c'est que ce marin est en fait contrôlé par le KGB.Les équipes de surveillance du Comité pour la Sécurité d'Etat verront repérer les lieux de la rencontre Robert Dumaine en personne et ,plus tard, l'officier de la station Richard Corbin,officiellement secrétaire-archiviste de la section d'achat de littérature au département politique de l'ambassade américaine a Moscou.

En 1972 toujours,la CIA perd une importante source d'information quand est dévoilée par la presse américaine l'opération GAMMA GUPPY : La CIA a en effet réussie a capter les communications radio et téléphoniques des hauts dirigeants soviétiques dans leurs limousines.Parmi les informations recues , le 26.05.1972, dans le cadre de GAMMA GUPY entre Gromyko,Ministre des Affaires étrangères,Grechko,le Ministre de la Défense,et Brejnev, en plein accords SALT 1.Brejnev ,qui venait de promettre a Henry Kissinger de réduire de 15 % l'accroissement du parc de missiles,parlait d'un "missile principal" dont les Etats-Unis ne savaient rien.Il s'inquiétait auprès de Grechko de savoir si le missile,le SS-19,devait être inclu dans l'accord.Grechko rappela Brejnev pour le rassurer.Donc Brejnev avait menti...

La station de Moscou,dans ses années-la,est donc plutôt active pour l'espionnage des conversations des dirigeants soviétiques,ce qui oblige le KGB a réagir :En 1973,le KGB effectuera une analyse pour déterminer et neutraliser le renseignement éléctronique depuis l'ambassade américaine a Moscou.Le KGB mit a jour nombre de canaux potentiels de fuites d'informations a cause du matériel,vulnérable, utilisé dans les institutions concernées.Aussi,fin 1973, est pris un décret en Conseil des Ministres d'URSS et au Comité Central du Parti Communiste "Sur les mesures pour contrer le renseignement technique étranger" , et fut créée le 18.12.1973 la GTK,La Commission Technique d'Etat d'URSS,pour contrer le renseignement éléctronique des services secrets occidentaux.

Déja,au milieu des années 60,le KGB s'était heurté a l'espionnage technique,quand il avait découvert que le MI6 était un peu trop bien informé sur les décisions gouvernementales soviétiques.Le KGB a alors découvert que beaucoup de matériel technique arrivait a l'ambassade britannique a Moscou par la poste diplomatique,sans compter l'augmentation du nombre d'antennes sur le toit de ladite ambassade.Le KGB s'est retrouvé confonté a l'espionnage technologique du MI6,aussi il étudia les possibles canaux d'ou pouvaient provenir les fuites,et furent prévenus aussi bien le Kremlin que le Ministère de la Défense,le Complexe Militaro-Industriel,les Ministères travaillant dans le domaine de la Défense,de la nécéssité de contrôler et de neutraliser les possibles fuites d'informations

medium_CIA_david_henri_blee.jpgDavid Henri Blee, Chef de la Division soviétique qu'il redynamisera.Se retire en 1984 de la CIA ;son dernier poste était celui de Chef du contre-espionnage.Décédé le 14.08.2000.

A Langley,les choses bougent,avec la nomination de David Henri Blee comme chef de la section soviétique de la Direction des opérations de la CIA en 1971.Bon connaisseur du fonctionnement de la CIA,Chef de station a New Delhi vers 1967 puis patron de la Division Proche-Orient  de la Direction des Opérations de 1969 a 1971, Blee voit l'inefficacité de la division soviétique et ,bénéficiant du soutien total de William Colby (Successivement patron de la Direction des Opérations de la CIA puis Directeur de la CIA ) il décide de redynamiser le travail du service, paralysé  par la paranoïa du chef de la division de contre-espionnage ,James Angleton,en lui faisant faire un changement a 180 degrés: En 1972,désormais,le contrôle des opérations de la station de Moscou lui est rendu-auparavant,les officiers de la station agissaient comme courriers,ignorant l'identité des informateurs,la teneur des informations qui leur sont fournies ,ainsi que les informations obtenues par l'espionnage éléctronique. Ainsi,la station gagne en liberté d'action.

245ff1c1b2f33d17408b817a659bd5c5.jpg


Spécialiste des soviétiques, Chef de la section des opérations en URSS de la Division Soviétique de la Direction des Opérations de la CIA de 1962 a 1969, Donald Jameson a fini sa carrière a la CIA en 1973 comme assistant spécial du Chef de la Division Soviétique.





medium_COSMoscowKelly.jpg

David Barry Kelly,chef de la station de Moscou de 1973 a 1975 sous la couverture d'attaché. Auparavant en poste a Katmandou et au Vietnam.

Le 09.01.1973 la Division soviétique (nom de code BKHERALD) envoie a toutes les stations de la CIA dans le monde-donc celle de Moscou compris-  une directive qui ordonne a la CIA de remettre le paquet sur l'URSS ,en accueillant a bras ouverts les soviétiques contactant la CIA,ainsi que en passant au crible le personnel des ambassades soviétiques pour essayer d'y recruter des personnes.La directive conseille aussi aux officiers traitants de ne pas inciter les volontaires a faire déféction,mais a rester sur place,pour transmettre des informations a la CIA.En 1973 toujours , Blee envoie un de ses adjoints,David Barry Kelly,comme chef de station de la CIA a Moscou pour la redynamiser .Celui-ci restera en poste jusque 1975, puis sera remplacé par Robert Fulton,lequel agira sous la couverture de 1er secrétaire de la section politique.Il faut y ajouter que,le 31.12.1974,James Angelton quitte la CIA,au grand soulagement de nombre d'officiers de la Direction des Opérations.Le remplace Georges Kalaris,qui était chef de station au Brésil,puis qui sera a partir de la mi-1977 chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA.Son remplacant a la tête de la Division de contre-espionnage de la CIA sera .........David Henry Blee.
medium_Mikhail_Kazachkov.2.jpg

Mikhaïl Kazachkov,scientifique recruté par la CIA a Léningrad.

Il semble aussi que ce soit sous l'ère de David Henry Blee que la CIA ouvre une Base a Léningrad,en tout cas les premiers officiers en poste a Léningrad sont identifiés sur cette période.Léningrad constitue une importante ville industrielle,d'ou l'intérêt de la CIA d'établir un poste la-bas,et aussi pour désengorger la station de Moscou (Comme le notait Boris Syromiatnikov,les espions américains allaient assez souvent a Léningrad)

Mais malgré ses modifications, la CIA subira une série de revers:Le 10.01.1974 est interpellé a Léningrad l'officier David Shorer alors qu'il allait récupérer une boîte aux lettres morte d'un informateur ;en 1975 sont pris en flagrant délit d'espionnage et expulsés deux officiers de la CIA: Le vice-consul du consulat général américain a Léningrad  Danny Loftin alors qu’il rencontrait son informateur ,M.P.Kazachkov et en Arménie l’officier de la station de Moscou Edmund Kelly,officiellement qui travaille dans le bureau de l'attaché militaire, alors qu‘il déposait une boîte aux lettres morte destinée à deux agents ,Grigorian et Kapoyan.

Malgré cela,la station de Moscou recoit un informateur de poids,en la personne de A.D.Ogordnik.Recruté en 1974 a Bogota par la CIA, Ogorodnik travaille au Ministère des Affaires étrangères d'URSS.Revenant a Moscou en décembre 1974,il a accepté de garder le contact avec la station de Moscou.Mais,six mois durant,l'antenne reste sans nouvelles.Ensuite,le contact rétabli, la station aura pas moins de 30 "communications" (par l'intérmédiaire de Boites aux lettres mortes) a Moscou avec TRIANON (Son nom de code a la CIA).Car Ogorodnik est bien placé,il est entré en février 1975 a la section américaine du département de Planification de la Stratégie du Ministère des Affaires étrangères ,un des services les plus sensibles,qui travaille en direction des Etats-Unis.Pour les rencontres,la méthode classique de l'antenne est la sortie,massive ,d'une dizaine de voitures de l'ambassade américaine qui se dispersent dans Moscou,contraignant les Brigades de surveillances du KGB a mettre le paquet pour filer tout le monde.Les informations de Ogorodnik étaient capitales,elles arrivaient sur le bureau aussi bien du Président des Etats-Unis que de Kissinger ou du Conseil National de Sécurité américain.

Un autre informateur de la CIA ,Léonid Poleshuk, officier du KGB recruté a Katmandou en 1974 ,avait lui aussi accepté de garder le contact avec la station de Moscou,mais a peine revenu en URSS,pris de panique,il détruit tout le matériel dé communication ,et ne recontactera les américains que en 1985 quand il sera envoyé a Lagos.

La mission principale de la Division soviétique de la Direction des Opérations CIA,comme le rappele William Colby (Patron de la CIA de 1973 a 1976) est de recruter des soviétiques.Donc d'obtenir des informations sur l'URSS,y compris de manière ouverte.Et une des cibles est la section américaine du Ministère des affaires étrangères d'URSS,qui est un centre névralégique ou se décide la politique étrangère a l'égard des Etats-Unis.

medium_КОРНИЕНКО.2.jpgGeorgi Markovitch Kornienko,chef de la section américaine du Ministère des Affaires étrangères (MID)  d'URSS de 1964 a 1979.Son service était une des cibles de la CIA.


Ainsi,en 1975,les diplomates américains a Moscou s'intéréssent de plus en plus aux diplomates membres de la section américaine .Parmi les diplomates américains,des officiers de la CIA.Le 7ème Département de la 2ème Direction Principale du KGB,qui est entre autres chargée de la sécurité du Ministère des Affaires étrangères,constate cet activisme des américains.Et au même moment,le même service du KGB découvre que les américains ont recus des informations,pas très importantes,mais qui n'ont pus obtenir que en parlant avec un des membres de la section américaine du MID.Pour cette enquête,le KGB mettra deux téléphones sur écoutes

La station de la CIA a Moscou de 1975 a 1979.

LA STATION DE LA CIA A MOSCOU DE 1975 A 1979 PREMIERE PARTIE.

medium_CIAMoscowmozhaisk752.jpg

medium_mozhaisk_1975_scann.JPGmedium_Mozhaisk_1975_treestump.JPG

medium_Mozhaisk_1975.CIA_copie.jpg

Différentes photos de la "souche de pain" déposée par les officiers  Harry Wetherbee et Richard Corbin.A gauche ,vue extérieure sur la "souche de pain".La deuxième photo en partant de la droite est une maquette exposée au Musée de l'espionnage aux USA, les autres viennent des russes,qui exposent le "trophée" au musée du FSB.

En 1975 le contre-espionnage du KGB découvre un appareil technologique déposé dans le secteur de la Mozhaïsk,au Sud-Ouest de Moscou, pour capter les communications d'une base militaire avoisinante. L'opération a été menée par deux officiers de la station de Moscou,Harry Wetherbee et Richard Corbin. Et l'affaire sera dévoilée a la presse en mars 1980 par les soviétiques,lors de la détérioration des rapports USA-URSS. Une constante chez les soviétiques :L’antenne de Moscou de la CIA n’a droit a aucune « publicité » dans la presse sur ses activités quand les relations USA-URSS sont excellentes. Ainsi,quand paraît en février 1975 un bref article dans la presse russe sur v.Kalinine,il n’est pas précisé au profit de quel service il travaillait. En revanche,quand les relations se dégradent,les soviétiques- puis les russes- se font un plaisir de sortir les dossiers sur les activités du renseignement américain en URSS.

En contrepartie,en cette année 1975, la station de Moscou réussit a recruter Sanya L. Lipavsky,un dissident soviétique, neurochirurgien,42 ans ,qui a proposé ses services a la CIA .Il propose de fournir des informations venant de ses contacts dans les milieux scientifiques.Il travaillera 9 mois durant pour la CIA durant l'année 1975.

medium_Виктору_Беленко.jpg

Viktor Belenko a-il eu des contacts avec la station de la CIA a Moscou avant sa déféction?

Autre (possible) succès de l'antenne moscovite de la CIA,la déféction de Viktor Belenko,pilote de l'aviation militaire soviétique,qui atterrit avec son MIG 25 le 06.09.1976 a l'aéroport de Hodakate,au Japon.Ce qui permettra aux américains,avant de rendre l'appareil aux soviétiques,de l'examiner minutieusement pour en connaître toutes les caractéristiques,et aussi de débriefer Viktor Belenko.Selon un rapport de l'agence de presse japonaise Kyodo daté de mai 1981,Belenko aurait été recruté par MI6 a Moscou fin 1974.Le contact aurait été passé a la CIA,3-4 officiers auraient rencontrés Belenko avant que il ne soit transféré a la base militaire de Sikharovka,en Extrême-Orient.

Difficile a dire si cette histoire est vraie ou non.En tout cas,ni la CIA ni le SIS (renseignement britannique) n'ont jamais déclarés que Belenko avait été recruté avant sa déféction.Soit parce que Belenko n'a pas été recruté et l'histoire de l'agence Kyodo est fausse (Alors que le rapport de l'agence de presse japonaise est basée sur "des sources au sein du renseignement japonais") soit elle est vraie,et, les autorités américaines et britanniques ont préférées ne pas le reconnaître soit pour ne pas froisser la susceptibilité des russes,soit parce qu'ils souhaitent préserver le secret autour de cette histoire,qui est quand même récente.

medium_nilov.JPG

Alexandre Borisovitch Nilov.

Nouvelle réussite du contre-espionnage du KGB quand la 3ème Direction (Contre-espionnage militaire) interpelle Alexandre Borisovitch Nilov,un ingénieur soviétique recruté par la CIA en Algérie en 1974,et qui a gardé le contact avec la CIA par l'intermédiaire de la station de Moscou.Nilov travaillait comme ingénieur a l'Institut de Physique du Plasma a l'Université de l'amitié entre les peuples Patrice Lumumba a Moscou.En Algérie,Nilov effectuait un stage a l'Institut National du pétrole,du gaz et de la chimie a Budermès.Revenu a Moscou en août 1974,TIGRE ( son pseudo a la CIA)  se met immédiatement au boulot. Le 30.08.1974 au soir,Nilov ramasse la Boîte aux lettres morte qui lui est destinée.L'adresse lui avait été transmise a l'avance



medium_BLMpourNilov.JPGBoîte aux lettres morte de la CIA derrière la boîte métallique,située 13 Ulitsa Palikha (Flèche).

Nilov a recu la boîte aux lettres morte,a eu le temps d'envoyer une lettre a l'encre invisible,a une adresse a paris:Jean Chenier,60 Rue de Wagram, 75017 Paris.TIGRE devait partir servir dans l'armée,dans les RSVN (Les forces armées disposant des missiles),mais il aura juste le temps d'envoyer une autre lettre a la CIA avant d'être interpellé par le KGB.



medium_alexandre_dmitrievitch_ogorodnik.gifAlexandre Ogorodnik

Poursuivant sa lutte contre la CIA a Moscou,le contre-espionnage du KGB est lancé vers 1975-1976 sur la piste de Alexandre Ogorodnik,le diplomate de la section américaine du Département de Planification de la Stratégie du Ministère des Affaires étrangères d'URSS- un service particulièrement sensible du Ministère ou sont concentrées nombre d'informations secrètes.Le contre-espionnage du KGB le place sous surveillance ,recueillant minutieusement les indices sur lui.Ainsi,le 10.06.1976,l'équipe de surveillance de la 7ème Direction du KGB remarque que ,de 17h30 a 19h30 la "Volga" de Ogorodnik est garée près du MGIMO (Institut d'Etat de Moscou des relations internationales).Puis,a 21h20,les officiers du KGB voient Ogorodnik,qui sort de chez lui avec un parapluie,et il se rend en bus jusqu'au Parc de la Victoire,dans le secteur Sud-Ouest de Moscou,ou il se promène.Cette promenade intrigue le KGB;Ogorodnik n'avait aucune raison de se balader a une heure aussi tardive,tout seul.Un des enquêteurs du 7ème Département du contre-espionnage du KGB rencontre peu après le n°2 du 1er département du contre-espionnage,chargé du travail contre l'ambassade des Etats-Unis.Ce dernier informe ses collègues que Jack Downing,Chef de station adjoint  de la CIA a Moscou officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade américaine, effectue le même trajet dans le Parc de la Victoire,marchant lentement,ne cessant de se retourner,de regarder les alentours.Cette attitude intrigue la section américaine du contre-espionnage.

medium_appareil_photo_de_ogorodnik.JPG

medium_appareil_photo_de_ogorodnik_2.JPG

Appareils photo utilisés par Ogorodnik,fournis par la CIA,sous forme de briquet et de stylo.

La surveillance de Ogorodnik est aussitôt renforcée,jusqu'a ce que soit découverte en juin 1977 une cache,chez lui,contenant du matériel d'espionnage.le KGB décide alors d'agir



medium_COSMoscowFullton.2.jpg

Robert Fullton,chef de station a Moscou de 1975 a juillet 1977,officiellement 1er secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine.

Le 21.06.1977 au soir,les équipes du 7ème Département de la Deuxième Direction Principale du KGB (sécurité du Ministère des Affaires étrangères d'URSS ) et de la 7ème Direction,accompagnées par des officiers du Département d'instruction du KGB,interpellent Ogorodnik en bas de chez lui.La perquisition donnera suffisament de preuves pour inculper Ogorodnik. Entre autres,Ogorodnik reconnaît avoir tué sa fiancéeavec le poison que lui avaient fournis les américains.Mais ,vers 2 heures du matin,Ogorodnik réussit a avaler une capsule de poison.Transporté d'urgence a l'hôpital,il y décède sans avoir repris connaissance.Cette affaire oblige les soviétiques a revoir les procédures d'interpellations pour éviter que les traîtres interpellés n'aient le temps d'avaler du poison.Ainsi, quand le KGB interpella la même  année A.Filatov, on lui donna immédiatement un autre costume et on lui mit les menottes.Le KGB cherche néanmoins a interpeller le traitant de TRIANON,et,examinant les instructions,réussit a arranger un échange de Boîtes aux lettres mortes entre la CIA et TRIANON pour le 15.07.1977.Ce jour-la,comme a leur accoutumée,les voitures sortent en trombe de l'ambassade américaine,pour obliger la Brigade de surveillance du KGB a mobiliser leurs effectifs,loin de l'objectif principal.


medium_marthapeterson_1_.JPGmedium_martha_peterson_dans_les_locaux_du_KGB.JPG

medium_martha_peterson_materiel_saisi_lors_de_son_interpellation.JPG

De gauche a droite :Photo de Martha Peterson,officier de la CIA a Moscou ;Peterson dans les locaux du KGB après son interpellation;contenu de la pierre déposée par Peterson et destinée a A.D.Ogorodnik.Pour précision,Peterson est née le 27.05.1945,son mari,pilote de l'US Navy,est décédé en 1973 au Laos.Elle pratiquait le Taekwondo,sport de combat coréen.Avant d'être envoyée dans la capitale soviétique,elle subit un entraînement intensif en russe.A Moscou,ou elle a été en poste de Novembre 1975 a juillet 1977,Peterson était chargée d'interroger les soviétiques souhaitant immigrer vers les Etats-Unis,et d'aider les citoyens américains ayant des problèmes de passeport.Peterson a ,peu après son retour aux Etats-Unis,été nommée instructrice a la Ferme,le Centre d'entraînement de la CIA.Parmi ses éléves,notons Robert Baer (voir la note "La station de Moscou de 1991 a 1996" et Edward Lee Howard au début des années 80 (Howard passera aux soviétiques en 1985).


C'est en fait Martha Peterson,une jeune officier de la CIA sous couverture de vice-consule a Moscou,qui est chargée de contacter TRIANON.Le 15.07.1977 au soir,elle gare sa "Jiguli" (marque de voiture soviiétique) dans une ruelle près du cinéma "Rossiya", ou se tient le festival des films soviétiques et étrangers.Elle entre dans le cinéma pour en ressortir et revenir a la voiture une heure plus tard,ou elle se change,et prend la direction de la Rue Gorki a pied.Ordre est donné a la Brigade de surveillance du KGB d'arrêter la filature.Idem pour tous les officiers de la CIA identifiés;de toute facon,quelqu'un doit bien aller au lieu du rendez-vous,Pont Kouznetski.La-bas,près de 300 officiers du KGB attendent leur cible,discrets.Vers 22.30,un poste de surveillance du KGB alerte l'Etat-Major que une personne inconnue,habillée de couleur sombre,se dirige vers le Pont Kouznetski.Une femme.Voyant que cette personne a déposée quelque chose a l'endroit convenu,sur le pont, et revient sur ses pas,l'équipe chargée d'interpeller l'espion bondit.Martha Peterson est interpellée alors qu'elle descendait l'escalier.La Boîte aux lettres morte saisie.Peterson sera déclarée "persona non grata" et expulsée.


medium_filatov.JPG

Anatoly Filatov, officier du GRU recruté a Alger en 1974 par la CIA ,interpellé a la mi-1977, il sera condamné a mort le 14.07.1978, puis sa peine sera commuée en réclusion a perpétuité.

En 1977 ,les soviétiques dévoilent le double jeu de Sanya Lipavsky,dissident soviétique recruté par la CIA en 1975 mais en fait travaillant toujours sous le contrôle du contre-espionnage du KGB. Sont mis en cause Melvyn Levitsky,un diplomate de l’ambassade (2ème secrétaire de la section politique) ,et l’officier de la station de Moscou Harry Lon Wetherbee..Lors d'une conférence,Lipavsky montrera un stylo Parker qui lui aurait été transmis et contenant des instructions secrètes lui étant destinées.

La même année, c'est le tour de Martha Peterson et Vincent Crockett,respectivement les 15 juillet et 2 septembre d‘être pris en flagrant délit d‘espionnage . Peterson est interpellée alors qu'elle venait de déposer une pierre pour A.D.Ogorodnik, tandis que Crockett et sa femme sont intercéptés alors que Becky Crockett ,assise sur le siège passager-son mari conduisait- venait de jetter de voiture une Boite aux lettres morte destinée a A.Filatov,un officier du GRU recruté a Alger début 1974.


medium_levitsky_picture.png

Melvyn Levitsky,diplomate américain en poste a Moscou qui aidera la station de la CIA dans ses contacts avec Sanya Lipavsky.Levitsky est né le 19.03.1938.Il a fait ses études dans les universités du Michigan ,Fac de droit a Chicago de 1960 a 1961,études a l'université de l'Iowa (Master obtenu en 1963).Entré au Département d'Etat en 1963,apprend l'allemand a l'Institut du service extérieur,en poste a Francfort de 1963 a 1965 consul  a Belem,Brésil,de 1965 a 1967,puis membre de la section politique ,toujours a Belem,de 1967 a 1968.Officier politique pour le Brésil au département d'Etat de 1968 a 1969, membre de l'Etat-Major du Secrétariat éxécutif de 1969 a 1971.De 1971 a 1972,Melvyn Levitsky s'entraîne au russe a l'Institut,et arrive a Moscou en 1972 en tant que ....De 1973 a 1975 2ème secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine a Moscou.Au Département d'Etat,de 1975 a 1978,chargé des relations bilatérales USA-URSS.De 1978 a 1982 chef de la section politique a l'ONU,de 1982 a 1983 assistant du secrétaire-adjoint du Bureau des Droits de l'Homme et des affaires humanitaires. Directeur-adjoint de "Voice of América" de 1983 a 1984, ambassadeur américain en Bulgarie de 1984 a 1987,Secrétaire d'Etat adjoint pour les questions de drogues de 1989 a 1994,et de 1994 a 1998 Ambassadeur au Brésil.

Puis éclate un incendie a l'ambassade américaine ,qui permet de découvrir l'opération "COBRA ACE" ,l'interception de communications depuis l'ambassade de Moscou par la CIA et la NSA.Parmi les officiers de cette dernière qui participèrent a l'opération ,on peut noter Jack Roberts,qui sera en poste en Afghanistan dans les années 80."COBRA ACE" était une opération sur les communications radiotechniques ,avec l'interception des communications radiotéléphoniques et radio ..... dans les secteurs de Moscou et sa banlieue.Les services de renseignements américains s'intéréssaient en priorité aux plus importantes institutions de Moscou ainsi que les objectifs de l'Armée de l'air,de l'Armée de terre et de la flotte militaire.

medium_vincent_crockett.JPG

Vincent Quinlan Crockett,officier de la station de Moscou arrivé le 03.04.1977 sous la couverture d'adjoint civil-archiviste plus précisément- de l'attaché militaire de l'ambassade américaine.Vers 1989,il sera chef de station a Dhaka



medium_Les_epoux_Crockett_2_septembre_1977.JPG

Vincent et Becky Crockett juste après leur interpellation le 2 septembre 1977 au soir par le KGB.

Tous ses événements décident Stansfield Turner ,alors directeur de la CIA ,a suspendre les actions de la CIA a Moscou. Pendant un ans et demie,les officiers de l’antenne de Moscou se contentèrent de repérer des boîtes aux lettres mortes, des lieux de rencontre d’informateurs. Mais la pression au sein de la CIA est forte pour qu’on réactive les opérations de l’antenne moscovite.


Et depuis le début de l'année 1977,alors que la station est dirigée par Robert Fullton, A.G.Tolkachev,un ingénieur spécialisé dans l’aviation militaire,qui travaille a l'Institut de Recherche Scientifique "Fazotron" (Ou est étudié l'équipement éléctronique pour les systèmes de la Défense) essaye de contacter la CIA.Il s'y reprendra a plusieurs reprises,jusqu'a ce que les officiers de la CIA ne commencent a se demander,devant l'acharnement de ce volontaire, si il ne s'agit pas d'une personne sérieuse devant les riques pris. Finalement ,en février 1978,après avoir longuement insisté,Gardner Hathaway,le nouveau chef de la station (Fulton a quitté Moscou en juillet 1977) obtient la reprise des opérations; l'antenne est autorisée a contacter ce volontaire.

Entré en 1955 a la CIA, John Guilsher y a servi comme chef de station adjoint a Moscou de 1977 a 1980. Il quitta la CIA en 1980. Décédé en avril 2008. C'est John Guilsher,le chef de station adjoint,qui s'en charge.Le 26.02.1978,après avoir établi que il n'a pas la surveillance de la 7ème Direction du KGB qui le"colle",Guilsher appele Tolkachev chez lui,mais c'est la femme de Tolkachev qui décroche.Guilsher raccroche aussitôt.Tolkachev,qui n'est pas au courant de cet épisode,remet une nouvelle note a Hathaway le 01.03.1978.Cette fois,la CIA a de plus en plus l'impression que elle a affaire a un volontaire sérieux.Le 05.03.1978,après avoir établi qu'il est libre de toute surveillance,Guilsher recontacte Tolkachev,qui,cette fois,répond lui-même.Guilsher lui fait comprendre que la CIA a bien recu son message,et lui demande d'être patient.De mars a août 1978,plusieurs câbles sont échangés entre l'antenne moscovite et Langley pour savoir comment contacter Tolkachev.Un plan est fixé: John Guilsher devra téléphoner a Tolkachev et lui indiquer l'endroit ou est déposée une Boîte aux lettres morte,sous forme de vieux chiffon.Ce que le chef de station adjoint fait le 24.08.1978.Dans la BLM,un questionnaire,des instructions ou envoyer les informations demandées (Une adresse en Allemagne).La réponse recue par la CIA est si convaincante que il n'y a pas de doute:Tolkachev est bien un authentique volontaire,qu'il faut préserver.Le 01.01.1979,profitant de la Fête du Nouvel An,Guilsher téléphone a A.G.Tolkachev.Les deux hommes se rencontrent,Tolkachev fournit des notes contenant des informations secrètes.Le contact,cette fois,est bien établi.Tolkachev,qui prendra le nom de code de CKSPHERE,puis GTVANQUISH, sera un des informateurs les plus précieux de la CIA concernant l'aviation militaire soviétique. Les soviétiques eux-mêmes reconnaîtront ensuite que les dégâts causés par la trahison de Tolkachev sont « énormes »

 

20/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1979 a 1985


A PARTIR DE 1979-1980 : UNE INTENSIFICATION DE LA LUTTE.

Le début des années 80 est l'ouverture vers un combat beaucoup plus acharné encore entre le Deuxième Directoire du KGB et la station de la CIA a Moscou

C'est d'abord la décision de l'amiral Turner,alors patron de la CIA,d' autoriser la station de Moscou a contacter A.G.Tolkachev,pour que celle-ci redevienne active.Ensuite,l'arrivée vers la mi-1977 de Garder "Gus" Hathaway comme chef de station de la CIA a Moscou.Officier particulièrement agressif,précédé d'une réputation de "casse-cou", Hathaway va redynamiser la station de Moscou de manière radicale.  Ainsi,a partir du début des années 80,la CIA développera le programme des officiers de la CIA "en immersion profonde". Tout est parti de ce constat :les officiers de la CIA envoyés a Moscou sont déja connus du KGB, qui les place sous surveillance intensive a peine le pied posé sur le territoire soviétique. Donc,il faut envoyer a Moscou des officiers de la CIA neufs,des petits jeunes,qui n'ont pas été "grillés",tout frais émoulus et sortant juste du centre d'entraînement de la CIA. Le KGB,ainsi n'attirera pas l'attention sur ses "diplomates",car bien que le personnel du contre-espionnage soviétique soit pléthorique,il ne peut pas surveiller tout le monde. R.S.Krassilnikov notait lui-même qu'étaient sous surveillance les officiers de la CIA connus (ou supposés tels) ainsi que les diplomates et journalistes qui les aidaient.

medium_COSMoscowHathaway.jpgGardner "Gus" Hathaway,Chef de station a Moscou de 1977 a 1980, il est considéré comme un des officiers les plus agressifs et les plus professionels de la CIA.Après Moscou,Hathaway a été chef de station a Bonn puis n°2 de la Division soviétique a la Direction des Opérations de la CIA et,a partir de 1984,chef du Contre-espionnage de la CIA,jusqu'a sa retraite en 1990

Parmi les officiers de la CIA triés pour ce programme (Dont un ancien officier du KGB attribue la paternité a Gardner Hathaway) ,on notera Edward Lee Howard,Paul Zalucky,Dennis Mc Mahen,Paul Stombaugh,Robert Morris,John Yeagley,Alex Grishuk entre autres.Le secret est tel que seul le chef de la station de Moscou connaît leur identité ,pas les autres membres de l'antenne moscovite de l'Agence.Parmi les officiers de la CIA qui,en 1985, sont chargés de superviser l'entraînement des officiers envoyés derrière le Rideau de Fer "en immersion profonde" notons Jim Olson,et Jack Platt.


Autre programme de la CIA utilisé par la station de la CIA a Moscou :Le JIB, Jack in the Box. Deux personnes sortent de l'ambassade américaine en voiture ,la voiture arrive dans une zone qui lui permet d'échapper a la Brigade de surveillances,la 7ème Direction du KGB,le passager saute aussitôt,tandis que le conducteur active le JIB,un mannequin gonflable. Autre,les déguisements. Ils sont apparus sous le commandement de Gardner Hathaway. Ainsi,lorsqu'il devait aller effectuer une mission,Gardner "Gus" Hathaway mettait un masque le faisant ressembler a David Hill,un diplomate de l'ambassade américaine .Sortant de l'ambassade en voiture,il ralentissait,le temps que les "batteurs de semelle" de la 7ème Direction du KGB puissent bien le voir et  "reconnaître Monsieur Hill".Au bout d'un certain temps,le contre-espionnage a compris la blague de Hathaway. Autre blague,quand le 10.03.1986,le KGB interpelle l'officier traitant de S.Vorontsov. Mais on ignore son identité,jusqu'a ce que un des officiers du KGB n'enlève la fausse moustache et ne reconnaisse Michaël Sellers,un des officiers les plus russophones de l'antenne,en poste en 1981 a Varsovie.Dans une interview accordée aux "Izvestia" en 2001,Antonio Mendès,chef du département des déguisements de la CIA dans les années 80,expliquera lui-même que "nous (les officiers de la CIA a Moscou) utilisions tout un système complexe de déguisements",des personnes faisaient comme si elles sortaient pour une opération a Moscou,pour attirer l'attention du KGB,tandis que pendant ce temps,d'autres officiers traitants mènent l'opération a Moscou.

Plus original,parfois,les officiers traitants se déguisaient en femmes! Ce que fit en 1982 l'officier de la station Louis Thomas- qui sera expulsé l'année suivante pour espionnage- ,qui jouera,avec la femme de l'officier de la station Philip Reynolds,Déborah,le rôle de "deux copines".Louis Thomas devait en fait aller prendre les enregistrements de GTTAW.

medium_Appareil_de_la_CIA.JPGEcouteurs utilisés par les officiers de la station de Moscou lorsqu'ils sortaient pour mener une opération,pour surveiller le trafic radio des Brigades de surveillance du KGB.




Il faut y ajouter les changements des Boîtes aux lettres mortes.Désormais,la CIA privilégie les BLM sous forme de briques,plus fiables.En effet ,l'utilisation de troncs d'arbres n'était pas très sûre,car des moscovites  pouvaient les ramasser  pour se chauffer.... medium_construction_worker_s_drope_used_as_a_deaddrop_container.2.jpg

medium_Copie_de_BLM_CIA.2.JPGBoîtes aux lettres mortes sous forme de troncs d'arbres précédémment utilisées par la station de Moscou.Elles furent remplacées par des morceaux d'asphalte,des briques,des briques de lait ou de jus usagées,des vieux chiffons...

 


medium_BLM.2.JPG

medium_Copie_de_BLM.3.JPG

Boîtes aux lettres morte. sous forme de morceau d'asphalte,utilisé par la CIA a partir de la fin des années 70 .Photo de droite:Vue sur la BLM ouverte.





medium_5.jpgmedium_BLM_CIA.JPG

Autres photos de Boîtes aux lettres mortes utilisées par la station de la CIA a Moscou.






medium_Jim_Olson_chef_de_station_adjoint_de_la_CIA_a_Moscou.gif

Jim Olson,chef de station adjoint de la CIA a Moscou de 1980 a 1982 environ.Il fut ensuite Chef de station a Vienne vers 1987.

Il faut y ajouter une des plus belles opérations de la CIA, GTTAW. GTTAW fut commencée par Jim Olson,chef de station adjoint de l’antenne de Moscou - apparement le remplacant de Guilsher, qui a quitté Moscou en 1980.GTTAW est une opération ambitieuse de la CIA, qui consista a mettre sur écoutes un câble sur une ligne reliant Moscou et un Institut de recherche scientifique basé a Troïtsk,qui travaille dans le domaine des lasers.Tout a commencé quand,en examinant les photos satellites, les spécialistes de la CIA remarquent que des travaux sont en cours entre Moscou et l'Institut à Troïtsk pour y mettre sous terre des câbles téléphoniques ,et de plus,les lignes ne sont pas protégées. La CIA décide de mettre la ligne sur écoutes.Un officier de la station devra descendre dans un des puits,dont le couvercle n'est pas verrouillé , et qu'on ne peut voir depuis la Chaussée Kalujsky située juste à côté.L'appareil d'écoute posé par la CIA sur la ligne contient entre autres un magnétophone qui se déclenche automatiquement lors de conversations téléphoniques et un bloc d'alimentation destiné a tenir 4-6 mois.Dans la mémoire du miniordinateur se trouve un programme spécial ,pour que le magnétophone ne se déclenche pas a l'heure du déjeuner ou les samedis et dimanche. Il faut y ajouter une petite antenne ,enfoncée sous terre, a ondes ultra-courte.Ainsi la station peut contrôler d'environ un kilomètre et demie-deux kilomètres le bloc éléctronique .Par exemple,les officiers de la station, de cette distance,peuvent envoyer un signal et recevoir un message codé  si il faut changer les cassettes ou le bloc d'alimentation. Apparement,en 1980, un officier de la CIA sortit de l'ambassade caché dans un fourgon .Une fois que le conducteur fut certain de ne pas être suivi par le KGB, il laissa dans le secteur concerné l'officier de la CIA,qui souleva le couvercle du puit et une fois en bas monta le dispositif. De 1980 jusqu'a la découverte du dispositif a la mi-1985 suite aux informations de Edward Lee Howard, participeront a cette opérations les officiers de la station Louis Thomas, Dennis Mc Mahen, et Gene A.Coyle

medium_CIA_Moscow_Gene_A.Coyle.jpg

Gene A.Coyle,officier de la station de Moscou de 1983 a 1985 environ,officiellement attaché chargé de l'achat de la littérature technique a l'ambassade américaine.Chef de station a Bichkek,Kirghizistan,en 1994.

Concernant l'éléctronique justement,la CIA continue a envoyer des messages depuis sa base de Francfort a destination de ses informateurs en URSS. Suprêmes raffinements :Quand l'informateur est recruté a l'étranger mais compte garder le contact avec l'antenne moscovite une fois revenu dans la "Patrie communiste" , la CIA fait envoyer des messages codés 6 mois avant qu'il n'arrive sur le territoire soviétique,histoire de faire croire au KGB que leur agent est déja sur place alors qu'il est en fait toujours a l'étranger. Par exemple,le centre en Allemagne de l'Ouest de la CIA commenca a éméttre a partir de la fin janvier 1976 des messages codés destinés a A.Filatov,lequel ne revint en URSS que début août 1976 ...
Un officier en poste a Moscou raconta au journaliste David Wise une autre blague de la CIA:"Parfois,la CIA éméttait des séries de codes uniquement pour faire croire aux soviétiques que la CIA communique avec un "actif" beaucoup plus important qu'il ne l'est en réalité".

La victoire de Ronald Reagan aux éléctions présidentielles américaines de 1980 ajoute au contexte.Anticommuniste fervent,Reagan nomme a la tête de la CIA William Casey,lequel est bien décidé a refouler le communisme partout ou il est ,que ce soit en fournissant des aides financières au syndicat polonais "Solidarnösc", en armant les moudjahidines combattant les soviétiques en Afghanistan,ou en combattant le Nicaragua.

medium_rem.jpgRem Sergeyevitch Krassilnikov,chef du 1er département de la Deuxième Direction Principale du KGB de 1979 a 1992 (Section américaine du contre-espionnage du KGB). Krassilnikov est décédé le 16.03.2003

Du côté soviétique arrive a la tête du 1er département (Chargé entre autres des Etats-Unis ) du contre-espionnage KGB le Général-Major Rem Krassinikov. Un professionnel : Fils de tchékiste,il est entré au contre-espionnage en 1949,a travaillé a deux reprises a l'étranger (A Ottawa et Beyrouth)  puis a dirigé de 1973 a 1979 le 2ème département du contre-espionnage,chargé de la Grande-Bretagne des pays du Commenwealth. A ce titre,il a dirigé le travail contre la station du SIS a Moscou,et a eu l'honneur de rencontrer deux agents soviétiques,tous deux anciens officiers du SIS britannique :Kim Philby (Que Krassilnikov a traité quand il était en poste a Beyrouth) et George Blake. Selon Krassilnikov dans son livre "La CIA et la péréstroïka",Philby et Blake lui ont permis de mieux comprendre le fonctionnement du MI6 ,les buts et les méthodes de la CIA,ce qui a permis a Krassilnikov,quand il arriva a la tête du département,de revoir certaines évaluations sur les stations du MI6 et de la CIA a Moscou,de revoir "qui est qui" en évitant les éxagérations, en établissant de manière la plus claire possible qui appartient a la CIA et qui non, et en réévaluant les dégâts causés par le travail du renseignement américain a Moscou.
Krassilnikov peut compter ,pour son travail, sur les équipes de la  7ème Direction du KGB,la Brigade de surveillance,plus particulièrement son 1er département,chargé des américains. Ce sont des officiers expérimentés,habitués a surveiller dans Moscou les américains,qu'ils soient diplomates,chiffreurs,officiers de la CIA,de la NSA ou de la DIA. Le KGB n'hésite pas a mettre les moyens pour suivre les officiers du renseignement américain,a un tel point que un ancien officier de la DGSE notera que les officiers du renseignement américain a Moscou pouvaient passer une journée a déjouer les mesures de surveillance,sans être surs d'y arriver. Résultat,les officiers de la station de Moscou devaient reporter leurs opérations de contact avec les informateurs de la station.

Petite parenthèse sur la station elle-même en ce début des années 80: En effet c'est  sur cette période que les informations disponibles sont les plus précises,ce qui permet de se faire une idée de son fonctionnement. Il convient d'abord de rappeler que ,bien que la station de Moscou ne soit pas la plus grande en terme d'effectifs- Selon R.S.Krassilnikov,la station de Moscou comptait environ entre 8 et 12 officiers traitants, alors que dans les années 80 la station de Paris compte 70 officiers- , elle joue un rôle important, c'est la "crème de la crème", car c'est la capitale de l'URSS , donc la ou sont les principales administrations,centres de recherches,moyens de communications. Moscou,c'est la capitale de l'ennemi n°1 des Etats-Unis a cette époque,l'URSS. N’y sont donc envoyés que les meilleurs officiers.
Moscou étant une petite station,tout officier qui y arrive devait se mettre immédiatement au travail. Heureusement,l'antenne dispose de l'aide des diplomates,membres du bureau de l'attaché militaire ,journalistes,pour obtenir des informations ou rencontrer un russe qui intérésse la station. Consigne est donnée par le Département d'Etat,le chef de la station de la CIA et même l'ambassadeur américain a Moscou d'accepter toute proposition inattendue ou toute information de la part de citoyens soviétiques. Il convient ensuite de prévenir la station de la CIA.Les diplomates aident aussi la station,par exemple en laissant une lumière dans une pièce déterminée allumée de l'ambassade américaine a une heure convenue,ce qui sert de signal aux informateurs.

Parmi les diplomates contactés par des russes souhaitant passer des informations aux américains,on peut citer comme exemple le 2ème secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine a Moscou John Feeney qui est contacté un soir d'été 1984 par le Major du KGB S.Vorontsov,lequel désire passer des informations a la CIA contre de l'argent.  Pour revenir a la station,ses missions sont
- D'une part d'entretenir le contact avec les "asset","l'actif",ou les "Joes" comme les appelle John Le Carré dans ses romans,c'est-à-dire les informateurs,des citoyens soviétiques qui fournissent des informations,qui peuvent être a caractère politique,économique,ou militaire. Soit ses informateurs ont été recrutés hors d'URSS par les stations de la CIA (Ou le FBI quand le recrutement a eu lieu sur le sol américain)  dans le monde et ont acceptés de garder le contact avec la CIA en URSS  (Ce qui n'est pas le cas de tous les informateurs car nombre d’entre eux connaissent l’efficacité du contre-espionnage du KGB ,donc contacter le renseignement américain a Moscou est trop dangereux. Ainsi,Boris Yuzhin,officier du KGB recruté en 1975 par le FBI, n'eut aucun contact avec la station de Moscou depuis son retour a la Mère Patrie fin 1982.Ce qui n'empêcha pas le KGB de l'identifier et de l'interpeller le 23.12.1986) ,soit ce sont des personnes vivant en URSS même et qui ont établies un contact avec la CIA. On peut citer comme exemples V.Kalinine en 1972, A.G.Tolkachev en 1977,S.Vorontsov en 1984.Les recrutements en URSS même sont rares car dangereux,le contre-espionnage du KGB étant particulièrement vigileant. Un des seuls cas de recrutement eut lieu a Léningrad au milieu des années 70,quand un chercheur de l' Institut de Physique et technique Ioffe, Mikhaïl Piotrovitch Kazachkov,est recruté par le "vice-consul" américain a Léningrad Daniel Loftin.
-D'autre part de collecter des informations par les moyens éléctroniques,ainsi que toute information pouvant intérésser Langley,a savoir des informations sur le potentiel militaire,sur l'armée,les objectifs militaires,qui suscitent l'intérêt du Pentagone en cas de guerre, sur l'économie soviétique,les relations entre l'URSS et les autres pays,entre les différentes nations et les différents peuples d'URSS.
.Une attention particulière était réservée au renseignement politique,sur les décisions,orientations du Kremlin,mais peu d'informations étaient disponibles là-dessus.

19/10/2006

2ème partie de La station de la CIA a Moscou de 1979 a 1985

LA STATION DE LA CIA A MOSCOU DE 1979 A 1985, DEUXIEME PARTIE

On ne choisit que les meilleurs pour la station de Moscou,a cause de  son importance et de la difficulté a y travailler. Avant d' être envoyé a Moscou,il fallait passer par un entraînement intensif dans le domaine de la contre-surveillance ,un programme de formation de la CIA destiné aux officiers traitants envoyés dans les pays communistes.Dans les années 80,un des instructeurs était Martha Peterson,l'officier de la station de Moscou appréhendée le 15.07.1977 au moment ou elle déposait une boîte aux lettres mortes a destination d'un informateur de la station, A.D.Ogorodnik. Voici l'entraînement subi par Edward Lee Howard tel que rapporté par David Wise dans son livre "un espion disparaît" :Le programme de formation a la contre-surveillance dure 6 semaines.Il se déroule avec les femmes des officiers traitants,car ses dernières sont chargées d'aider leur mari quand il faut contacter un informateur.L'entraînement dura six semaines,la majeure partie dans les rues pour s'entraîner a déjouer la surveillance du FBI.On apprend aussi aux traitants comment semer une filature,ainsi que les méthodes employées par la station de Moscou,tel que le JIB,un stage au quartier général de la CIA pour se familiariser avec les câbles de l'antenne de Moscou,et ainsi comprendre son fonctionnement.Il faut y ajouter des cours intensifs de russe a l'école des langues de la CIA,dans l'édifice de North Fairfax Drive a Arlington. Ensuite 6 semaines et demie de cours a plein temps au Foreign Service Institute de Rosslyn,ou on enseigne aux diplomates les coutumes et psécificités propres aux pays ou ils vont être affectés.Ensuite,ce fut 3 semaines de cours de préparations aux tâches administratives propres au fonctionnement du Département d'Etat,puis un autre de 6 semaines sur la gestion previsionnelle.Ainsi Howard perfectionna sa couverture de diplomate.


Selon le journaliste David Wise,il fallait aussi passer par des tests psychologiques a Langley. Ainsi,si l'officier de la CIA Edward Lee Howard fut pressenti pour être envoyé a la station de Moscou, une des raisons est que l'officier traitant féminin qui avait été séléctionné a l'origine n'avait pas satisfait aux tests psychologiques,et donc elle avait dûe être remplacée d'urgence.Howard fut donc séléctionné. Le travail a Moscou,tout comme a Pékin ,était considéré comme source de stress :Les officiers de la station étaient débordés,car Moscou est une petite station. Chaque officier de l'antenne de Moscou doit pouvoir remplacer n'importe lequel de ses collègues,ce qui implique qu'il n'y a pas de cloisonnement,chaque officier de l'antenne de Moscou a une vue d'ensemble. Quand un informateur a une grande importance,on désigne 3 ou 4 officiers traitants chargés d'assurer la liaison avec lui. L'actif  (le nombre d'informateurs) en lui-même est très limité,le recrutement d'informateurs derrière le rideau de fer presque impossible,et le travail difficile a cause de la surveillance intensive et très efficace du 7ème Directoire du KGB

medium_Copie_de_signaux.JPGmedium_signaux.JPG

Signaux a l'intention de la CIA mis par des informateurs.(le 5 sur la photo de gauche,montré par une flèche,.Sur la photo de droite c'est le A)

Comme dit plus haut,a  Moscou,la communication entre la station et ses informateurs se fait le plus souvent de manière informelle (coups de téléphone,signaux, Boîtes aux lettres morte ),les rencontres personnelles entre traitants et "Assets" (les informateurs) sont rares,car beaucoup plus risquées,et très espacées dans le temps- parfois 2-3 rencontres par ans.
Un exemple avec Vladimir Potashov,haut fonctionnaire de l'Institut USA-Canada qui a lui-même proposé de travailler pour la CIA en 1981.Revenu a Moscou en octovre 1981 , il attend six mois avant de mettre un signal (ca peut,par exemple,être une croix ,ou un 5,a un endroit précis que la CIA lui a indiquée,et qui est sur le trajet en voiture de diplomates américains) . Cinq jours après,un officier de la station de Moscou l'appelle a la maison depuis une cabine publique -après avoir semé la surveillance du 7ème Directoire du KGB- et lui dit une phrase codée faisant comprendre a Potashov qu'a l'endroit convenu a l'avance,une Boîte aux lettres mortes est déposée.Dedans,des instructions (par exemple,quel genre d'informations intérésse la CIA ),de l'argent,des équipements pour garder le contact avec l'antenne de Moscou.Entre autres,des lettres de touristes.Potashov doit écrire a l'encre sympathique des informations dessus,puis les envoyer a l'adresse convenue la lettre-a l'étranger,très souvent aux USA.La lettre est alors récupérée par la CIA.Normalement,Potashov a dû mettre a un endroit un signal pour indiquer a la station qu'il a bien récéptionné la BLM,qu'elle n'est pas tombée en de mauvaises mains e t qu'il l'a trouvée.
Ensuite,Potashov recoit par radio les coordonnées d'une autre boîte aux lettres morte ,qu'il récupère en octobre 1983,avec ,une nouvelle fois,des instructions,des lettres ,de l'argent.Parfois,les officiers de la station ne voient pas le signal que doit mettre leur informateur.Langley étant tenu au courant au jour le jour du travail de la station de Moscou,il peut envoyer un message chiffré,a la date prévue,a l'agent (depuis la base de Francfort)  pour lui demander de mettre le signal,ou bien on demande a la station de patienter,peut-être que le signal apparaîtra plus tard.

La station de Moscou,il faut aussi le rappeler,recueille des informations aussi de manière "ouverte",par la lecture de la presse,sans oublier les émissions a la radio,la télévision,les rencontres avec des responsables des ambassades étrangères ou des soviétiques travaillant a Moscou,Léningrad,ou dans d'autres régions ou les officiers de la CIA se rendent.Rem Krassilnikov notera que les officiers de la CIA privilégiaient l'Ukraine et la Biélorussie (Est ce un hasard si c'est dans ses régions surtout que sont concentrés les principales industries militaires?)

Concernant la station toujours,voici le schéma de l'ambassade américaine a Moscou. Les places en italique indiquent les couvertures de la station de la CIA a Moscou.

Les départements sont dirigés par les conseillers,qui ne sont jamais membres de la CIA, excepté, depuis 1984, le conseiller aux affaires régionales (qui est en fait le chef de station de la CIA a Moscou). Tous les chefs de département ,et les noms des sections, sont en noir.

 

AMBASSADEUR                                  

MINISTRE-CONSEILLER    



CONSEILLER CONSEILLER AUX

-SECTION POLITIQUE             AFFAIRES REGIONALES

-SECTION DES AFFAIRES
POLITIQUES INTERIEURES. CONSEILLER

-SECTION DES AFFAIRES SECTION ECONOMIQUE.
POLITIQUES EXTERIEURES

-SECTION D'ACHAT DE CONSEILLER
LITTERATURE.
SECTION DE LA PRESSE
ET DE LA CULTURE

CONSEILLER
-SECTION DE LA PRESSE
-SECTION CONSULAIRE.
-SECTION DE LA CULTURE.
-SECTION D'IMMIGRATION
ET DE NATURALISATION.
CONSEILLER
-SECTION DE DEFENSE
DES DROITS DES -SECTION AGRICOLE
CITOYENS AMERICAINS.
-BUREAU COMMERCIAL
-SECTION DES VISAS
POUR LES IMMIGRANTS.
CONSEILLER SCIENTIFIQUE
-SECTION DES VISAS
POUR LES NON-IMMIGRANTS            -SECTION SCIENTIFIQUE
ET TECHNIQUE.

CONSEILLER -SECTION DE LIAISON
DU CHIFFRE.
-SECTION DE SECURITE.
-CHIFFREURS.
-SECURITE DE L'AMBASSADE
(MARINES)                                   -TELEPHONISTES.

-SECTION DE LA SECURITE -SECTION DE LA                                                                                                          TECHNIQUE POSTE



BUREAU DE
CONSEILLER
L'ATTACHE MILITAIRE.

-SERVICE ADMINISTRATIF.
-ATTACHE DE L'AIR
-SERVICE DES CADRES.
-ATTACHE DE LA
MARINE MILITAIRE              -SERVICE DES
CONSTRUCTIONS.
-ATTACHE MILITAIRE
-SERVICE DES FINANCES
-ADJOINTS CIVILS DE            ET DU BUDGET
L'ATTACHE MILITAIRE.
-SERVICE GENERAL
-GROUPE SUR LE
DESARMEMENT.


Concernant le Chef de station de Moscou,il faut noter que ce sont toujours des officiers expérimentés,car Moscou était et reste une des stations les plus importantes du monde. Pour renforcer le prestige du chef de station au sein de l’ambassade ,a partir de 1984,tous les chefs de station auront la couverture de conseiller aux affaires régionales. De  1975 a 1984 les chefs de station de Moscou avaient la couverture de 1er secrétaire de l'ambassade américaine. Durant la Guerre Froide,parce que Moscou était la capitale de l'URSS,donc c'est la que on pouvait rencontrer les cibles de recrutement les plus intéréssantes, souvent.
Au passage, nombre de chefs de stations de Moscou ont faits ensuite une remarquable carrière:David Barry Kelly a dirigé les services techniques de la CIA, Gardner Hathaway a dirigé ,après l'antenne moscovite,la station de Bonn,puis a été n°2 de la Division soviétique et a terminé chef du Centre de contre-espionnage de la CIA, Burton Gerber a dirigé successivement les divisions Soviétique et Europe de l'Ouest de la Direction des Opérations de la CIA ,Jack Downing a été chef a Pékin,chef de la Division Extrême-Orient puis chef de la Direction des Opérations de la CIA,Michaël Sulick a été numéro 2 de la Direction des Opérations de la CIA jusque fin 2004,et Stephen Kappes est depuis le 24.06.2006 Directeur-adjoint de la CIA.

Quant a la base de Léningrad,elle dépend de la station de Moscou,même si elle a ses propres moyens de communication. La date de son apparition est inconnue;au minimum au début des années 70. Il ne faut pas oublier que les USA ont un consulat a Léningrad,une ville qui est au demeurant un important centre industriel. medium_Viktor_Sheymov_Major_8eme_Direction_du_KGB.jpg

Viktor Sheymov,Major de la 8ème Direction du KGB qui contactera la station de la CIA a Varsovie.Sheymov,sa femme et sa fille seront exfiltrés de Moscou le vendredi 16.05.1980

Du coté américain,donc ,arrive William Casey a la tête de la CIA.Casey se montre assez critique vis-à-vis de son prédécésseur a la tête de l'Agence,Stansfield Turner,estimant que il n'en a pas fait assez contre les soviétiques, y compris dans le travail de recrutement. Mais la CIA que découvre Casey fonctionne plutôt bien:Même si Turner n'a pas mis le paquet en direction de l'URSS,néanmoins,l'antenne de Moscou fonctionne normalement et compte quelques informateurs intéréssants,dont A.G.Tolkachev.Les rencontres entre Tolkachev et ses traitants sont assez espacées,2-3 par ans.Après John Guilsher,qui a quitté Moscou en 1980,c'est un petit nouveau,David Rolph,officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade américaine,qui prendra la relève avec CKSPHERE.

Mieux,le 31 octobre 1979,la station de la CIA a Varsovie a été contactée par un Major de la 8ème Direction du KGB (Sécurité des communications) ,Viktor Sheymov ,qui propose de dévoiler tout ce qu’il sait  sur le KGB a condition d’être exfiltré de Moscou avec sa femme et sa fille. Dans la troisième semaine de novembre 1979,Sheymov rencontre-comme convenu - a 22 heures près du mémorial de Griboyédov a Moscou un officier de la station ,"Micha", en fait Jim Olson,Chef de station adjoint. Nouvelle rencontre un mois après,avec le même officier, ou Sheymov fournit quelques informations mais indique qu'il veut fuire- la CIA veut faire de Sheymov un informateur de la « sur place »,en URSS même. Hors de question, nombre d'agents des américains se sont faits prendre. Le Major du KGB ne livrera ses secrets que une fois hors d'URSS.Aussi le directeur de la CIA, Stansfield Turner, donne le feu vert pour l’exfiltration que souhaite . Le vendredi 16 mai 1980 au soir,l’officier de la station David Rolph, officiellement adjoint civil de l’attaché militaire de l’ambassade américaine a Moscou retrouve Sheymov et sa famille dans une ruelle de Moscou,pour les faire exfiltrer-apparement par avion.Selon un ancien officier du KGB,ce soir là la station de la CIA a Moscou fut mobilisée: Consigne avait été donnée que tous les officiers de la CIA "tournent" en ville jusque 23 heures comme si la station menait une opération en ville -cela permit aussi de mobiliser les équipes du surveillance du KGB. Durant plusieurs années,le contre-espionnage du KGB crut vraiment que Sheymov était mort, il avait disparu sans laisser de traces..

Casey décide donc d'attaquer,et la station de Moscou connaît alors plusieurs échecs :En août 1981 ,alors que Burton Gerber a remplacé Hathaway a la tête de l'antenne de Moscou, Peter Bogatyr,arrivé en mars dernier sous la couverture de 3ème secrétaire de la section économique de l'ambassade américaine a Moscou, est arreté en flagrant délit alors qu'il tentait de recruter un scientifique a Moscou et expulsé.Son cas sera dévoilé devant la presse a la mi-1986.

Peu après un émigré israëlien fournit une information a la CIA:Avant de quitter Lvov,en Ukraine,il a demandé a un proche ,Albert Guéorguevitch Petrov,qui travaille dans une usine dépendant de l'industrie militaire a Lvov,si il souhaite quitter lui aussi l'URSS.réponse positive de l'intéréssé.L'émigré lui propose alors qu'il contactera la CIA une fois a l'étranger.La station de la CIA a Moscou est chargée de contacter Petrov,et c'est Charles Leven (Entré en 1970 a la CIA et qui se distinguera plus tard en recrutant l'officier du KGB Varennik) qui est chargé de contacter Petrov.Raté: Le KGB interpelle le soviétique,avec le matériel d'espionnage transmis par Leven.

Peu après,Evguéni A.Kapoustine,un trentenaire travaillant dans une usine de Moscou est interpellé par le KGB après avoir relevé une "Boîte aux lettres morte" déposée par l'officier de la CIA John Bauman (officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade) dans une cabine téléphonique,.Dans la BLM,le KGB trouve des codes,des instructions,y compris pour maintenir le contact avec la station de Moscou...Le scandale sera dévoilé par la presse le 03.09.1981.Kapustin aurait été jugé vers 1983-1984.

medium_ivanov.JPG

Alexandre Ivanov lors de son interpellation par le KGB a l'aéroport de Cheremetiévo.

Le 02.11.1981, le contre-espionnage militaire du KGB interpelle Alexandre Vassilievitch Ivanov,un officier du GRU qui a été recruté a Moscou par l'officier de la station de Moscou Dennis Mc Mahen (Officiellement Mc Mahen était 3ème secrétaire de la section administrative de l'ambassade américaine) en août 1981.Ivanov a travaillé pour le GRU en Bulgarie,puis au QG,avant d'être affecté en tant que militaire (Et donc en quittant le GRU) en Extrême-Orient.C'est a ce moment que le KGB l'interpelle,a l'aéroport de Cheremetievo.D'emblée,Ivanov dira aux officiers du KGB:Inutile d'insister,je ne ferai pas d'aveux aujourd'hui.Vous avez bien travaillés.Laissez-moi me reposer..."

La 2ème sous-section du 1er département du contre-espionnage militaire,chargée d'enquêter sur les cas de trahison au sein du GRU, et le département américain du deuxième Directoire Principale,sous le commandement de R.S.Krassilnikov,décident d'utiliser Ivanov pour "intoxiquer" la CIA en lui passant de fausses informations.

medium_dennis_mc_mahon.2.JPGDennis Mc Mahen,officier de la station de Moscou,officiellement 3ème secrétaire de la section administrative.Il sera ensuite,de 1984 a 1985,en poste en Espagne d'ou il sera expulsé pour espionnage.

Ainsi,le KGB identifiera comme étant le nouveau traitant de Ivanov le "2ème secrétaire de la section économique " de l'ambassade américaine a Moscou Joseph Mc Donald (Mc Donald sera ensuite chef de station a Guyana).L'opération se prolongera jusque 1983 avec le jugement de A.Ivanov,qui sera condamné a une peine de prison,et l'affaire sera dévoilée aux médias en novembre 1983,quand les deux officiers de la CIA et le conseiller Peter Sempler,qui a aidé au recrutement de Ivanov,ont déja quittés Moscou..



medium_JOSEPH_MC_Donald.JPGJoseph Mc Donald,officier de la station de Moscou en 1982 et 1983,officiellement 2ème secrétaire de la section économique.Mc Donald a été en poste en Uruguay (De 1972 a 1976) ,au Mexique (De 1976 a 1977) ,au Vietnam,puis dans la capitale soviétique.Il sera chef de station a Georgetown, Guyana,de 1985 a 1987

Puis ,c'est l'année 1983 qui s'annonce comme un succès pour le KGB,qui réussit a interpeller 3 officiers de la CIA successivement en flagrant délit d‘espionnage : Le chef de station adjoint Richard Osborne le 7 mars 1983 alors qu'il testait dans un parc de Moscou "Marisat 3",appareil qui devait servir a la CIA a communiquer avec ses informateurs en URSS; Louis Caswell Thomas dans la soirée du 2 juin 1983 alors qu'il tentait de contacter un ancien agent de la CIA installé en Biélorussie; David Lon Augustenborg,officier de la Base de Léningrad  le 11 septembre 1983 alors qu'il ramassait près de Léningrad une boite aux lettres mortes contenant des informations secrètes,déposées par un informateur,GTROLPH DANIEL. Il est vrai que,comme l'écrit dans son livre "les Fantômes de la Rue Tchaïkovsky"  Rem Krassilnikov,qui dirigea la section américaine du contre-espionnage du KGB de 1979 a 1992, en cette année 1983,  la CIA était devenue plus "agressive" : <Ses derniers temps  les actions de la station de Moscou étaient devenues trop provocantes, sont devenues trop fréquentes les approches de soviétiques a l'étranger par les officiers des services secrets américains.>Il fallait donc répondre,aux yeux du contre-espionnage du KGB.

medium_CIAMoscowosborne.jpg

Interpellation de Richard Osborne-au centre- par le KGB le 07.03.1983

Petite parenthèse sur Marisat 3 et l'interpellation de Osborne par le KGB: La CIA cherchait alors a vérifier l'efficacité du système Marisat 3,un satellite,situé au dessus de l'Océan Indien.En effet,en ce début des années 80,Langley cherchait les possibilités pour avoir des contacts avec les informateurs grace au satellites artificiels "Marisat".Aussi la station de Moscou fut chargée de vérifier si l'appareil fonctionne sur le territoire soviétique,pour que ainsi on puisse communiquer de manière plus sûre avec les informateurs.

A l'automne 1982 ,le contre-espionnage radio du KGB mit a jour un signal,une transmission codée, depuis un secteur de Moscou,vers le satellite Marisat 3. Puis le signal,durant l'année 1983,se répéta a deux reprises. Aussi ,le département américain du Contre-espionnage du KGB ainsi que le service de contre-espionnage radio (L'opération était dirigée au sein de ce service N.A.Ermakov ) et la Septième Direction du KGB attendaient le prochain signal avec impatience.Il arriva,le dimanche 7 mars 1983 ,mené depuis le Parc Filevsky a Moscou par Richard Osborne,qui fut aussitôt interpellé,et l'appareil confisqué.Pour précision,les autres tests furent menés par :le "2ème secrétaire de la section politique de d'ambassade "William Plunkert (Qui a travaillé en Thaïlande en 1977) , "l'attaché" Philip Reynolds,et par Carl Gebhardt,alors chef de station a Moscou officiellement 1er secrétaire.

medium_CIAMoscowLouisCaswellThomas.jpg02e2957ab8ca9f239cd162add7c06e12.jpg

Photo de gauche:Louis Caswell Thomas-a droite debout- après son interpellation.Krassilnikov est debout a gauche.

Photo de droite: Rem S.Krassilnikov,chef du 1er département de la 2ème Direction Principale du KGB,examine "Marisat 3",saisi sur R.Osborne.

Concernant Louis Thomas,le malheureux a joué de malchance.Tout commence quand la station de Moscou apprend qu'un biélorusse,qui avait été envoyé derrière le Rideau de Fer dans le cadre de l'opération REDSOX (parachutage d'émigrés soviétiques derrière le Rideau de Fer,avec pour mission d'espionner les installations militaires,de former des réseaux d'espionnage) et attrapé par le contre-espionnage soviétique ,dans les années 50,est toujours vivant.Les soviétiques,tenant compte de sa jeunesse,ont préférés le laisser en vie.Le biélorusse recoit une lettre ou on lui propose une rencontre avec les américains.Sans hésiter, il prévient le KGB,qui tend un piège.Le 2 juin 1983 au soir,les Brigades de surveillance du KGB voient Louis Thomas,officiellement attaché a la sécurité de l'ambassade,sortir promener son chien.A peine a-il remis au biélorusse un paquet de bonbons contenant l'emplacement d'une Boîte aux lettres morte que les équipes du KGB se jettent sur lui.Thomas sera déclaré persona non grata et expulsé.Quant a la Boîte aux lettres morte,elle avait été déposée par un officier de la CIA "en immersion profonde" (qui sera en poste de 1982 a 1984 a l'ambassade américaine),Robert Morris,qui travaille officiellement a la section des constructions de l'ambassade.

Sur David Von Augustenborg,l'histoire est différente.Tout commence quand un scientifique soviétique du nom de Youri Pavolov réussit a contacter le BND,le renseignement ouest-allemand,vers 1982. Pavlov travaille dans un Institut de Recherches Scientifique de Léningrad,or le BND n'y a a pas de base.Vu la coopération étroite BND/CIA,donc cette dernière prend le relais pour son traitement en URSS.En échange,les informations en provenance de GTROLPHDANIEL seront partagées entre les deux services.

C'est donc la CIA qui est chargée d'entretenir les contacts avec le scientifique en URSS même.Il est possible que ce soit la surveillance de deux officiers de la CIA qui ait conduit le KGB tout droit vers Pavlov: Le 20 juillet 1983 au soir les officiers de la station Philip Reynolds (Officiellement attaché de l'ambassade américaine,en poste a Moscou de 1983 a 1985)  et Alex Grishuk (officier de la CIA en "immersion profonde",officiellement adjoint civil de l'attaché militaire) arrivent dans le secteur du Parc Ismaïlovsky ,dans le secteur Nord-Est de la capitale soviétique,en voiture .Il pleut très fort.Cela n'empêche pas Grishuk de sortir du véhicule et de deposer une Boîte aux lettres morte.Selon Krassilnikov,le duo n'a pas fait de contre-surveillance,peut-être a cause de la pluie...Il semble que ce soit cet événement qui aurait conduit tout droit vers Pavlov.Le 2.07.1983,Denise Augustenborg,la femme du vice-consul David Von Augustenborg (Officier de la Base de la CIA a Léningrad) ,gare sa voiture pare-choc contre le trottoir sur la Plotchad Vladimir. C'est un signal pour Pavlov,indiquant que la cache a Moscou est prête.

Puis Pavlov met un signal, un "2",sur la Perspective Dobroliubova ,le 10.09.1983.qui indique que une Boîte aux lettres mortes destinée a la CIA,et contenant des informations secrètes, est prête.Elle est situées sur la route entre Léningrad et les résidences de repos de l'ambassade américaine. C'est Richard Mueller,le chef de la Base de la CIA a Léningrad,qui relève le signal.Le 11.09.1983,au moment ou Denise ramasse la Boîte aux lettres morte alors que son mari est au volant,les officiers de la Division Alfa du KGB bondissent pour les interpeller.

A gauche sur la photo,Denise et David Augustenborg,après leur interpellation par le KGB.A droite,debout,le général-major Rem Krassilnikov,patron de la section américaine du contre-espionnage du KGB.


Les Augustenborg seront déclarés "persona non grata" et expulsés. Mueller sera aussi expulsé,mais en 1984,en représailles a l'expulsion d'un soviétique par les autorités américaines.

Malgré ses ratées, la Division soviétique de la Direction des Opérations  de la CIA reste active ;aux yeux de William Casey,alors patron de la CIA, il faut continuer a etre agressif,il y a des pertes,mais comme l'explique Casey,"ca prouve que nous agissons". La station de la CIA a Moscou continue d'ailleurs a maintenir le contact avec son agent actif le plus précieux, A.G.Tolkachev.Krassilnikov constate lui-meme que "la CIA a tissée,dans les années 80,après d'énormes efforts visant a recruter des citoyens soviétiques en URSS et a l'étranger,a réussi a former un réseau dans nos plus importantes institutions,en particulier,au Ministère des Affaires étrangères, au Ministère de la Défense,dans certains objectifs de l'industrie militaire,dans certains instituts de recherches scientifique. Malheureusement,n'ont pas été épargnés le renseignement extérieur,le renseignement militaire,et même le contre-espionnage. »

Note modifiée le 01.09.2007 et le 23.04.2008

18/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1985 a 1986

1985-1986 : LE DEMANTELEMENT DE LA STATION DE MOSCOU SOUS LES COUPS DU KGB ET LE REDRESSEMENT A PARTIR DE JACK DOWNING.

Et ce d'autant plus que,en cette année 1984,la station de Moscou est contactée par un officier qui prétend travailler au Deuxième Directoire Principal du KGB,donc au coeur du dispositif ennemi.En fait,le Major Sergey Vorontsov travaille a la Direction du KGB pour Moscou et sa région (Mais ca,la CIA ne l'apprendra que après son interpellation..).Qu'importe :GTCOWL (son pseudo a la CIA) fournira des informations,au cour de ses trois rencontres avec  des officiers de la station (La première fois,c'est Alex Grishuk qui rencontrera COWL ,ensuite Michaël Sellers,arrivé en septembre 1984 a Moscou,un des officiers les plus russophones de la station).

La capacité de manoeuvre de la station reste néanmoins hostile, comme le montre la découverte en 1984 de micros posés par le KGB dans des machines a écrire. Une des officiers de la CIA qui jouera un rôle dans cette découverte est Diana Lin D.Durand, une spécialiste de l'informatique a la CIA , avec l'aide de son époux Don. Diana sera ensuite affectée a la station de Moscou en 1988

medium_burton_gerber.jpgBurton Lee Gerber,officiellement 1er secrétaire de l'ambassade américaine,Chef de station a Moscou de 1980 a 1982. Entré a la CIA en 1956, affecté en Allemagne, Gerber a ensuite servi comme chef de station a Sofia ( De 1966 a 1968) et Belgrade ( De 1976 a 1979). Après Moscou Gerber a travaillé a Langley comme Chef-adjoint de la Division Europe de l'Ouest de la Direction des Opérations de la CIA de 1982 a 1984,Chef de la Division Soviétique-Europe de l'Est de 1984 a 1989,Chef de la Division Europe de l'Ouest a partir de 1989 puis n°2 du Bureau de l'inspecteur général de la CIA.Il a été réprimandé dans le cadre de l'affaire Ames.

Si la station de Moscou a pris des coups (Avec les interpellations d'informateurs et les expulsions d'officiers traitants) mais n'a pas fléchie sous le commandement de Burton Gerber (de 1980 a 1982) puis de Carl Gebhardt (de 1982 a 1984),en revanche, elle sera décapitée sous le commandement de Murat Natirboff. Officier expérimenté-il a été entre autres chef de station au Caire (Egypte) lors de l'assassinat de Sadate en 1981- ,Natirboff a 63 ans en 1984,quand il arrive a Moscou.Pas idéal pour travailler sur le terrain,ce qui explique que il préfère travailler depuis son bureau. Rem Krassilnikov dira lui-même que c'est "le plus bureaucratique des chefs de l'antenne de Moscou".


medium_COSMoscowGebhardt.jpg

medium_COSMoscowNatirboff.jpg


A Gauche ,Carl Gebhardt, officiellement 1er secrétaire de l'ambassade américaine de 1982 a 1984.A droite,Murat Natirboff,chef de station de la CIA a Moscou de 1984 a septembre 1986,officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine


Confrontée a une station de la CIA qui,malgré des échecs ,est restée très « agressive « ,le département américain du contre-espionnage du KGB va mettre le paquet,et réussir a bousiller le réseau de la CIA en URSS,grâce a des enquêtes serrées et aux informations transmises par trois traîtres,au minimum,au coeur de la communauté américaine du renseignement: Edward Lee Howard,un ancien officier de la CIA qui devait partir en poste a Moscou mais a été exclu de la CIA en mai 1983 et a contacté le KGB par vengeance;Aldrich Ames, haut responsable de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA qui a contacté le KGB en 1985; Robert Hanssen,haut fonctionnaire du FBI qui a contacté en 1985 aussi le KGB.

medium_edward_lee_howard_2.jpg

medium__38856091_ames203apbody.jpg









De gauche a droite: Edward Lee Howard,officier de la CIA qui devait être envoyé a la station de Moscou mais qui fut viré de l'Agence en 1983.Pour se venger,Howard contacta le KGB a Vienne en décembre 1984,puis passa aux soviétiques a la mi-1985.Il est décédé a Moscou en 2002.

Aldrich Ames,contacta le KGB a Washington en 1985 alors qu'il était chef de section au sein du service de contre-espionnage de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA.Ames fut arrêté en 1994 par le FBI et condamné a la perpétuité.

medium_hanssen.jpg

medium_jonathan_pollard.jpg

A gauche,Robert Hanssen,haut fonctionnaire du FBI,contacta le GRU en 1979 puis rompit tout contact,avant de recontacter le KGB en 1985.Hanssen fut interpellé en 2001 et condamné a la perpétuité.A droite,Jonathan Pollard,analyste du centre antiterrorisme du renseignement naval américain,transmit au Lakam,le renseignement scientifique israëlien,des informations sur le réseau de la CIA en URSS.Ses informations furent ensuite transmises par les israëliens aux soviétiques.




Chacune des taupes va fournir des informations dans son cadre respectif :Edward Lee Howard,qui devait travailler a la station de Moscou et a fait,pour cela,un stage a la Division soviétique,révélera les méthodes de la CIA a Moscou ainsi que les informations transmises par les informateurs.Ames,lui,qui est chargé d'évaluer les informations recues sur les serivces secrets soviétiques,pourra ainsi dévoiler le réseau de la CIA en URSS. Hanssen,en tant que spécialiste des soviétiques au FBI,fournira des informations sur les soviétiques recrutés sur le territoire américain.Enfin,Pollard transmettra des informations sur les évaluations de la CIA relatives au potentiel militaire soviétique et les rapports de leurs informateurs au LAKAM (renseignement scientifique israëlien), puis les autorités israëliennes, selon la légende, auraient fournies ses informations a l'URSS...  Et vogue la galère! La station de la CIA a Moscou subira de rudes épreuves:elle sera décapitée durant la période 1985-1986 par la perte de nombre de contacts précieux ,auxquels s'ajoutent les expulsions de 3 officiers traitants de la station de Moscou pris en flagrant délit d'espionnage.

medium_CIA_stombaugh_dans_les_locaux_du_KGB.JPG

medium_CIA_Stombaugh_Paul.JPG
Photo de gauche:Paul Stombaugh-a droite- dans la soirée du 13.06.1985,après son interpellation.Krassilnikov,assis a gauche,examine le matériel trouvé sur Stombaugh.

Photo de droite: Stombaugh-a gauche- quittant le territoire soviétique.

C'est,premier coup de tonnerre pour la station de Moscou,la découverte par le KGB de GTTAW,le dispositif d'écoute posé sur la ligne téléphonique reliant Moscou et un Institut de recherches scientifique spécialisé dans les lasers a Troïtsk.

Puis la station de Moscou doit contacter A.G.Tolkachev.Le12.06.1985,l'officier de la station de Moscou Christopher Burgess releve le 'signal' convenu (Tolkachev laisse un vasistas entrouvert,signifiant que il souhaite rencontrer un officier de la CIA) .Pour tromper la vigileance du KGB,Murat Natirboff,le chef de l'antenne,part dans le Caucase,faisant ainsi croire que la station est en sommeil.C'est en fait William Norville,officiellement 1er secrétaire de la section politique de l'ambassade et en fait Chef de station adjoint (Précédemment en poste a Varsovie) qui est chargé de superviser l'opération,tandis que l'officier Paul Stombaugh est chargé de rencontrer le soviétique.Mais Paul Stombaugh (Officiellement 2ème secrétaire de la section politique,spécialisé dans les Pays Baltes, Stombaugh était un officier de la CIA en "immersion profonde",arrivé a Moscou en août 1984,dont c'était le premier poste a l'étranger,) est interpellé alors qu'il devait rencontrer A.G.Tolkachev.


medium_tolkachev1_opt.jpgmedium_Tolkachev_Adolf.2.jpg
medium_tolkachev2.jpgmedium_tolkachev.jpg






De gauche a droite: A.G.Tolkachev est arrêté par un policier ,apparement pour un banal contrôle;séance interpellation par l'unité Alfa du KGB;photo tout a droite,dans la camionette du KGB

medium_tolkachev_lors_de_son_proces.jpg

Tolkachev lors de son procès

La CIA ignore alors que Tolkachev est déjà a Léfortovo,la prison du KGB.Il a été interpellé deux mois plus tôt,au prix d'une longue enquête du KGB qui a mobilisée aussi bien les membres de la section américaine de la Deuxième Direction Principale du KGB que les Brigades de surveilance mobile (7ème Direction) et les spécialistes de la sécurité industrielle (6ème Direction du KGB,instituée en 1982).Son précédent traitant,John Yeagley,(En poste a Moscou de 1982 a 1985 sous la couverture de comptable de l'ambassade américaine,en fait officier "en immersion profonde") qui a rencontré Tolkachev en janvier 1985, a donc eu de la chance de ne pas se faire prendre.


medium_ch.JPG

medium_appareil_photo_de_tolkachev_2.JPGAppareil photo transmis par la CIA a Tolkachev,sous forme de porte-clef.

Il est a noter les noms des officiers traitants successifs de Tolkachev: John Guilsher,David Rolph,William Plunkert,Robert Morris,John Yeagley,et enfin Paul Stombaugh.Les trois derniers traitants étaient des officiers en "immersion profonde",ce qui montre la valeur de Tolkachev (Nom de code CKSPHERE puis GTVANQUISH a la CIA) a Langley.Tolkachev a en effet fourni des informations inestimables sur l'aviation militaire soviétique,les avions de combat,bombardiers,et missiles.Il est a noter que la CIA a mise en ligne un article passionant sur A.G.Tolkachev,voici le lien:https://www.cia.gov/csi/studies/vol47no3/article02.html


medium_sellers.jpg

medium_CIAMoscowmichaelsellers.jpg


Photo de gauche:Interpellation de Michaël Sellers-a gauche- le 10.03.1986 ;Photo de droite,Sellers dans les locaux du KGB  après son interpellation.

Puis Michael Sellers ,un des officiers les plus russophones de la station (Arrivé en september 1984 a Moscou avec sa femme Lucy,officiellement 2ème secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine spécialisé dans les relations URSS-Europe de l'Est),se fait choper le 10 mars 1986 alors qu'il devait rencontrer un de ses informateurs,un officier de la Direction du KGB pour Moscou et sa région ,S.Vorontsov.


ce79b624d5d7a0939184d4a0655e97ff.jpg

5b49ff9c61349121cd9927f2330f68b0.jpg

A gauche,Eric Sites lors de son interpellation Rue Malaya-Pirogovskaya.A droite,après son interpellation.

Le 7 mai 1986 vers 21h15, c'est au tour de Erik Sites, officiellement adjoint civil de l'attaché militaire, de se faire attraper Rue Malaya-Pirogovskaya,dans le secteur sud-ouest de Moscou. alors qu'il devait rencontrer un scientifique travaillant a Novosibirsk, GREASTBOUND.Le précédent traitant de GREASTBOUND était...Michaël Sellers.Sites sera expulsé.

 

 

medium_Materiel_trouve_sur_Erik_Sites.jpg

le matériel trouvé sur Erik Sites au moment de son interpellation et destinée a son informateur, GREASTBOUND.



medium_motorine_arrestation.JPG


Interpellation de Sergey Motorine,Major du KGB,section américaine de la division de la désinformation au renseignement extérieur,en novembre 1985.Motorine a été recruté en 1984 a Washington par le FBI,qui le traitera avec la CIA .Lui aussi a été jugé ,condamné a mort et éxécuté.

Les autres informateurs de la CIA  se font,eux, ramasser les uns après les autres:L.Poleshuk est interpellé le 02.08.1985 au moment ou il ramassait une boîte aux lettres morte (Qui avait été déposée par un officier de la CIA "en immersion profonde",Paul Zalucky,le 19.07.1985) ; quelques mois plus tard c'est au tour de Guennadi Smetanine, Sergey Motorine ,Valery Martinov, Guennadi Varennik , Vladimir Vassiliev. Oleg Agraniants,traité en Tunisie,prend la fuite début 1986,Vladimir Potashov (Haut fonctionnaire de la section des questions politiques et militaires de l’Institut USA-Canada qui a contacté la CIA en 1981 a Washington) et V.Piguzov (Officier du KGB recruté en Indonésie en 1976 )  sont successivement interpellés durant l'été 1986.


3a182ea29edbcb02149747bf1e2e18c4.jpgac2a9034754fb8b8a355f3b7f43adddc.jpgPhoto de gauche: Interpellation de Polyakov par une équipe de l'unité d'élite "Alfa" du 7ème Directoire du KGB. Photo de droite: Transfert de Polyakov.

Le 7 juillet 1986 c'est le général D.F. Polyakov (Nom de code BOURBON a la CIA) qui est arrêté par les unités d'élite Alfa et du 1er département du contre-espionnage militaire du KGB.Selon Aldrich Ames,les informations de Polyakov remplissaient 25 tomes a la CIA...Polyakov était depuis 1979 soupconné d'être un traître;il avait été en conséquence rappelé en juin 1980 de New Delhi,ou il dirigeait la station du GRU.Mais,bénéficiant d'appuis forts au sein du GRU,il ne fut que mis a la retraite.Néanmoins, la 2ème sous-section du 1er département de la 3ème Direction du KGB continue son enquête sur le Général,remontant les dossiers des archives pour rééxaminer longuement les raisons de nombre d'opérations ratées du GRU,entre autres aux Etats-Unis et en Extrême-Orient.Petit a petit se constitue un dossier assez consistant sur la trahison de Polyakov,qui se conclue par son interpellation.Polyakov reconnaîtra sa traîtrise ,il sera condamné a mort et éxécuté en mars 1988.

Pour ne rien arranger,en représailles a l'expulsion par l'administration Reagan de 55 soviétiques travaillant a l'ONU, les officiers de la station de Moscou sont expulsés en octobre 1986 :Il semble que Murat Natirboff,le chef de station de la CIA a Moscou,ait quitté la capitale soviétique vers septembre 1986, donc c'est le chef de station adjoint a Moscou,William Norvill,officiellement 1er secrétaire de la section politique, qui assure l'intérim. Mais Norvill et plusieurs officiers,tels que Michael Morgan,Charles Ehrenfried ou Gary Lonnqist sont eux-mêmes expulsés en octobre 1986 dans la Guerre des ambassades.

Pire,les méthodes utilisées par la station de Moscou n'ont plus de secrets pour le contre-espionnage du KGB:Edward Lee Howard,qui devait être envoyé comme officier traitant a Moscou,a dévoilé tout ce qu'il savait sur les techniques de l'antenne de la CIA dans la capitale soviétique,par exemple les masques,grimmages etc...Comme le reconnaîtra Antonio Mendès,chef du service de déguisement de la CIA jusque 1990,"Howard était mon meilleur élève".Le "Maître" lui avait donc tout appris sur les technioques de déguisement a utiliser a Moscou..

Le KGB utilisera aussi Howard en le mettant dans des voitures pour essayer de reconnaître des officiers de la CIA parmi le personnel diplomatique.Autre désastre créé par Howard:Il indiquera au Deuxième Directoire Principal du KGB ce qu'il sait du programme des officiers "en immersion profonde".Le 1er département du contre-espionnage du KGB commence aussitôt a rééxaminer les dossiers des diplomates américains a Moscou,et tombe sur Paul Zalucky,un membre su service administratif de l'ambassade.Placé sous surveillance intensive par le 7ème Directoire,les soviétiques comprennent que Zalucky est en fait bien un officier "en immersion profonde",chargé des contacts avec les informateurs les plus sensibles de la station.Le 19.07.1985,Zalucky sort au volant de sa voiture de l'ambassade américaine.Les équipes de la "7" le filent a distance,et le voient déposer,au bout de trois heures passées dans la circulation moscovite, une boîte aux lettres morte.Dedans,une grosse somme d'argent en roubles.L'endroit est placé sous surveillance,et est interpellé en flag,le 02.08.1985,Léonid Poleshuk,officier de la section "K" (Sécurité interne) du renseignement extérieur du KGB (recruté en 1974 a Katmandou par le chef de la station népalaise John Bellingham) au moment ou il ramassait la BLM.C'était le premier contact entre Poleshuk et l'antenne moscovite,et ce sera le dernier:Il sera condamné a mort et éxécuté.


Voici le bilan donné par Rem Krassilnikov du travail de son département pour les années 80:< 7 officiers attrapés en flagrant délit d'espionnage et expulsés d'URSS, 4 opérationnels déclarés "persona non grata" dans le cadre de mesures de représailles et 30 identifiés a la presse comme ayant participé a des opérations d'espionnage concrètes. Ont été identifiés et interpellés 22 agents ,citoyens soviétiques;  deux opérations d'espionnage technique neutralisées, ainsi qu'une dizaine de citoyens soviétiques qui auraient pus devenir des agents américains.>

Modifié le 20.08.2007 et le 04.10.2007.

17/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1986 a 1991

LA STATION DE LA CIA A MOSCOU DE 1986 A 1991


medium_smetanine.JPGmedium_vassiliev.JPGmedium_varennik2.jpg







De gauche a droite:L'officier du GRU Smetanine interpellé dans le train; Vladimir Vassiliev,officier du GRU recruté en 1984 en Hongrie; Guennadi Varennik,officier de la ligne "illégaux" du renseignement extérieur du KGB,qui a contacté en 1985 l'officier de la CIA Charles Leven .Tous seront condamnés a mort et éxécutés

medium_Jack_Downing_photo_extraite_de_son_passeport.JPG

Jack Downing,chef de la station de Moscou de fin 1986 a 1989.Downing sera ensuite,de 1997 a  1999,patron de la Direction des Opérations de la CIA.

Il faudra donc un peu attendre avant que la CIA n'envoie un nouveau chef de station,de peur qu'il soit immédiatement expulsé. Burton Gerber,nommé en 1984 patron de la Division soviétique,porte son choix sur Jack Downing,un officier de la CIA expérimenté,en poste a Moscou de 1974 a 1976 et  qui a servi comme chef de la CIA a Pékin de 1980 a 1982. La mission de Downing est simple: Remonter le niveau de la station, qui a perdue nombre d'informateurs et officiers traitants, la redynamiser. Downing arrive dans la capitale soviétique en novembre 1986 et s'efforcera de remettre au travail la station,prudemment.

Mais nouveau coup dur quand la CIA apprend (En décembre 1986) que un des marines de l'ambassade américaine a Moscou, Clayton Lonetree, avait été recruté par le KGB. En poste comme garde de sécurité a l'ambassade américaine a Moscou, Lonetree avait été recruté par le KGB grâce a une "hirondelle". Selon Stanislav Lekarev, ancien officier du KGB, Lonetree avait fourni une listes des officiers de la CIA en poste a Moscou sous couverture diplomatique. Notons que, étant membre de la sécurité de l'ambassade, Lonetree devait savoir qui va dans les locaux de la CIA a Moscou (ce qui permet d'identifier les diplomates aidant accessoirement la CIA).

En mai 1987 il est contacté par un officier du département Amérique du contre-espionnage du KGB,le sein des seins! Baptisé GTPROLOGUE , celui-ci lui fournira des informations qui permettent a Downing de se rendre compte de l'ampleur des dégâts subis par la station.Il prévient aussi Downing que le KGB compte envoyer plusieurs citoyens soviétiques dans les pattes de la station de Moscou.Toutefois,GTPROLOGUE refuse de dévoiler son identité et déclare qu'il ne fournira des informations plus précises que une fois exfiltré d'URSS. La station de Moscou garde néanmoins le contact avec lui; c'est Jack Downing qui s'en charge.

medium_CIA_Tony_Mendes_et_Jonna_Gezer.jpg


A droite, Antonio Mendès,spécialiste du déguisement a la CIA.

Vers 1988 arrive a Moscou le chef du département "Déguisement" de la CIA,Antonio Mendès.Rencontrant Jack Downing, ce dernier lui explique la mission : la CIA compte mettre sur écoutes un tunnel sous le Kremlin ou passent des communications importantes.Selon Mendès, l'opération fut menée en octobre 1989 avec deux officiers de la station de Moscou,un informateur de la CIA au coeur de la 16ème Direction du KGB et des personnes au sein du Kremlin recrutées par la CIA.Ce sera un succès,qui permettra a la CIA d'obtenir des informations capitales lors du coup d'Etat de 1991 sur les intentions des putschistes,lequelles seront transmises a Boris Eltsine.


6b101be0f5a33ad0373c7808e25cb60c.jpg

Diana Durand (A droite) Cette même année arrive a Moscou une spécialiste  de l'informatique a la CIA, affectée pour  un an dans la capitale soviétique. Il s'agit de Diana Lin D.Durand, ou selon un article du Washington Post en date du 16.11.2007 elle "participe a des projets spéciaux". Etant donné que c'est cette même année que la station de Moscou a réussi a mettre sur écoutes le tunnel du Kremlin, on peut nourrir quelques soupcons de la participation de Mme Durand a ce projet.



medium_COSMoscowCline.jpg

Michaël Cline,chef de station a Moscou de 1989 a 1991 sous la couverture de conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.Auparavant en poste a la Base de la CIA a Zagreb puis a la station de Belgrade (Yougoslavie)


En 1989,Michaël Cline,un officier qui dispose d'un riche bagage opérationnel (il a été précédemment en poste en Pologne,en Yougloslavie,au Brésil,a Cuba et au Vénézuéla)  est nommé a la tête de la station. Cline n'hésitera pas a s'impliquer personnellement dans les opérations de la station,par exemple dans les contacts avec GTPROLOGUE (ce qui sera décrit plus bas). Le 15.10.1989, l'officier de la station Gary Montrowl (Qui sera de 2001 a 2003 chef de la station la plus importante du continent européen)  rencontre ainsi PROLOGUE dans un parc de Moscou.Il s'agit de planifier la fuite de cet informateur potentiel,que la CIA a identifiée,grâce a un ancien du contre-espionnage du KGB qui a fait déféction (Sergey Papouchine) ,comme étant Sacha Jomov, qui supervise la surveillance des américains au sein du 1er département du contre-espionnage du KGB.


Carte de Moscou réalisée par la CIA en 1988


Sur cette période,la station de Moscou recoit un informateur ,en la personne du colonel du GRU Vyatcheslav Baranov,lequel a été recruté en 1989 a Dhaka par Vincent Crockett (Expulsé de Moscou en 1977,Crockett est ensuite devenu le chef de l'antenne au Bangladesh) et Brad Lee Bradford (Qui sera ensuite en poste en Arabie Saoudite). La station organise les rencontres avec « Tony » -pseudo de Baranov a la CIA- ,auxquelles participent l'officier de l'antenne Greg Robinson et Michaël Sulick,alors chef de station adjoint.Ce dernier rencontre « Tony » le 11.07.1990.


A Léningrad,la Base,qui dépend de la station de Moscou, est contactée par un ingénieur qui travaille dans une société travaillant sur commandes de la marine militaire,donc appartenant au complexe militaro-industriel. Il tente de contacter une première fois la base de Leningrad sans succès. Quand il tente une deuxième fois dix mois après ,le KGB le repère et l’interpelle ,avant de décider de l’utiliser contre la CIA dans une opération qui s'étendra jusque 1991, avec pour but de désinformer l'agence américaine. Si la CIA était d’accord pour contacter l’ingénieur,elle devait garer une voiture près du Musée Kutuzov. Au jour J, les équipes de surveillance du KGB voient le chef de la Base de Léningrad Michaël Sutter,officiellement consul de la section politique et économique du consulat,garer la voiture,près du musée. C’est Cline qui dirigera l’opération ,tandis que sur le terrain s’impliquent les officiers de la Base de Léningrad Cynthia Folk (Officiellement vice-consule ) et McGregor Gray.Le KGB utilisera cet ingénieur pour intoxiquer la CIA.L'opération durera jusque 1991.

Pour revenir a GTPROLOGUE, la CIA prépare son exfiltration par la frontière finlandaise.Le 08.06.1990,Michaël Cline rencontre PROLOGUE dans le train Moscou-Léningrad et lui remet le plan d'exfiltration.Mais les officiers de la CIA qui l'attendent en Finlande,ce 12.07.1990, ne le voient pas.Cline et sa femme prennent le train de nuit Moscou-Léningrad ,éspérant que GTPROLOGUE les contactera.Il leur remet,en effet,discrètement,un message,dénoncant le baclâge de l'opération d'exfiltration.

medium_Jomov_Sacha_alias_GTPROLOGUE.JPG

Alexandre Jomov,alias GTPROLOGUE pour la CIA et "Edwin" pour le KGB,a été chargé par son service d'intoxiquer la station de la CIA a Moscou. Au KGB,l'opération portait le nom de code de "Fantôme"

Après Moscou,Cline sera nommé comme chef d'antenne a Tokyo.Les dernières informations obtenues indiquent que il  travaillait au QG la CIA en 2004.Quant a PROLOGUE (Son vrai nom est Alexandre Jomov),la CIA n'apprendra que beaucoup plus tard ce que plusieurs officiers de la CIA soupconnaient :PROLOGUE était un leurre envoyé par le KGB,pour découvrir les méthodes de la CIA concernant l'exfiltration de ses informateurs soviétiques.Dernièrement,Jomov était a la tête de la section américaine du contre-espionnage du FSB.

La station de Moscou,évidemment,suit toujours avec attention la situation politique et économique de l'URSS.Gorbatchev paraît arrimé au pouvoir,mais les analystes de la division SOVA (Soviet Affairs) de la Direction du renseignement de la CIA,dès 1988,pronostiquent l'échec de la "Gorbimania" en URSS: La situation économique et sociale du pays se détériore.Nouvelle alerte en novembre 1990 quand la station de Moscou envoie un câble ,un dimanche dans la nuit,sur la montée des conservateurs,hostiles aux réformes de "Gorby".A la CIA,on comprend que la situation de Gorbatchev,coincé entre réformateurs et conservateurs,est en fait des plus précaires.


medium_COSMoscowRolf.jpgDavid Rolph,chef de la station de Moscou lors du putsch de 1991.Officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.David Rolph avait été ,au tout début des années 80,en poste a Moscou,ou il avait été l'officier traitant de A.G.Tolkachev et avait aidé Viktor Sheymov a fuire.Il a ensuite été en poste a Singapour puis chef de station en RDA durant la Chute du Mur de Berlin.

En 1991,juste avant le coup d'Etat,débarque a Moscou comme chef de station David Rolf. Ancien avocat,Rolf a beaucoup d'expérience: précédémment en poste a Moscou au tout début des années 80,il a rencontré plusieurs fois A.G.Tolkachev,et a dirigé la station de la CIA a Berlin-Est lors de la chute du Mur de Berlin. Malgré les informations arrivant a la Division soviétique de la CIA,alors dirigée par Milton Bearden,informations venant aussi de l'antenne de la CIA a Moscou,sur les préparations aux coup d'Etat,tout le monde est pris par surprise:Bearden est ,le 19.08.1991,en Egypte,tandis que a Moscou,Rolph s'efforce de gérer la situation en envoyant ses officiers aux quatre coins de la ville pour comprendre ce qui se passe. Il ne pourra que s'étonner devant le manque d'efficacité du coup d'Etat,qui échouera,et entraîne la fin de l'URSS.

16/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1991 a 1996

1991 A NOS JOURS: DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LA STATION DE MOSCOU.


La fin,officielle,de la guerre froide,avec la chute de l'URSS, ne signifiera pas la baisse des opérations d'espionnage de la CIA,bien au contraire! Malgré l'ordre donné par Milton Bearden,alors patron de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA,de ne plus considérer l'URSS- ou l'ex -URSS comme l'ennemi principal.


medium_bearden_2.jpg


Milton Bearden,Chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA de la mi-1989 a 1992.Entré a Langley en 1964,Bearden a travaillé a la station de la CIA a Bonn,puis Hong-Kong de 1968 a 1971,Genève de 1971 a 1975,retour au QG de la CIA a l'été 1975,puis réenvoyé a la mi-1976 a Hong-Kong,ensuite chef de station au Nigéria puis au Soudan.Nommé le 10.08.1985 n°2 de la Division soviétique de la Direction des Opérations,Chef de station a Islamabad a partir de la mi-1986, prend la tête de la Division soviétique en 1989,jusque 1992.Bearden a,de 1992 a 1995,dirigé la station de la CIA a Bonn,en Allemagne;il a été réprimandé dans le cadre de l'affaire Ames.

Avec la fin de l'URSS,Langley décide de modifier son approche de la Russie.Les informations "ouvertes" (par la presse,la radio,la télévision) sont plus accessibles,ce qui aide a mieux comprendre le pays;les contacts entre officiers de la CIA et citoyens russes sont facilités. Et la Russie reste un concurrent du point de vue de la production d'armement ,avec le 2ème potentiel nucléaire du monde.

La station de Moscou passe a l'action,la surveillance omniprésente du KGB ayant cessé.La station dressa la liste des fonctionnaires soviétiques et russes dont il serait intéréssant de faire connaissance.Les officiers de l'antenne se partagent les "séléctionnés" et a leur téléphoner pour les rencontrer.De nombreux fonctionnaires moscovites sont prêts a rencontrer des diplomates américains ,ignorant que ce sont des officiers de la CIA,prêts a faire connaître leurs opinions,leurs observations a Washington.

Selon Yevgueni Primakov dans son livre « Au cœur du pouvoir » -information a prendre avec prudence- ,le SVR recut ,alors qu’il le dirigeait,une description des objectifs de la CIA : "La CIA continuait a s’intérésser aux rapports de force internes a la direction russe et aux actions que Moscou projetait sur le plan intérieur et international. Elle suivait aussi de près la mise en œuvre des accords de transfert des armes nucléaires de l’Ukraine et du Kazakhstan sur le territoire russe ,ainsi que sur les questions liées a la sécurité nucléaire en général. Mais elle cherchait surtout a favoriser la décomposition de toutes les structures étatiques permettant à la Russie de conserver son statut de grande puissance ,et a empêcher un rapprochement trop étroit entre Moscou et les anciennes républiques devenues indépendantes."  Et le même auteur d'ajouter que,depuis le début des années 90,la CIA a renforcée ses positions en ex-URSS en mettant en place des stations dans nombre de pays de la CEI.Plusieurs fois ont été établies  que des agents américains agissant sur le territoire russe étaient en liaison avec des stations de la CIA situées en ex-URSS y compris dans les Pays Baltes (Dans une interview donnée en 1993,Léonid Shebarchine,ancien patron du renseignement extérieur du KGB,affirmera que la station de la CIA a Vilnius comptait début 1992 50 officiers).La station de la CIA a Moscou n'a pas de quoi rester les bras croisés,ses effectifs,tout comme ceux des Bases de la CIA dans les consulats situés en Russie,sont augmentés.

Rencontre au QG du Service de renseignement extérieur (SVR) des représentants de la CIA et du SVR. De gauche a droite: John N.MacGaffin, chef de la Division Eurasie de la Direction des Opérations de la CIA; John MacLaughlin, chef de la Direction du renseignement (analyse) de la CIA; Vadim Kirpichenko, consultant auprès du Directeur du SVR; Robert Gates, Directeur de la CIA; Evguéni Primakov, Directeur du SVR. 16 octobre 1992


Bien que la coopération ente sevices secrets russes et américains,sur des domaines aussi divers que la lutte contre le trafic de drogue,la prolifération nucléaire,les enlèvements et le l'antiterrorisme soit de plus en plus active.De 1992 a 1994,c'est Rolf Mowatt-Larrssen, chef de station adjoint de la CIA a Moscou,qui est le représentant officiel de la CIA auprès du SVR

medium_richard_palmer.JPG

Richard L.Palmer, chef de station a Riga de 1992 a 1994.

La Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA ,en effet, a envoyé  dans les ex-républiques d'URSS des officiers expérimentés pour y ouvrir des stations :Richard Palmer prend le commandement de la nouvelle station de Riga (Lettonie) qu'il dirigera de 1992 a 1994,Michaël Sulick (Qui a été chef de station adjoint a Moscou de 1988 a 1991 puis qui dirigera la même station de 1994 a 1996) débarque en Lituanie fin août 1991 pour établir les contacts avec le nouveau pouvoir et ouvrir le poste de Vilnius , Fred Woodruff (en poste en 1979 a Léningrad) est envoyé au Kazakhstan ,puis en mai 1993 a Tbilissi,pour une mission de quelques mois.Woodruff doit mettre en place la protection du Président géorgien, Edouard Chevarnadzé, et lutter contre le narcotrafic (Woodruff,45 ans, sera assassiné le 08.08 1993.Sa couverture a Tbilissi était ..conseiller aux affaires régionales.L'entrée de Woodruff a la CIA date de 1978 environ;il a été en poste en 1979 a Léningrad et en Turquie.Il devait prochainement prendre la tête de la station de la CIA a Prague) .Enfin,a Douchanbe,Tadjikistan,arrive en 1992 Robert Baer tandis que Franklin J.Spahawk,qui a travaillé a la station de Moscou dans la 1ère partie des années 80 (Officiellement comme 2ème secrétaire d'ambassade) arrive sous la couverture de 1er secrétaire a Erevan,Arménie (Il faut noter que vers 1987 Sparhawk a travaillé a la station de Tel-Aviv ,il était officiellement attaché commercial). Après Erevan,il sera Chef de station a Tallinn)

medium_baer_robert_CIA.jpg


Robert Baer est l'auteur de deux livres très critiques vis-à-vis de la CIA et du pouvoir américain :"Or noir et Maison Blanche",et "La chute de la CIA".L'auteur ne sait que trop de quoi il parle :Baer est entré a la CIA en 1976,et a été affecté a la Division Proche-Orient de la Direction des Opérations.En poste en Inde, successivement a Madras et New Delhi,deux années de formations a l'arabe a Tunis,puis en poste a Damas (1983),Khartoum (Pour 4 mois),a la Division Afrique de la DO,au Counterterrorism center de la DO (Début 1986 a août 1986),a Beyrouth (Août 1986 a 1988),Paris ( De 1988 a 1989),chef de station adjoint a la station de la CIA a Rabat de 1989 a 1991,Chef de station a Douchambé alors que le pays était en pleine guerre civile de 1992 a 1994.Ensuite Baer a été nommé chef-adjoint de l'Irak Opérations Group de la Direction de la CIA en 1994,chef de l'équipe de la CIA dans le Nord de l'Irak de janvier a mars 1995, avant d'être nommé numéro 2 du Groupe Sud de la Division Asie Centrale de la DO en 1995.Il a quitté la CIA novembre 1997,lassé de voir une Agence devenue politisée et bureaucratisée.



medium_Василий_Митрохин.jpg

Vassili Mitrokhine.

Première ratée ,néanmoins,pour la CIA,quand en mars 1992 Vassili Mitrokhin,qui a travaillé aux archives du renseignement extérieur du KGB jusque 1984, arrive a l'ambassade américaine a Riga avec des notes contenant des informations secrètes sur nombre d'opérations du KGB.Les officiers de la CIA déclinent sa proposition.Mitrokhine se tourne vers le MI6 qui se rendra très vite compte de l'importance des documents de l'archiviste,et le fera exfiltrer a Londres. La CIA a ratée un sacré poisson,car les informations deMitrokhine permettront entre autres de démasquer Georgi Trofimoff,colonel de la Défense Intelligence Agency,et Robert Lipka,de la National Sécurity Agency,qui avaient été recrutés par le KGB...



medium_baranov.JPG

Viatcheslav Baranov lors de son procès.

Mais le contre-espionnage russe se rend très vite compte lui aussi de l'activisme des américains, puisque est interpellé le 11.08.1992 Vyatcheslav Baranov, officier du GRU recruté a Dhaka en 1989 et qui a fourni des informations a la station de Moscou.

Parmi les opérations menées depuis l'ex-URSS,un exemple est le cas de Mikhaïl Sabaïev.Citoyen soviétique parti émigrer aux Etats-Unis sous Gorbatchev,il est recruté par le FBI qui le passe a la CIA,laquelle l'envoie en Russie pour y recruter un ancien ami d'enfance,qui travaille dans l'armée.Ce militaire prévient le contre-espionnage militaire russe,qui décide d'intoxiquer la CIA.Le contact entre le militaire et l'officier de la CIA n'a pas lieu en Russie,mais en Ukraine en 1994,et c' est William Pennington,un officier récémment en poste a Moscou,qui rencontre le militaire.


medium_William_Pennington.JPG

William Pennington,officier de la CIA en poste a Moscou de 1991 a 1993 sous la couverture d'attaché du groupe pour le contrôle du respect des armements de l'ambassade américaine.En mai 1993,alors âgé de 31 ans, il a été mêlé a un accident: Conduisant en état d'ivresse ,il a renversé une mère et ses deux filles,dont l'une âgée de 10 ans,est décédée a l'Institut Sklifossovsky le 18.05.1993.Pennington a quitté Moscou dans les 36 heures.Il a ensuite été transféré a l'antenne de la CIA a Helsinki,ou il a été en poste de 1994 a 1997.

Autre exemple du travail de la station de Moscou: Durant les affrontements de septembre-octobre 1993, qui tournent au conflit entre Boris Eltsine et le Parlement russe,conflit qui finira dans le sang,selon une source (L'information est a prendre avec prudence); le 02.09.1993,Bill Clinton et Warren Christopher (Alors secrétaire d'Etat aux affaires étrangères) sont informés (l'information provient de l'antenne de Moscou) que Boris Eltsine prépare ce qui sera le décret 1400, qui suspend les activités inconstitutionnelles de certains organes étatiques.Et le 24.09.1993, Yevgueni Primakov,alors patron du SVR, recoit James Morris,qui est patron de la station de Moscou.L'officier CIA demandera a Primakov son avis sur ses événements,pour en faire part a Bill Clinton en personne.

medium_COSMoscowMorris.2.jpgJames Morris,chef de station de la CIA a Moscou de 1993 a mars 1994 et interlocuteur officiel de la CIA auprès des services secets russes,officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.Avant de diriger l'antenne de Moscou,Morris a été en poste successivement en Turquie,en Grande-Bretagne,au Tchad et au Pakistan (Dans ce dernier pays,il était en 1988 Chef de Station adjoint,sous le commandement de Milton Bearden). Morris a quitté la CIA vers 1996-1997.

Le FSB décide donc de répondre a l'activisme des américains et se fera donc un plaisir de dévoiler plusieurs de ses réussites contre la CIA: Quand éclate l'affaire Ames en 1994,le FSK rappele la tentative de recrutement d'un homme d'affaires russe  par une dénommée Kelly Ann Hamilton,2ème secrétaire de l'ambassade américaine a Moscou en janvier 1993.Hamilton a tentée d'obtenir par l'intermédiaire de cet homme d'affaires,moyennant rétribution financière,des informations sur le char russe T-82.Cet homme d'affaires a tenté d'obtenir des informations auprès d'une personne travaillant dans une usine ,sans résultat,et le duo a été arrêté en mars 1993 par le FSK.Un autre exemple est la tentative de recrutement par le "deuxième secrétaire" de l'ambassade américaine Donald Plants, toujours en cette année 1993, d'un jeune russe, Igor Perenko, un habitant de l'Oural qui a auparavant travaillé pour le Complexe Militaro-Industriel soviétique.Perenko a ouvert son propre studio vidéo,et,souhaitant élargir son business,il est parti pour Moscou a l'été 1993.En premier lie,direction l'ambassade américaine,pour échanger des informations dans le domaine vidéo.Il éspérait aussi que les américains l'aideront a obtenir du matériel moderne.C'est surtout Plants qui s'intérésse a l'invité venant de l'Oural.Discutant avec Perenko,il apprend que celui-ci a auparavant travaillé dans une entreprise secrète,et propose au russe,moyennant finances,que celui-ci lui en dise plus..Un ans durant le duo se voit,mais il n'apporte rien d'utile a l'américain,et,pris de remords,Perenko a prévenu le FSK de ses contacts avec les américains..

Puis est expulsé le nouveau chef de station de la CIA a Moscou James Morris, en mars 1994 ,les américains ayant faits expulser le chef de station du renseignement extérieur russe a Washington. La station est alors ,temporairement,dirigée par Rolf Mowatt-Larssen,qui est nommé chef de station,et qui fut chef de station adjoint de 1992 a 1994.


medium_rolf_mowatt_larrssen.2.jpgRolf Mowatt-Larssen.A étudié a l'académie militaire de West Point,servi dans les paras de l'armée américaine.Entré vers 1982 a la CIA,Avant Moscou,Mowatt-Larssen a été en poste en Suède (1984 a 1987).Officier de la station de Moscou de 1988 a 1990. Il occupe ensuite le poste,toujours dans la capitale russe,de Chef de station adjoint de 1992 a 1994,officiellement secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine.Nommé temporairement Chef de station de la CIA a Moscou suite a l'expulsion de James L.Morris,poste qu'il occupe durant l'année 1994..Chef de la Base de la CIA a Zurich de 1994 a 1996, il dirige ensuite la station de Oslo (1998 a 2000).Pendant un ans,Mowatt-Larssen a servi dans l'équipe de George Tenet,patron de la CIA,avant ,vers juillet 2001,d'être détaché:il devait prendre le commandement de la station de la CIA a Beijing et commenca donc a suivre avec sa femme des cours intensifs de chinois.Mais suite aux attentats du 11 septembre ,il est nommé fin 2001 a la tête de la Division de Contreprolifération au Centre antiterrorisme de la Direction des Opérations de la CIA,puis chef de la Division Europe de l'Ouest qu'il commandera de 2004 a 2005.En 2005 Mowatt-Larssen a quitté la CIA,après 23 ans de carrière a l'Agence,pour prendre la tête du service de renseignements et de contre-espionnage du Ministère de l'Energie américain.

A ce titre,il s'occupa d'établir des contacts partenariaux entre la CIA et le SVR de 1992 a 1994.(aujourd'hui Mowatt-Larssen est chef du service de renseignements du Ministère de l'Energie américain,service particulièrement impliqué actuellement dans le travail en direction de l'Iran et de la Corée du Nord sur leur potentiel nucléaire) Mowatt-Larssen est donc nommé chef de station de Moscou, mais vite remplacé en cette même année 1994 par Michaël Sulick ,ancien chef de station-adjoint a Moscou sous Michaël Cline (en 2004,Cline travaillait toujours a la CIA.)


medium_COSMoscowSulick.jpg

Michaël Sulick Chef de station de la CIA a Moscou de 1994 a 1996 officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.(Sulick a été auparavant en poste au Japon,au Pérou,puis de 1989 a 1991,Sulick a été chef de station-adjoint a Moscou).Sulick a été ensuite chef de station a Varsovie de 1996 a 1999,puis de 1999 a 2002 chef de la Division Eurasie de la Direction des Opérations de la CIA ,qui couvre entre autres la Russie,puis patron du Counterintelligence center de la CIA et n°2 de la Direction des Opérations de la CIA.Sulick a quitté la CIA fin 2004 avec son supérieur,Stephen Kappes,suite a un conflit avec le nouveau directeur de la CIA Porter Goss.





medium_moisei_finkel.2.JPGMoïsei Finkel lors de son procès en 1997.


Le 04.08.1994,le FSK-remplacant de la Deuxième Direction Principale du KGB- interpelle Moïsei Finkel, qui travaille dans le 14ème Institut de Recherche Scientifique de la marine militaire,basé a Saint Pétérsbourg.Il s'avère qu'il a été recruté en septembre 1993 par Jon Sather,officier de la station de Moscou,officiellement 3ème secrétaire de la section consulaire (Sather a été en poste a Moscou de l'automne 1991 a l'automne 1994.Il a été ensuite en poste a Londres en 1996 sous la couverture de 1er secrétaire de l'ambassade américaine.). Finkel,qui souhaitait émigrer,s'est rendu a l'ambassade américaine a Moscou,ou Sather l'a emmené dans une pièce insonorisée pour l'interroger.Finkel a alors donné nombre d'informations secrètes.En mars 1994,Finkel et Sather se retrouvent,en Belgique (Sather a pris un avion de Moscou pour les Etats-Unis,puis direction l'Europe pour rencontrer son informateur).Si Finkel n'a pris avec lui aucun document,il a beaucoup enregistré sur son magnétophone,a propos de son Institut,qui travaille sur les systèmes acoustiques des sous-marins nucléaires.Finkel,nom de code "Hal Rubinstein" pour la CIA,est officiellement recruté.Il veut $15000.La CIA accepte,car Finkel est un infomateur très précieux.Deuxième rencontre quelques jours plus tard,toujours en Belgique:Finkel signe le document comme quoi il accepte de travailler pour la CIA,il recoit des moyens de communication et $1700.Fin mars il revient en Russie,mais prévient le 12 avril 1994 l'officier de la sécurité de l'Institut que il a été victime d'une tentative de recrutement en Belgique,sans lui préciser que il a de bons contacts avec la CIA qui l'a recruté ,ni qu'il a amassé et transmis a la CIA des informations secrètes.Le contre-espionnage militaire du FSK l'arrêtera (Ayant sans doute découvert ses mensonges).Le patron de la 3ème Direction du Bureau du Procureur militaire principal de Russie,le général-major de la justice Nikolaï Anissimov,estimera que "Finkel a fait des dégâts considérables,ce sont des milliards qui ont été jetés par la fenêtre,que l'Etat avait dépensé dans des programmes militaires".Finkel  sera condamné a 12 ans de prison en mai 1997.


medium_vladimir_Makarov_recrute_par_la_CIA.JPG

Vladimir Makarov,recruté par la CIA en 1976, fournit des informations de manière très irrégulière au renseignement américain,jusqu'a ce que le FSB l'interpelle en 1996.Il passa aux aveux et fut amnistié par Eltsine fin 1997.

En 1996 le FSB interpelle Vladimir Makarov ,diplomate recruté en 1976 en Bolivie.Né le 05.08.1945,Makarov a intégré le MGIMO (Institut Moscovite d'Etat des relations internationales) puis a été affecté au MID (Ministère des Affaires étrangères).Affecté a l'ambassade soviétique de La Paz,Bolivie,ou il sera en poste de janvier 1974 a janvier 1978.C'est vers mars-avril 1976 ,que un officier de la station de la CIA a La Paz,le recrute.Il fournira a la CIA des informations sur les officiers des services secrets soviétiques en poste a La Paz et des informations a caractère politique (position de l'URSS vis-a-vis de la Bolivie,estimation soviétique sur la position de la Bolivie dans les grandes affaires internationales,dans une lettre du 28.04.1977 destinée au Ministère des affaires étrangères d'URSS) .La CIA lui fournit un appareil photo,pour qu'il photographie les documents qui lui passent sous la main.Les rencontres avec les traitants de la CIA ont lieu une fois par mois,dans un appartement.Makarov aura 18 rencontres avec les officiers de la CIA.Avant de revenir a Moscou,Makarov recoit un "Panasonic" pour recevoir les instructions codées de la CIA,ainsi que des instructions écrites pour les décoder.Mais Makarov 'arrivera pas a les déchiffrer.Le contact avec la CIA est perdu;il ne sera rétabli que quand Makarov sera en poste en Espagne (De juillet 1988 a avril 1990,puis de d'avril 1990 a juin 1991 a Barcelone),a Madrid en février 1989..Makarov rencontrera a douze reprises ses traitants de la CIA.Parmi les informations qu'il transmit,il informa CIA de l'identité de douze membres du renseignement soviétique sous couverture diplomatique,avec leurs postes officiels.Il recevra $14000 de la CIA.Avant de rentrer a Moscou,Makarov recoit de nouvelles instructions de la CIA.Interpellé en 1996 par le FSB,il avoue tout dès le premier interrogatoire.Il sera condamné en 1997 a 7 ans de prison,avant d'être amnistié par Eltsine.

medium_Виктор_Илюшин_2.gif

Viktor Iliushine

A peu près a la même époque,d'après le récit d'un officier du SBP (Service de Protection Présidentielle,sous les ordres de Eltsine )  a prendre avec prudence (Car non confirmée),le SBP aurait découvert au cours d'une enquête sur un proche du Président une affaire peu ragoûtante.Tout commence par une enquête sur Viktor Iliushine,un conseiller du Président Eltsine,dont les comptes bancaires paraissent un peu trop ...approvisionnés.La SBP a alors déja commencée depuis plusieurs années a rassembler des informations sur Iliushine,mais les comptes bancaires d'Iliushine décident la SBP a renforcer la surveillance autour de lui


medium_ilushin.gifA gauche,Viktor Iliushine.Au centre,sa petite amie,Viktoria Sokolova

.Les informations obtenues il y a quelques années indiquaient clairement que,depuis 1994 environ,Iliushine fréquente une dame,d'une trentaine d'années.La surveillance autour de cette personne démontre que elle rencontre,a chaque fois avant de voir Iliushine,et juste après,un italien.Lequel italien se rend ensuite dans un immeuble dans le centre de Moscou ou vit un officier de la CIA....

Autre affaire,en 1998 la direction du FSB de Saint -Pétérsbourg indique que un ingénieur qui avait contacté la CIA vers 1987 (officiers traitants a Léningrad :Cynthia Folk et Greg MacGregor ) a,dans le cadre du téléphone de la confiance,contacté le FSB et raconté ses activités au profit de la CIA.Il s'agit de l'opération évoquée,plus haut,auquel participa le chef de la Base de Léningrad Michaël Satter.



Suite, avec "La station de la CIA a Moscou de 1996 a 2006"

http://lemondedurenseignement.hautetfort.com/archive/2006...

15/10/2006

La station de la CIA a Moscou de 1996 a nos jours.


LA STATION DE LA CIA A MOSCOU DE 1996 A NOS JOURS


Dans son Hearing devant la commission du renseignement du Sénat américain,Georges Tenet,qui,alors,remplit les fonctions de Directeur de la CIA (Mais qui sera ensuite confirmé a ce poste par les sénateurs) déclarera que "La CIA se conduit de manière passive vis-a-vis de la Russie.Nous devons fermer la porte de la Guerre Froide mais nous ne pouvons pas assister passivement aux transformations en Chine et en Russie,tant que nous ne saurons pas dans quelle direction elles ont lieu et que nous aurons le moindre soupcon a propos de l'arme nucléaire qu'ils ont sous leur contrôle.Une des principales décisions que j'ai pris en rééxaminant les priorités de la CIA,c'est de faire plus attention a la Russie".Le ton est donné,la CIA fera plus attention a la Russie,ce qui signifie un renforcement de l'espionnage.La station de Moscou n'a aucune raison,contrairement a celle de Londres,d'être "passive".Une analyse du FSB notera elle-même que la Russie et la Chine restent prioritaires pour les espions américains.

medium_Stephen_Kappes.2.jpgStephen Kappes,entré a la CIA en 1981,n° 2 de l'unité "Tefran" de la CIA a partir de 1988 (Equipe de la CIA basée a l'ambassade américaine a Francfort chargée de travailler contre l'Iran),membre de l'Irak Task Force de la CIA durant la Guerre du Golfe, chef de station au Koweït après la première Guerre du Golfe.Kappes sera,en 1995,chef de l'unité chargée de la Prolifération nucléaire a la Division Eurasie Centrale de la Direction des Opérations de la CIA. Il dirigera la station de Moscou de 1996 a 1999 (interlocuteur officiel auprès des services secrets russes) ou il remplace Michaël Sulick.Chef de la Division Moyen-Orient de 1999 a 2000,il est ensuite patron du Counterintelligence center de 2000 a 2002,n°2 de la Direction des Opérations de 2002 a 2004,puis patron de la Direction des Opérations de juin a novembre 2004.Démissionant de la CIA en novembre 2004 suite a un conflit avec le directeur de la CIA Porter Goss,Stephen Kappes a été rappelé et nommé a la mi-2006 Directeur-adjoint de la CIA par le nouveau Directeur de la CIA Michaël Hayden.


medium_Запорожский.jpgAlexandre Zaporojski (A droite),officier du SVR recruté par la CIA.

Parmi les informateurs de la CIA,il faut noter l'officier du SVR Alexandre Zaporojski,recruté en Argentine en 1994 par le chef de la CIA a Buenos Aires William Hortmann.Zaporojski quitte le SVR en 1997,partira vivre aux USA et sera interpellé en 2001 a son retour a Moscou.Parmi les traitants de Zaporojski,il faut noter Stephen Kappes,qui supervisa le recrutement de Zaporojski depuis Langley puis le convainquit en 2001 de retourner en Russie...

Nouveau scandale en 1998,alors que l'antenne de Moscou est dirigée par Stephen Kappes justement: Le 23 juillet , le contre-espionnage militaire du FSB ,après une opération d'intoxication de plusieurs années,interpelle Oleg Sabayev, un émigré russe recruté par la CIA et qui avait tenté de recruter un de ses amis,officier de l'armée russe.Cette opération a été évoquée précédemment,dans la note "La station de la CIA a Moscou de 1991 a 1996",il s'agit de l'opération menée depuis Kiev par William Pennington.

Mais les questions militaires et sécuritaires ne sont evidemment pas les seules a intérésser la CIA: La surveillance du milieu politique russe fait aussi partie de ses priorités.Et si la CIA réussit a prévenir Bill Clinton du remplacement imminent du gouvernement russe ,et du changement probable de Segrey Kirienko comme 1er Ministre par Viktor Tchernomerdine,en revanche la CIA se gourre quand,48 heures avant le départ de Clinton pour Moscou,elle affirme que le Président russe Boris Eltsine est décédé.. Le Département d'Etat US exigera alors une rencontre personnelle avec le Président russe pour s'assurer qu'il est vivant,ce qui est fait.Bill Clinton décollera peu après pour Moscou..

Autre problème auquel est confrontée la station de Moscou: La coopération avec les autorités russes dans la lutte contre les différentes formes de criminalité organisée (trafic de drogue, terrorisme, blanchiment d'argent). Selon Vassili Stavitski, ancien officier du contre-espionnage (Livre "La Loubianka: Assurer la sécurité économique étatique, 2002, pages 274 a 290) la coopération entre la DEA (Drug Enforcement Agency) et la section de lutte contre le trafic de drogues du FSB, dirigée alors par le colonel Igor Ermakov, est extrêmement fructueuse. A tel point que,le 02.10.1998, la CIA et le DEA travailleront d'arrache-pied pour la cérémonie décorant le colonel Ermakov d'une médaille état-unienne (fait sans précédent dans les annales pour le FSB). Le but est aussi, ainsi, d'améliorer les relations USA-Russie dans la lutte contre le trafic de drogues. L'objectif paraît avoir été, ensuite, atteint, avec la signature d'un mémorandum pour la lutte contre le trafic international de drogues entre la Ministre de la Justice américaine Janet Reno et le Directeur du FSB Nikolaï Patrushev en septembre 1999.

Décoration du colonel du FSB Igor Ermakov le 02.10.1998 a Spasso House, résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis a Moscou. Y sont présents nombre de responsables américains et russes. Dans le premier rang, tout a droite: Le colonel du FSB Youri Ermakov; quatrième en partant de la droite: Stephen Kappes, chef de station de la CIA a Moscou. Huitième en partant de la droite: Vladimir Poutine, alors directeur du FSB de la Fédération de Russie.

medium_cherileberknight.JPGCheri Leberknight,officier de la Station de Moscou arrivée en 1997,officiellement 2ème secrétaire de la section des questions politiques et militaires de l'ambassade américaine.Avant Moscou,Leberknight a été en poste au Nigéria de 1993 a 1995,au Zimbabwe de 1995 a 1997.Après Moscou,Leberknight a été affectée a la station de la CIA a Londres,ou elle était en poste en 2002.


Le 29 novembre 1999 est interpellée en flagrant délit Cheri Leberknight,officier de la CIA officiellement 2ème secrétaire de la section des questions politiques et militaires en plein Moscou,au parc Ismaïlovsky ,alors qu'elle rencontrait un de ses contacts.Leberknight sera obligée de quitter la Russie,ce qu'elle fait le 10.12.1999.

Leberknight rate de peu l'ouverture de la nouvelle ambassade américaine a Moscou,plus grande (Située désormais 8 Passage Déviatinskii Péréoulok.L'ambassade a été ouverte en juin 2000).On notera que la nouvelle ambassade américaine est située juste en face du siège du gouvernement de la Fédération de Russie,ce qui augmente les capacités d'espionnage éléctronique des postes de la CIA et de la NSA depuis l'ambassade a Moscou.


 

medium_nouvelle_ambassade_americaine_a_Moscou.jpgPhoto de l'ambassade vue du ciel

Selon une information obtenue (Mais qu'il convient de prendre avec prudence),la station de la CIA a Moscou fut mêlée a l'enquête sur Robert Hanssen,cet officier du FBI qui transmettait des secrets au KGB,puis au SVR.Le FBI aurait réussi a recruter un ancien officier du SVR,qui leur aurait indiqué avoir réussi a prendre des documents du dossier du "traître" au coeur du FBI en échange d'une grosse somme d'argent,et de la possibilité de vivre aux Etats-Unis.Début novembre 2000,les officiers de la CIA réussissent a récupérer le dossier,que l'ex officier du SVR a cacher dans un endroit sûr a Moscou.Le dossier arrive au FBI,qui ,après enquête,identifiera Robert Hanssen,qui sera interpellé en février 2001.

Après l'expulsion en 2001,suite au scandale de l'affaire Hanssen ,de 47 diplomates russes en poste a Washington, l'administration russe fait pareil, en expulsant quatre américains de l'ambassade a Moscou . Parmi les expulsés côté américain ,Paul Hollingsworth, officiellement 1er secrétaire de la section politique de l'ambassade américaine. Certaines sources journalistiques affirmèrent que Hollingsworth était le chef de station de la CIA a Moscou. Faux! Les recherches effectuées ont permis de déterminer que Holligsworth était en réalité chef de station adjoint de la CIA a Moscou,chargé de l'HUMINT,-le travail avec les sources humaines précédemment en poste a Moscou ( De 1992 a 1994) .Hollingsworth quitte Moscou le mercredi 04.04.2001 sur un vol de la compagnie "Delta" .La station de Moscou est alors dirigée par M.K.. (Pour des raisons de sécurité ,je ne peux pas citer son nom,  M.K. étant ,a l'heure ou j'écris, toujours un officier de la CIA inconnu du grand public ,en poste dans un pays d'Europe jusque 2007 qui a été ensuite promu au sein de la CIA) ,officiellement conseiller aux affaires régionales,qui restera en poste dans la capitale russe jusque 2002 environ,quoique une source (non confirmée affirme que K. faisait partie des personnes expulsées. A confirmer .Après analyse des informations obtenues,il semble bien que ce soit M.K qui ait remplacé Stephen Kappes a la tête de la station de Moscou.

medium_yunzu_Kessinger_CIA_Moscou.jpgmedium_david_robertson_CIA_dans_un_des_pays_de_la_CEI.jpgA gauche, Yunzu Kessinger,officier de la station de Moscou officiellement 3ème secrétaire de la section consulaire de l'ambassade américaine. A droite, David Robertson, officier de la CIA en poste dans un pays de la CEI en 2001


Enfin,en mars 2002 est dévoilée la tentative de recrutement par la CIA d'un employé d'un établissement du Ministère de la Défense dans un des pays de la CEI menée par l‘officier de la CIA David Robertson. Une officier de la CIA,Yunzu Kessinger,en poste sous couverture diplomatique a Moscou,qui a déposée pour ce russe des boîtes aux lettres mortes a côté de Moscou, est obligée de quitter le territoire russe le 29.03.2002

medium_BLM_dans_le_cadre_de_l_affaire_Kessinger_dissimulee_comme_un_paquet_de_jus_de_fruit.jpg


Boîte aux lettres morte sous forme de paquet de jus laissée par Kessinger a destination de son informateur

Le russe a recu de la CIA deux lettres ,l'une en juillet 2001,l'autre en janvier 2002,a l'encre invisible,qui indiquaient a chaque fois les coordonnées d'une boîte aux lettres morte.Entre temps,le scientifique russe a rencontré Robertson en novembre 2001,dans ce pays de la CEI,puis une deuxième,en 2002,après la levée par le scientifique de la deuxième "BLM".Mais étant donné que il n'avait pas d'informations a transmettre a Robertson,le FSB a décidé de stopper l'opération et de la dévoiler au grand public, mettant la station de Moscou. Le nom du chef de station de la CIA a Moscou a ce moment ( Qui remplace M.K.) est dévoilé ici pour la première fois:Robert Dannenberg est entré a la CIA en 1982.

Après avoir dirigé la station de la CIA a Moscou de 2001 a 2003, sous la couverture de conseiller d'ambassade, Robert Dannenberg a occupé plusieurs postes délicats: Chef des opérations du Counterterrorism center de la CIA d'août 2003 a mars 2004 (Au plus fort de la lutte antiterrorisme en Irak et des vols secrets de la CIA), puis a la tête de la Division Eurasie Centrale (Qui supervise les pays de l'Ex-Union Soviétique ainsi que l'Europe de l'Est et les Balkans) d'avril 2004 a décembre 2006, et enfin nommé en décembre 2006 a la tete du Informations Operations Center (Responsable de la surveillance du cyberespace), il quitte ce poste, et aussi la CIA, en août 2007 pour postuler dans le privé: Il est actuellement (Au 03.07.2008) directeur des affaires de sécurité internationale chez BP.

Ce diplômé de l'université du Colorado, qui parle couramment suèdois, russe et allemand, a été avant Moscou en poste en Asie centrale et en Europe.Il sera replacé en 2003 a la tête de l'antenne moscovite par P.K, un vétéran de la CIA auparavant en poste en Extrême-Orient et en Europe.


Lors d'une conférence de presse le 16.12.2004,le chef de la Direction du FSB pour la République de Kabardino-Balkarie Sergey Uchakov expliqua que ,dans cette région,s'activent les services secrets de plusieurs pays (Il cita entre autres le renseignement turc ,du Moyen-Orient,) dont la CIA ,utilisant aussi bien l'aide humanitaire que les contacts dans les milieux éthniques ou économiques.Ses agents ont été démasqués durant l'année 2004 dans la République.

Confirmation de l'activation de la CIA en direction de la Russie par un article daté de juillet 2006 du site "chekist.ru",selon lequel la CIA et le FBI  se sont,ses derniers mois, fortement activés dans le domaine du recrutement de citoyens russes hors du territoire de la Russie..

Il faut aussi noter que fin janvier 2007,Michaël Maples, chef de la DIA (Défense Intelligence Agency,renseignement militaire américain) a déclaré devant la commission permanente du renseignement du Sénat américain que "la préparation des forces armées russes est,actuellement, la plus élevée depuis la fin de l'ère soviétique",et que ce n'est pas près de s'arrêter.

Quant a John Négroponte,patron du renseignement national américain, il déclara que "la croissance économique ,ajouté aux succès sur le plan intérieur et international de la Russie ont rendus la Russie plus sûre d'elle,ce qui a donné la possibilité d'augmenter le budget de la Défense.La Russie devient une grande puissance ,énérgétiquement,au niveau régional et suit de plus en plus cette tendance sur l'arène politique mondiale,qui menacent les intérêts des Etats-Unis et de l'Ouest"

Ce qui ne manque pas d'inquiéter les services secrets américains.

Raison de plus,pour la station de la CIA a Moscou, pour obtenir plus d'informations sur les intentions de la Russie,qui est vue de nouveau comme une concurrente en terme de Grande Puissance.

Il convient toutefois de rappeler que la Guerre Froide est terminée.Les services secrets américains et russes,comme dit plus haut,ont nombre d'intérêts communs qui les obligent a coopérer.C'est la surveillance de la Corée du Nord,la lutte antiterrorisme,l'échange de renseignements,les entraînements effectués en commun entre les armées russes et  américaines...

Il faut y ajouter que l'armée russe a vue ses effectifs réduits (Actuellement elle compte 1,1 million de membres) au contraire de l'armée US (Dont les effectifs augmentent,en ses temps de guerre antiterroriste,surtout en Afghanistan et en Irak),que la Russie n'a aucune intention (car aucun intérêt) de déclarer la guerre aux Etats-Unis,lequels disposent d'un armement militaire beaucoup plus conséquent.Les deux pays sont donc beaucoup plus des partenaires que des ennemis,n'en déplaisent a certains.


Note modifiée le 28.08.2007, le 28.01.2008,le 23.04.2008 le 03.07.2008


Je tiens a remercier tous ceux qui ont publiés les informations,qui m'ont permis de comprendre le fonctionnement de la station de Moscou, de m'en faire une idée très précise,mais aussi de "ressentir" l'ambiance de travail y régnant.Certains ont fournis des petits détails,d'autres des informations très détaillées ,mais je les remercie tous. Ce sont les ouvrages de Bob Woodward, David Wise,Viktor Cherkashin,Rem Krassilnikov, Milton Bearden et James Risen, Anatoly Elizarov, Igor Atamanenko, Vladimir Tchikov, Oleg Gordievsky et Christopher Andrews ,John Lymond Hart,Robert Baer, Tom Mengold,Anatoly Téréshenko, Igor Pérétrukhin,George Baily Sergey Kondrashev et David Murphy, V.Z.Tcherniak,Igor Damaskin, Alexandre Kolpakidi et Oleg Lémékhov, A.Yakovlev,Mikhaïl Tumshis,Yevgueni Primakov,Dominique Fonvielle. Nombre d'articles dans la presse m'ont aidés,non seulement certains dont les auteurs ont été précédemment cités,mais aussi les articles de Edward Jay Epstein,Léonid Guliev, le New York Times, Washington Post, The Times,Métro,Washington Times,les différentes agences de presse (UPI,Reuters,AFP..)

Nombre d'informations sont aussi disponibles sur des sites Internet ,le Namebase,agentura.ru, Videofact,chekist.ru, le site du FSB ( http://www.fsb.ru )  et celui de la CIA (http://www.cia.gov ).Le cicentre (http://www.cicentre.com) a mis sur internet le compte-rendu du débriefing de l'officier du contre-espionnage du KGB Nossenko par l'officier CIA Bruce Solie,qui m'a comblé de joie.


J'ai bénéficié de l'aide ,précieuse,de Fabrice ,qui m'a aidé dans la compréhension du fonctionnement des stations de la CIA ainsi que dans la biographie de nombre d'officiers.

Mes remerciements et mes félicitations a tous.

04/10/2006

"L'erreur du Rézident", "Le destin du Rézident", "Le retour du Rézident", "La fin de l'opération Rézident"

Voici finis la série des 4 "Rézident" (Traduction,l'espion,le chef de station),films en russe de 1h30 environ chacuns , sortis respectivement chacuns en 1986,1970,1982,1986

L'histoire est la suivante :Un fils d'un important émigré russe, Tuliev (Joué par Mickhaïl Jjenov,excellent ) est envoyé sous une fausse identité par un service secret occidental en URSS,ou il est chargé de s'installer pour participer a des opérations d'espionnage dans le domaine de l'industrie militaire.C'est sans compter sur le contre-espionnage du KGB qui le piste,réussit ensuite a le retourner et a l'utiliser pour découvrir les intentions des services secrets occidentaux.Ainsi,Tuliev dévoilera que une des opérations consiste a poser dans différents points d'URSS des petits containers contenant des matériaux radioactifs qui seront activés en cas de guerre...

 

Personnelement, le premier épisode m'avait moyennement séduit,en revanche,j'ai accroché au second a un tel point que,alors qu'il était 2 heures du matin,je me suis jeté sur la suite!

 Peu de bagarres,de poursuites et de fusillades.Ce film restitue sa vraie place aux services d'espionnage et de contre-espionnage :C'est avant tout une bataille de cerveaux, pour tromper l'adversaire.Une des raisons est simple :Un des deux scénaristes a écrit les différents épisodes sous un pseudo.Son vrai nom était Oleg Mikhaïlovitch Gribanov,qui a dirigé la 2ème Direction Principale du KGB de 1956 a 1964.Ce service était chargé du contre-espionnage en URSS même.Parmi les succès du service de Gribanov,on peut noter les interpellations de nombre de traîtres (Le sous-colonel Piotr Popov du GRU début 1959,le colonel Penkovsky en octobre 1962) ainsi que la neutralisation de nombre d'opérations d'espionnages des services secrets adverses (Interpellation en 1960 de George Papadopoulos,agent des services secrets grecs qui photographiait des objectifs militaires) ou nombre de recrutements ( Compromission de Maurice Dejean,Ambassadeur de France a Moscou,recrutement du britannique John Vassall a Moscou).                                                                                                                                                                 Donc Gribanov avait acquis une solide expérience de ses années a la tête de la DDP.

medium_GribanovKGB.jpg

 

 Photo de O.M.Gribanov

 

 

 

 

 

Pour revenir au film,il faut y ajouter que les cadres sont agréables,l'histoire rebondit sans temps morts,et les acteurs sont convaincants.Je ne me suis pas ennuyé,et je n'ai pas regretté d'avoir consacré du temps a les regarder

 

Donc vivement conseillé 

26/06/2006

Tentative de recrutement de la CIA a Moscou en 1993 dans le domaine de la Défense

En 1994,en réponse a l'affaire Ames et au boucan qu'elle a entrainée (certains parlementaires américains ont meme proposés carrément de couper les aides a la Russie tant qu'elle continuera ses activités d'espionnage aux Etats-Unis ),le FSK (contre-espionnage de la Fédération de Russie.Depûis 1995,ce service s'appelle le FSB )  se fit un plaisir de ressortir une affaire résolue l'année d'avant,donc en 1993.  Selon le FSK,une diplomate américaine a encouragé deux russes a rassembler des informations sur le tank T-82.Cette accusation sort quelques jours après que les russes aient déclarés avoir interpellés Vadim Sintsov,qui fournissait au MI6 des informations sur la Défense russe.  

Le porte-parole du FSK ,Alexandre Mikhailov,a indiqué que un des hommes,un businessman de 23 ans,du nom de Maxime Alioshin, a contacté en janvier 1993 un diplomate de l'ambassade américaine a Moscou,et a offert de vendre des secrets sur le tank russe.Plusieurs fois,il a rencontré le diplomate américain,dans les locaux de l'ambassade. Mikhailov a indiqué que le diplomate américain est Kelli Ann Hamilton.2ème secrétaire de l'ambassade américaine a Moscou. Hamilton a demandée au businessman de collecter des informations sur Uralvagonzavod, une usine implantée a Nizhny Tagyl,dans l'Oural,qui produit des chars de combat T-82.Hamilton lui a aussi donnée une lettre en anglais ,demandant que les officiels américains lui apprortent assistance si il va encore a l'ambassade.Le businessman a indiqué qu'il voulait travailler pour le renseignement américain pour recevoir £30000 (soit $ 50000)  ,pour payer ses dettes,a précisé Mikhailov.

  Alyoshin est alors parti pour Nizhny Tagil ,ou il a rencontré le deuxième homme,Igor Motorin, 39 ans,qui travaillait a l'usine de chars,et a transmis a son comparse quatre copies du plan de l'usine.Alyoshin est retourné a Moscou mais le diplomate,qui n'était pas du tout intéréssé par les plans,lui a demandé des données secrètes sur l'armure et l'éléctronique du T-82.Le duo a donc raté sa mission.Le FSK aurait interpellé le duo en mars 1993.Comme le duo a coopéré avec les enqueteurs,et qu'ils n'ont pas causés de préjudice a la sécurité de la Fédération de Russie,la procédure a été stoppée en décembre 1993.
 

Le porte-parole du contre-espionnage de la Fédération de Russie a indiqué que aucune action n'a été entreprise par le FSK contre le diplomate américain.

Associated Press 03 mars 1994.

25/06/2006

Le FSB a mis en échec une opération de la CIA a Moscou en 2002

Le FSB a dévoilé le 10 avril 2002 une tentative de recrutement,par des officiers de la CIA ,d'un spécialiste appartenant a un établissement secret,un Institut de recherche scientifique du Ministère de la Défense chargé de l'élaboration des missiles.
Selon le FSB ,la CIA aurait ainsi cherché a obtenir des renseignements sur le développement de nouvelles armes russes ainsi que sur la coopération militaire entre la Russie et la Communauté des Etats Indépendants.
Ce scandale ne promet aucune suite fracassante,les officiers du FSB ayant reconnus que le Russe ciblé par la CIA travaillait depuis le début sous leur controle.Un des américains a immédiatement quitté le territoire, le 29 mars 2002 exactement ,donc il n'y a pas eu de note diplomatique de protestation.Il s'agissait de l'officier de la CIA Yunzu Kessinger,officiellement 3ème secrétaire de la section consulaire de l'ambassade américaine a Moscou.

  L'histoire a commencé dans la capitale d' un pays de la CEI non précisé ( les pays membres de la CEI sont :Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine, Géorgie)  en avril 2001,quand la police locale a trouvée dans la rue un homme que nous appelerons Viktor- qui n'avait pas l'air dans son état normal,et qui avait sur lui un passeport russe,200 roubles et un billet pour Moscou.Cette personne ne pouvant rien dire ,a part qu'elle avait été a l'ambassade américaine.Elle a été transmise a l'ambassade de Russie,qui a très vite déterminée grace a son numéro de passeport son identité:Selon La "Komsomolskaya Pravda "du 11.04.2002,cet homme,agé de 57 ans,travaille dans un établissement secret du Ministère de la Défense situé près de l'aérodrome "Joukivsky",dans la banlieue de Moscou.Cet homme avait été quelques heures auparavant a l'ambassade américaine,et atendait maintenant une lettre qu'il faut mouiller dans l'eau.Il était clair que c'était une tentative de recrutement,et le FSB a été prévenu.La-bas il a seulement raconté qu'il ne se souvenait de rien.Les russes l'ont renvoyé a la maison ,ou il a progressivement recouvré la mémoire.

 Et a raconté qu'il était tombé dans une histoire saugrenue.Comme il l'a lui-meme raconté ,depuis 1993, il cherchait a retrouver la trace de proches partis émigrer aux Etats-Unis,et dont il était sans nouvelles. Etant donné qu'il occupait un poste sensible, pour éviter les problèmes, il se renseignait et faisait ses demandes a travers l'ambassade américaine d'un pays de la CEI,pas celle de Moscou.La-bas il n'y avait pas de problèmes jusqu'a avril 2001.Arrivé a l'ambassade américaine,il y a été recu par David Robertson,qui l'a invité dans une pièce,lui a offert des boissons et des gateaux.Après ca,Viktor s'est senti mal.Il a perdu le controle sur lui-meme,a  été interrogé par Robertson,sur le lieu ou il travaillait.Il a été interrogé 4 heures durant.On l'a forcé a transmettre des informations confidentielles .Immédiatement de retour a Moscou il a été soumis a une inspection médicale par le FSB, qui a ainsi montré que il avait subi une influence.Apparement,les américains ont forcés sur la dose.
 Les américains,dont David Robertson,un officier de la CIA en poste sous couverture diplomatique a l'ambassade américaine dans ce pays de la CEI, lui avaient dits d'attendre une lettre,qu'il devra mouiller dans l'eau. Prenant en compte le patriotisme de Viktor, le FSB a décidé de commencer un "jeu".


 Bientot,en juillet 2001,  Viktor a recu la lettre ,qui,après avoir été mouillée a l'eau, a fait paraitre un texte  de la CIA,qui indiquait quand,ou,et comment trouver et prendre une boite aux lettres morte.Un schéma avec.La boite aux lettres morte était située près d'un garage,dans le parc Sokolniki.Le paquet était sale.Dedans,$10000, des pellicules photos,qui ne pouvaient etre développées que a la CIA, des tablettes pour lire les instructions suivantes.On lui indiquait quelles sont les informations a collecter,ainsi que la liste des documents secrets recus par l'établissement de Viktor ses derniers temps,leur date,leur niveau de confidentialité,nombre de pages; concernant l'armement,la CIA était intéréssée par les caractéristiques des missiles autoguidés air-air et air-sol. Le contre-espionnage a préparé de la désinformation,l'a photographié sur les pellicules transmises ,l'a donné a Viktor.Qui, en novembre 2001, est retourné dans la ville ou il avait été recruté pour rencontrer Robertson.Le duo s'est rencontré dans la cour derrière un théatre.Robertson a prévenu Viktor que celui-ci va bientot recevoir une nouvelle lettre qu'il faudra révéler avec les tablettes.La lettre est arrivée en janvier 2002,mais le FSB a eu le plus grand mal a la dévoiler:les tablettes ont données un tel mélange qu'elles ont commencé a ronger les instructions écrites a l'encre invisible!!Si on ne s'en était pas occupés,mais Viktor,il n'aurait pas pu lire les instructions de la CIA ,se sont énervés les chimistes du FSB.Sur la papier,un nouveau schéma.La boite aux lettres morte,sous la forme d'un paquet de jus d'ananas, était dans le quartier moscovite de Kuskovo.Dedans,de l'argent,des instructions,une lettre pour Viktor,des tablettes. La lettre indiquait que le paquet contient $10000,et qu'on lui en remettra encore 5000 par n'importe quel autre moyen.A la rencontre suivante avec Robertson,Viktor n'avait pas grand-chose.Inutile,aux yeux du FSB,de continuer l'opération,car le contre-espionnage de la Fédération de Russie avait mis a jour les plans de la CIA,ainsi que les officiers de la CIA ayant participé a l'opération:David Robertson depuis ce pays de la CEI,et a Moscou,Yunzu Kessinger-qui a postée les lettres et a posé les boites aux lettres mortes.De plus,les américains auraient de toute facon découverts qu'ils se faisaient intoxiquer. Le 23.03.2002,Kessinger a quittée le territoire de la Fédération de Russie L'ambassade américaine n'a fait aucun commentaire sur l'affaire.  

11/06/2006

Officiers de la CIA a Moscou et Léningrad

OFFICIERS DE LA CIA EN POSTE A MOSCOU ET LENINGRAD

Remises a jour : 30.05.2007 ,12.02.2007, 20.08.2007, 29.10.2007, 31.10.2007,27.11.2007, 24.12.2007

Peter Bogatyr .03.1981-08-1981, expulsé tentait de recruter un scientifique travaillant dans un Institut specialisé dans les lasers.Officiellement 3ème secrétaire de la section économique de l'ambassade américaine.En poste en Argentine en 1981 et en Uruguay en 1983.


John Boumen officiellement adjoint civil de l'attaché militaire,officier de la station de Moscou -début des années 80.Déposera une boite aux lettres mortes pour Evgueni Kapustin fin 1981.

Christopher Burgess.Officier de la station de la CIA a Moscou en 1985 {In 1985,Burgess worked in CIA Moscow station}.C'est lui qui,le 12.06.1985,'releve' le signal laisse par un des informateurs de la CIA,GTVANQUISH,indiquant que ce dernier est OK pour rencontrer un des traitants de la station de Moscou.Le 13,lors de cette rencontre,l'officier de la station Paul Stombaugh est interpelle par le KGB puis expulse. Burgess a travaille pendant 30 ans a la CIA,aussi bein en Asie du Sud que en Amerique Latine,au Moyen-Orient et en Europe. Il a ete chef de station de la CIA. 


Rodney W.Carlson.Arrivé a Moscou a la mi-1962,expulsé  fin 1962 ,Carlson était un des officiers traitants de Penkovsky a Moscou.Il était officiellement attaché agricole adjoint.En poste en Grande -Bretagne de 1968 à 1970,au Japon de 1970 à 1974 (Officiellement 2ème secrétaire de la section politique de l'ambassade,il y traite un marin soviétique en fait qui travaille sous le contrôle du KGB),en Italie de 1975 à 1978. chef de la section new-yorkaise de la CIA dans les années 70 plus tard il participe au traitement de GTPIMENTA a Washington-officier KGB Valeri Martinov,en tant que chef de la section du contre-espionnage a la Division sovietique de la Direction des operations de la CIA,poste qu'il occupe jusque fin 1985 quand il quitte la CIA.Decede en 2004


Ronald Matthew Cinal  1970-1972 officiellement adjoint civil de l'attaché militaire a l'ambassade américaine a Moscou. En poste au Kenya (1975-1977) puis en Indonesie (1979-1982)


Richard L Corbin . participera a l'operation menée sur la Mozhaisk.officiellement secretaire-archiviste de la section d'achat de litterature au département politique de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou.En poste en grèce de 1976 à 1978,en Thailande de 1978 à 1981,en Yougoslavie en 1982.    Selon les "Izvestia" du 27.03.1980,après Moscou,Corbin a été transféré en Italie.Actuellement Richard Corbin est "senior inspector" au département de l'Energie,spécialiste des questions de contre-espionnage et de sécurité.D'après un site,Corbin a travaillé comme chef de station de la CIA en Europe,chef (ou haut fonctionnaire ) du Centre de contre-espionnage de la CIA


Gene A.Coyle.En poste a Moscou de 1983 a 1985,  officiellement chargé de l'achat de litterature technique sovietique à  l'ambassade.participe a l'operation GTTAW.Né en 1952.Entré a la CIA en 1976.en poste en Nouvelle Zelande (1979-1983).Chef de station a Bishkek,Kirgizistan de 1994 a 1996.Actuellement officer in résidence de la CIA a l'université de l'Indiana


Vincent Quinlan Crockett  interpellé le 02.09.1977 à Moscou,alors qu'il venait de déposer une boite aux lettres morte pour l'agent GTBLITZ-Anatoli Filatov  officiellement archiviste, adjoint civil de l'attaché militaire.Arrivé a Moscou le 03.04.1977.Ensuite en  poste en Allemagne ,au Japon ,et Chef de station de la CIA a Dhaka a la fin des années 80 ou il recrutera Viatcheslav Baranov,colonel du GRU a Dhaka ,en octobre 1989


Alexis Davidson  expulsé en mai 1963 dans le cadre de l'affaire Penkovsky, officiellement capitaine, aide de l'attaché de l'air,representant de l'Air Force et medecin de l'ambassade.en poste en Grande-Bretagne (1968-1970) ,au Japon(1970-1974) et en Italie (1975-1978)


Charles Ehrenfried.Arrivé a Moscou en 1986 sous la couverture de 3ème secrétaire, pour remplacer les officiers de la CIA expulsés,il est declaré persona non grata a son tour le 19.10.1986 et expulsé.


Cynthia Folk.officiellement vice-consul a Leningrad sur la période fin des années 80-début des années 90. Actuellement en poste a Erevan,comme chef de station?

McGregor Gray.Officier de la CIA,membre du service de sécurité interne en 1953.Puis officier de la Direction des Plans (Renommée en 1973 Direction des Opérations),en poste a Vienne de 1961 a 1964,ou il travaille en direction des Balkans,en poste a Haïti de 1966 a 1968,puis a Léningrad vers 1990-1991.


Alex Gritshek .Officier de la CIA en "immersion profonde" au début des années 80 a Moscou.Officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade américaine a Moscou.Il a participé aux contacts de la CIA avec ROLPH DANIEL a Moscou en déposant le 20 juillet 1983 une boite aux lettres mortes avec l'officier de la CIA Philip Reynolds dans le parc Ismailovsky.Gritshek a aussi été le premier officier de la station de la CIA a Moscou a contacter GTCOWL-Sergey Vorontsov- en 1984.En poste a Londres en 2000.


 John Guilsher chef de station adjoint de la CIA c'est lui qui recrutera et traitera CKSPHERE-Adolf Tolkachev.En poste de 1978 à 1980 environ.


Kelli Ann Hamilton.1993 Russie,officiellement attachée d'ambassade.Elle a tentée de recruter un homme d'affaire russe pour obtenir des informations sur le char T-34.


Paul Hollingsworth. 1998-declaré persona non grata et expulsé en 2001.officiellement 1er secretaire de l'ambassade.Chef de station adjoint chargé des sources humaines .Précédemment en poste a Moscou, de 1992 a 1994.


 Richard C Jacob .interpellé le 02.11.1962 alors qu'il ramassait un paquet deposé par Oleg Penkovsky,Jacob était arrivé récémment a la station de la CIA a Moscou.Il était officiellement secretaire-archiviste de l'ambassade


William C Jones 3 .officiellement 2eme secretaire.expulsé en mai 1963 dans le cadre de l'affaire Penkovsky.


 Edmund William Kelly 1974- 1975 interpellé alors qu'il deposait une boite aux lettres morte destinée à Norair Grigorian,officier de la Brigade de surveillances du KGB à Erevan,qui avait contacté la CIA vers 1973..en poste au Liban (1971-1972) ,au Kenya (1976-1979),en Grece (1979-1980)


Yunzu Kessinger . 3eme secretaire de la section consulaire de l'ambassade quitte la Russie le 29.03.2002,elle traitait un russe travaillant dans un établissement du Ministère de la Défense russe recruté dans un pays de la CEI en 2001.


Russelle August Langelle .janvier 1958-interpellé le 10.1959 alors qu'il rencontrait dans un bus Piotr Semionovitch Popov,ex-sous colonel du GRU recruté en 1953 a Vienne.Expulsé le 19.10.1959. Officiellement,Langelle,qui parlait couramment russe,était responsable de la sécurité de l'ambassade. Né en 1922, il servira au renseignement naval US, et apprend le russe dans une école du Colorado, puis de nouveau il étudie l'Institut russe de l'université de Columbia Puis il entre au Central Intelligence Group , devenu en 1947 la Central Intelligence Agency


Cheri Leberknight .1997-interpellée le 29.11.1999 au soir dans le parc a coté de la station 'Izmailovskaia' à Moscou par le FSB alors qu'elle devait rencontrer un agent qui devait lui remettre des informations a caractere militaro-strategiques.officiellement 2eme secretaire de la section politico-militaire de l'ambassade .Déclarée persona non grata,elle quitte la Russie le 10 décembre 1999.En poste au Nigeria de 1993 a 1995 puis au Zimbabwe de 1995 a 1997.En poste a Londres comme 2 ème secrétaire depuis 2002.


Charles Leven .En poste à Moscou au tout début des années 80.Il y sera chargé de contacter Albert Petrov en Ukraine vers 1981.En poste aussi a Budapest.il recrute en mars 1985 Gennady Varennik,officier du KGB en poste en RFA.Travaillé en Suède ,comme chef de station- ou chef de station adjoint.

 William D.Lieser. Officier de la CIA en poste a la Base de Léningrad de 1974 a 1976.En poste en Allemagne a partir de 1963, Norvège de 1967 a 1972,Autriche de 1976 a 1980. DCOS Bonn de 1986 a 1990.


Daniel M.Loftin .En poste a Léningrad de 1973 a 1975,officiellement vice-consul.Interpellé en flagrant délit d'espionnage alors qu'il rencontrait un informateur,Mikhail Kazachkov.Expulsé .Entré a la CIA en 1969 ,il travaille a la division soviétique jusqu'en 1972,puis officier traitant a New York (a l'ONU de 1972 a 1973),travaille quelques mois au quartier général de la CIA puis envoyé a Léningrad.En poste a Genève en 1979,puis chef de station a Bamako, Mali. Chef de station de la CIA a Paris de 2000 a 2002.Chef de station de la CIA en Argentine depuis 2004


Gary Lonnquist .Déclaré persona non grata le 19.10.1986,officier de la CIA en poste a Moscou,officiellement attaché.Expulsé.


Joseph Mac Donald  été 1982. officiellement 2eme secretaire de la section economique.participe au traitement de Alexandre Vassilyevitch Ivanov.en poste en Uruguay (1972-1976),au Mexique (1976-1977.).Chef de station de la CIA en Guyane (1985-1987)

Dennis Earl Mc Mahen .-été 1983 officiellement 3eme secretaire de la section administrative Participe au traitement de A.V.Ivanov et a l'opération GTTAW.Ensuite en poste en Espagne (1984-1985) d'ou il est expulsé car arreté en flag pour espionnage.

Thomas Mills.Officier de la CIA en poste en URSS de 1976 a 1979.Mills a travaillé a la station de la CIA a Belgrade de 1968 a 1970 et en Allemagne de 1970  a 1975.Il parlait couramment russe et serbo-croate.Au tout début des années 80,Chef de la section URSS a la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA. 


Gary Montrowl .Officier de la CIA en poste a Moscou,il rencontrera le 06.08.1989 GTPROLOGUE a Moscou.COS Vienne de 2001 a 2004.


Hugh Montgomery .chef de station adjoint declaré persona non grata le 13.05.1963 et expulsé dans le cadre de l'affaire Penkovsky.En poste en Allemagne de 1953 a 1960,en Grèce de 1961 a 1962,en Italie de 1965 a 1968,en France de 1969 a 1973,en Autriche de 1973 a 1975,et de nouveau en Italie de 1975 a 1978.Montgomery a dirigé le service de renseignements du Département d'Etat de 1981 a 1985.En 1995 il était un des conseillers de George Tenet,le n°2 de la CIA.


Michael Morgan .Envoyé a Moscou en 1986 pour remplacer les officiers de la CIA déclarés persona non grata sous la couverture de 2ème secrétaire,,il est a son tour déclaré persona non grata le 22 octobre 1986 et expulsé.

William N.Morell.Officier de la CIA en poste a Moscou de 1960 a 1961.En poste a Taïwan de 1968 a 1973.

Robert Morris .officier en immersion profonde 1982-1984 officiellement membre de la section de construction de l'ambassade.un des traitants de GTVANQUISH-Adolf Tolkachev,et deposera un container pour l'agent rencontré par Louis Thomas le 02.06.1983

Stanley Moscowitz.A travaillé en Russie,date exacte inconnue.Chef de station en Israël de 1995 a 1999.Décédé le 29.06.2006 a 68 ans d'une attaque du coeur. 

Clark Gilbert Myers.En poste en URSS (sans doute a Moscou) de 1966 a 1968.Né en 1930,a Cambridge,il arrive a Washington en 1935.Entre a l'école de St Albans ,puis université de Princeton.Sert dans la Navy de 1951 a 1956,joint la CIA en 1956.En  poste en Allemagne de 1965 a 1966,au Vietnam de 1971 a 1973,au Danemark de 1978 a 1980. Quitte la CIA en 1980.Spécialiste de l'URSS et de l'Europe de l'Est a la CIA.Parti vivre dans le New Hampshire en 1982,Myers est décédé le 05.11.1990 a Moultonboro.


William Philip Norville.chef de station adjoint a Moscou de 1984 a 1986.Declaré persona non grata le 19.10.1986.officiellement 1er secretaire de la section politique.En poste a Varsovie, Pologne dans les années 70 et au Kenya en 1983.Chef de station a Lisbonne en 1996.


James Olson.chef de station adjoint a Moscou de 1979 a 1982 .A Langley,de 1982 a 1985,il forme les officiers devant travailler derrière le rideau de fer travaille a Langley a la section sovietique.chef de la station de la CIA a Vienne(1986-1987 environ) , Chef de station de la CIA a Mexico de 1987 a 1989, pendant 18 mois.Chef-adjoint au Centre de contre-espionnage de 1989 a 1991, chef du Counter Intelligence Center de la CIA de 1991 a 1995. De 1997 a 2000,officer in résidence a l'université TAMU ,au Texas.Prend sa retraite juste après.


Richard W. Osborne.chef de station adjoint officiellement 1er secretaire de la section economique de l'ambassade.Arrivé en 1982,interpellé par le KGB le 07 mars 1983 alors qu'il testait l'appareil "Marisat 3",et expulsé.En poste en Italie en 1977.


Martha Peterson.Arrivée en novembre 1975-interpellée le 15.07.1977 a 23.30 apres avoir deposée une boite aux lettres morte sous forme de pierre pour TRIANON-Alexandre Dmitrievitch Ogorodnik. officiellement vice -consule de l'ambassade americaine a Moscou.Ensuite,nommée comme instructrice au centre de formation de la CIA.


William G. Plunkert  1982-1984 officiellement 2eme secretaire de la section politique de l'ambassade américaine.En poste en Thailande en 1977.

Richard A.Reiser.En poste en URSS de 1968 a 1973.En poste a Beyrouth de 1973 a 1975 puis a la station de Paris de 1977 a 1980. En poste en Grèce en 1984 et 1985,Reiser sera un des officiers traitants de  S.Bokhan a Athènes.Ensuite Chef de station a Vienne de 1989 a 1991? Reiser quitte la CIA en 1991 a son retour d'un poste a l'étranger, comme "Senior officer". Décédé en février 1999. Il a été en poste a Moscou et Léningrad ,sans qu'on sache dans lequel des deux précisement de 1968 a 1973 (Sans doute Moscou).

Philip Reynolds  attaché 1983-1985,en poste a l'ambassade américaine a Moscou.

Greg Robinson  traitera Viatcheslav Baranov -GTTONY.Station de la CIA a Moscou vers 1989.


Jon Sather  recrute Moisei Finkel en 1993.en poste de 1991 a 1994 station de Moscou.Officiellement,il travaillait a la section consulaire de l'ambassade américaine a Moscou.Ensuite en poste a Londres et en Norvège.


Michael Sellers.Arrivé a Moscou en septembre 1984,interpellé le 10.03.1986 alors qu'il devait rencontrer GTCOWL-Major KGB Sergey Vorontsov,officiellement 2eme secretaire de la section politique de l'ambassade americaine a Moscou,spécialisé dans les relations entre l'URSS et l'Europe de l'Est .Né en 1958,Sellers entre a la CIA en 1979.En poste a Varsovie de 1980 a 1981, ou il recrute un scientifique,en Ethiopie (1981-1983),a Manille,Philippines (1986-1990).Quitte,juste après,la CIA.

Donald Francis Sheehan.En poste en URSS fin des années 70-début des années 80.Officier de la CIA en poste en Inde,en Pologne,en URSS,a Cuba (1985-1987,officiellement attaché culturel de la section des intérêts américains a La Havane) 

Joseph Peter Sherman.Officier de la CIA en poste en URSS de 1967 a 1969,sans doute a Moscou.Sherman a travaillé en Allemagne de 1959 a 1962,en Hongrie de 1962 a 1964,en Thaïlande de 1969 a 1971,et a Londres de 1973 a 1975 (Officiellement il était attaché d'ambassade)


David Shorer.Officiellement vice-consul à Léningrad,arreté le 10.01.1974 alors qu'il ramassait une boite aux lettres morte a Leningrad,  d'un agent travaillant dans le secteur de la Défense.Les officiers du KGB auraient recus la consigne d'etre brutaux vis-à-vis de lui,suite à l'interpellation mouvementée d'un officier du renseignement soviétique aux Etats-Unis quelques mois plus tot.En poste à Rome en 1985,il est contacté par Vitaly Yourchenko,un haut fonctionnaire du 1er département de la 1ère Direction générale du KGB qui passera a l'Ouest.


Eric Sites. Officier de la station de Moscou interpellé le 7 mai 1986 a 21h15 22 rue Malaia-Pirogovskaya alors qu'il  rencontrait l’agent GTEASTBOUND.Officiellement adjoint civil de l’attaché militaire. Sur lui le KGB trouvera le matériel destiné a GREASTBOUND : un appareil photo dissimulé dans un rasoir, des demandes de renseignement dans un carnet, et des lettres écrites d’avance pour des citoyens américains sur lesquelles EASTBOUND devait écrire a l’encre invisible des informations secrètes.Expulsé.


Edward Ellis Smith.1er officier de la CIA en poste à Moscou de 1953 à 1956,.Officiellement attaché d'ambassade.Il est rappelé en urgence aux Etats-Unis car il a été compromis par le KGB.Né en 1921 dans une famille baptiste a Parkenbourg,dans l'Etat de Virginie.En 1943,termine les études a l'université de Virginie du Nord ,et entre dans l'armée.Il a servi en Europe ,décoré de 3 étoiles de bronze.Passe au renseignement militaire lors de la fin de la guerre.Ayant appris le russe a l'école du renseignement de la marine militaire,il est envoyé en 1948 a Moscou comme aide de l'attaché militaire.Revient en septembre 1950,et envoyé a la CIA.En 1953,la section SR-9 de la CIA ,chargée de la Russie soviétique,décide d'ouvrir une station a Moscou.C'est Smith qui est envoyé;sa mission sera de choisir des boites a lettres mortes pour permettre de communiquer avec Piotr Popov,officier du GRU recruté en janvier 1953.Mais,les endroits choisis n'ont pas plus a Popov : pas surs.Après son rappel de Moscou, car compromis, il est interrogé puis viré de la CIA.Il a alors déménagé a San Fransisco et a fait une brillante carrière comme directeur de banque et expert de l'URSS.Décédé le 13 février 1982 dans un accident de la circulation.


Franklin Sparhawk.Officier de la station de la CIA  a Moscou au début des années 80,officiellement 2ème secrétaire de l'ambassade américaine.


Paul "Skip" Stombaugh
.officier en "immersion profonde" de la station de Moscou.aout 1984- interpellé le jeudi 13.06.1985 (communiqué TASS 14.06.1985) rue Katsanayevska à 20h alors qu'il devait rencontrer GTVANQUISH-Adolf Tolkachev ,il quitte Moscou le 16.06.1985. officiellement 2eme secretaire specialisé dans les Pays Baltes,section politique.Il a aussi tenté de contacter un scientifique russe pour obtenir des informations secrètes:cette affaire fut une des conséquences de l'affaire du journaliste américain Daniloff,qui éclata en séptembre 1986.


Gérald Svat .Chef de station adjoint de la station de la CIA a Moscou de 1976 a 1978? En poste au Chili de 1971 a 1974.Viré de la CIA ,peut etre a cause de l'Irangate


Louis Caswell Thomas.Arrivé a Moscou en 1982, interpellé le 02.06.1983 (communiqué TASS 04.06.1983) à 23heures dans un square de Moscou alors qu'il remettait les coordonnés d'une boite aux lettres mortes à un ex agent de la CIA parachuté en Biélorussie dans les années 50.Officiellement attaché administratif du service de securité de l'ambassade.

 

David Von Augustenborg .Officier de la station de Léningrad  interpellé le 11.09.1983 avec sa femme et leur enfant, alors qu'il ramassait une boite aux lettres morte deposée par Youri Pavlov-ROLF DANIEL, scientifique recruté par le BND (services secrets allemands) et 'passé' a la CIA.Officiellement vice-consul du consulat américain a Léningrad.

 

Harry Lon Weatherbee participe a l'opération sur la Mozhaisk menée avec Corbin,et au recrutement de Sanya Lipavski,dissident soviétique .officiellement attaché de la section administrative,département économique  de l'ambassade américaine a Moscou.en poste en Ethiopie (1977 -1979) en Inde (1981-1983) et en Norvege (1987).Selon les "Izvestia" du 27.03.1980,Weatherbee "opère actuellement en Ethiopie".Chef de station a Islamabad de 1989 a 1992.


John Whitehead
. officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade américaine a Moscou,en poste vers 1973.Contactera le duo Grigorian-Kapoyan.Ensuite en poste au Japon en 1976.


George Payne JR Winters .1958-1960 .officiellement attaché pour les questions economiques de l'ambassade americaine a Moscou,il fut lié à l'opération de traitement à Moscou de Piotr Popov.


John Yeagley . traitera GTVANQUISH -A.G.Tolkachev vers 1984 et début 1985 (Quitte Moscou début 1985).officiellement attaché de la section des cadres de l'ambassade américaine a Moscou.


 Paul R. Zalucky.Officier de la CIA en immersion profonde en poste a Moscou en 1985.Le 19 juillet 1985,suivi par les équipes de la 7 ème Direction du KGB (surveillance mobile ) il est vu déposer une boite aux lettres mortes.Le résultat sera la capture le 2 aout 1985 de Léonid Poleshuk,officier du KGB.Zalucky était en poste en 2005 a Varsovie,Pologne comme conseiller.

Chefs de stations de la CIA a Moscou et Léningrad

CHEFS DE STATIONS A MOSCOU

Paul Garbler 30.11.1961-06.1964 officiellement attaché naval adjoint.entré a la CIA en 1951,en poste a Berlin de 1952 a 1955 sous le nom de Philip Gardner,chef de station adjoint de Stockholm en 1956,retourne a Langley en 1959 et affecté a la division sovietique. ensuite chef de station a Trinidad de 1968 a 1972.Ensuite,il aurait été réenvoyé en poste à Stockholm-à vérifier


Richard Faurs  Stolz JR.chef de station a Moscou de 07.1964-26.01.1965,expulsé en guise de représailles suite à l'expulsion d'un officier du KGB en poste à Washington pris en flagrant délit d'espionnage. officiellement 1er secretaire de la section politique.La presse soviétique a aussi évoqué ses contacts avec un citoyen soviétique qui aurait fourni des informations à la CIA à Moscou,contacts qui étaient entretenus par Stolz et un membre du Département d'Etat,Kenneth Kerst.Né en 1925,il a grandi dans une famille aisée du New Jersey,s'est engagé dans l'armée et a combattu en France .Une fois la guerre finie,il poursuit ses études au Amherst College,mais un camarade le guide vers la CIA,ou il entre-fin des années 40. Ensuite en poste a Francfort (1959) chef de station a Sofia (1960-1962),en poste a Rome (1966-1969) puis chef de station a Belgrade (1973-1974).Dans les années 70 chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA-apparement de 1974 a 1976.Chef de station de la CIA a Londres,officiellement attaché politique (1979-1981). Nommé vers 1987 Directeur adjoint chargé de la Direction des Operations de la CIA puis il prit sa retraite en 1991.chef de la division SB (Soviet Bloc) dans les années 70.

John Sager.Chef de station de la CIA a Moscou,probablement de 1965 a 1966.


Serge Taube.
1969-1971,Moscou.En poste en Indonésie de 1957 a une date inconnue, au Laos de 1962 à 1965, en Birmanie (1965-1967),au Cambodge en 1972,de nouveau en Indonésie a la fin des années 70 puis en France de 1980 a 1982,et enfin en Inde en 1986.Décédé en 1991.

Robert Theodore Dumaine.1971-1973. Moscou.en 1972 il recrutera Vladimir Kalinine ensuite chef de station adjoint a Vienne (1973-1976) et en poste en Finlande (1979-1981)


David Barry Kelly,officiellement attaché d'ambassade,chef de la station de Moscou de 1973 a 1975, il redynamisera la station de la CIA a Moscou.Né le 12.05.1931 a Jeannette,Kelly a étudié aux universités de Pittsburgh et a la Duke University ,avant d'entrer a la CIA.En poste au Nepal (1965-1967) puis au Vietnam.Ensuite,Kelly sera un des adjoints de David Henry Blee,nommé en 1971 chef de la Division soviétique de la Direction des Opérations de la CIA,avant d'être envoyé a Moscou par Blee..Il aurait aussi été en poste au Moyen-Orient,sous l'égide de David Henri Blee (peut être en Inde?).Après Moscou,Kelly a été nommé en 1978 chef du service des sciences et technologies.Quitte la CIA en septembre 1981 pour travailler dans le domaine privé,en tant que Président de l'IRIS (International Reporting and Information Systems),il est rappelé en 1987 par un de ses anciens supérieurs de la CIA,Frank Carlucci,et nommé en février 1987 chef de la section chargée des affaires multilatérales et du renseignement du National Security Council (NSC).Ensuite,retourne dans le privé.Sa femme,Joan,a aussi servi a la CIA,ayant démarré a l'âge de 22 ans comme officier traitant en Inde.


Robert Martin Fulton 1975-07.1977 officiellement 1er secretaire de la section politique de l'ambassade americaine a Moscou .Il participera au 'traitement' de Alexandre Dmitrievitch Ogorodnik-TRIANON ,diplomate sovietique recruté par la CIA en 1974 a Bogota ,revenu en octobre 1974 a Moscou et nommé en 1975 au departement americain pour la planification de la strategie du ministere des affaires etrangeres sovietique.Il sera aussi contacté par Adolf Tolkachev en janvier 1977.En poste a Helsinki (1958-1961),au Danemark (1963-1967) et en Thailande (1971- 1974)


Gardner Gus Hathaway
1977-1980 1er secretaire de l'ambassade.Il est considéré comme ayant été un chef de station de la CIA a Moscou assez "agressif",qui innove en utilisant des masques et d'autres techniques pour tromper la surveillance du KGB. on lui doit aussi,mais ce n'est pas confirmé,le programme des officiers de la CIA en "immersion profonde".En poste a Berlin,ou il travaille en direction de la Pologne dans les années 50 ,a Rio de Janeiro (1962-1965),Karachi (1964 a 1967) ,Buenos Aires (1967- ,Australie,chef de station a Montevideo (1973-1974),Chef de station de la CIA a Bonn (1981-1983 environ ),numéro 2 de la section soviétique de la direction des Opérations de la CIA, chef du Counter Intelligence Center a partir de la mi- 1985 jusqu'a 1990,-c'est lui qui déclencha l'enquete sur les fuites de 1985,qui n'aboutira qu'en 1994 et 2001,avec les arrestations successives de Aldrich Ames ,haut fonctionnaire de la CIA,et Robert Hanssen,haut fonctionnaire du FBI .Il prend sa retraite en 1990.


Burton Gerber 1980-1982 .Originaire du Middle West,né dans l'Ohio,étudiant à l'université du Michigan,après il sert dans l'armée ,ensuite il rejoint la CIA. En poste a Berlin Ouest,chef de l'antenne de Sofia, Bulgarie (1966-1968),en poste en Iran (1973-1975),et en Yougoslavie (1976 -1979).Après Moscou,il est nommé adjoint à la division Europe de l'Ouest, ensuite nommé  chef de la division sovietique de la CIA en 1984 jusque 1989,puis chef de la Division Europe de l'Ouest.Retiré de la CIA en 1995 après 39 ans à la CIA.


Carl Edward Gerbhardt 1982-1984 officiellement 1 er secretaire de l'ambassade a Moscou participera a l'essai de l'appareil de communication Marisat 3.Né en 1933 en poste au Mexique en 1968,en Pologne de 1972 à 1974 ,en Thailande en 1976,en Indonesie de 1978 à 1980.


Murat Natirboff
1984-09.1986 officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade. reputé comme etant le plus bureaucratique des chefs de station de la CIA a Moscou,ou il arrive a l'âge de 63 ans .en poste en Indonesie,Djakarta(1961 a 1964),en Turquie,en France,puis chef de station au Soudan (1972 a 1975),au Kenya(1976 a 1979), et en Egypte (1979-1981) quand Sadate fut assassiné.Fils de "russes blancs" - fidèles au Tsar- qui ont fuis aux Etats-Unis.


Jack Downing 1986-1989 il sera contacté en mai 1987 par un officier du departement americain du contre-espionnage KGB ,nom de code GTPROLOGUE.Né le 21.10.1940 a Honolulu,Hawai.Termine l'univrsité de Havard,vétéran de la guerre du Vietnam.Entré a la CIA en 1967. A travaillé à Hong Kong en 1969.Officiellement adjoint civil de l'attaché militaire de l'ambassade américaine a Moscou de 1974 a 1976 (d'après certains chef de station adjoint de la CIA ) ,chef de station a Pekin vers 1980-1981 puis en Malaisie. il quitta la CIA en 1996 pour prendre sa retraite mais fut rappelé et nommé chef de la direction des operations qu'il dirigea de l'été 1997 a 07.1999.Parle couramment russe et chinois,a dirigé 4 stations de la CIA,dont Moscou et Pékin.


Michael Kent Cline
officiellement conseiller aux affaires regionales il participe au 'traitement ' de GTTONY-Viatcheslav Baranov,officier du GRU recruté en 1989 a Dhaka. ensuite chef de station a Tokyo.Il a aussi travaillé -périodes inconnues- en Yougoslavie,à Zagreb et Belgrade,en Pologne,au Vénézuela,à Cuba,et au Brésil.En 2004,Cline travaillait au quartier général de la CIA.


Da
vid Rolph. Chef de station de 1991 à 1993, officiellement conseiller aux affaires regionales. en poste au Vietnam en 1971,il n'est pas encore entré à la CIA alors.Envoyé à Moscou ou  de 1979 a 1982  il traite GTVANQUISH-Adolf Tolkachev,ingenieur en aviation,rencontrera Viktor Cheimov,Major KGB 8eme Direction qui souhaite passer a l'Ouest avec sa famille .A aussi travaillé a Singapour.chef de station de la CIA a Berlin-Est lors de la chute du Mur.Puis chef de station à Moscou a partir de aout 1991 juste avant le coup d'Etat.


James Morris
1993-expulsé en 1994,suite à l'expulsion du chef de station du SVR à Washington. officiellement conseiller aux affaires regionales.Il aurait été en poste-périodes inconnues- en Turquie, Grande Bretagne,au Tchad et au Pakistan(Chef de station adjoint d'Islamabad en 1988)


Rolf Mowatt-Larrsen chef de station adjoint de 1992 a 1994 officiellement 1er secretaire de la section politique,il assure a ce moment les contacts amicaux (de 1992 a 1994 ) entre la CIA et le SVR. En poste en Suède et en Grèce. Il aurait tenté de recruter le chef de station du SVR a Berne vers 1994 .A partir de 2001,suite aux attentats du 11 septembre,nommé chef de la Division de Contreprolifération nucléaire de la Direction des Opérations de la CIA. Il a dirigé la Division Europe de la Direction des Opérations de la CIA de 2004 a  2005 . Il semblerait que actuellement,Rolf Mowatt-Larssen soit chef de la section de renseignement du Ministère de l'Energie. américain-http://www.carrollpub.com/2005-12-14_Director_of_National_Intelligence.pdf,OFFICE OF THE DIRECTOR OF NATIONAL INTELLIGENCE.A moins que ce soit un autre Mowatt-Larssen.


Michael Sulick
1994-1996.officiellement conseiller aux affaires regionales.Chef de station adjoint de 1988 a 1991 de la CIA a Moscou,officiellement 1er secretaire de la section politique de l'ambassade.Entré a la CIA en 1980.En poste au Japon,au Pérou.Ouvre la station de la CIA a Vilnius en 1991,il établit la-bas les premiers contacts avec les milieux politiques.Chef de station de la CIA a Varsovie, Pologne,de 1996 a 1999,puis Chef de la Division Eurasie de 1999 a 2002. Démissionne de la CIA en novembre 2004 avec son supérieur,Stephen Kappes.Sulick était alors directeur adjoint de la Direction des Opérations de la CIA.


Stephen R. Kappes .Chef de station de la CIA à Moscou de  1996 à 1999 .Né en 1952, Kappes a servi  5 ans dans les Marines avant d' intégrer la CIA vers 1981.A partir de 1988,n°2 de la section Tefran de la CIA a Francfort ,il participe au travail de la station en direction de l'Iran (en 1984 ,la CIA a constituée une section,travailllant depuis Francfort,baptisée "Tefran",chargée de l'infiltration de l'Iran ).Ensuite,il travaille en direction du Moyen- Orient:Membre de la section Irak durant la Guerre fu Golfe,il rouvre la station de Koweït City.En 1995,chef de la section de contreprolifération a la Division Eurasie de la Direction des Opérations de la CIA,puis COS Moscou.A son retour,chef du Counterintelligence center de la CIA,puis n°2 de la Direction des Opérations de 2002 a 2004.En décembre 2003,il a convaincu Kadhafi d'abandonner ses programmes d'armes chimiques et biologiques. Ensuite chef de la Direction des opérations de la CIA de début juin 2004 jusque novembre  2004,ou il démissione suite a un conflit avec Porter Goss qui venait d'etre nommé patron de la CIA. En mai 2006 ,avait 54 ans.Réintégre la CIA peu après comme Directeur-adjoint de la CIA.A été en poste au Pakistan,en Asie,et en Europe a des dates inconnues.

M.K Chef de station de la CIA a Moscou (A partir de 1999?) en poste en 2001 en tout cas, officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine. Chef de station de la CIA en 1995-1996 dans la zone Balkans. Ensuite chef de station en Europe (2004-2007) puis chef de la Division Europe de la Direction des Opérations de la CIA.

R.D Chef de station de la CIA a Moscou en 2003 officiellement conseiller aux affaires régionales de l'ambassade américaine.

P.K Chef de station de la CIA a Moscou en 2005 officiellement conseiller d'ambasssade. P.K. a démarré sa carrière a la CIA au milieu des années 80 en tant que "junior officer" son premier poste fut l'Indonésie, puis en 2001 il était en poste sous couverture de la section des affaires multilatérales dans une ambassade américaine en Europe.

R.C Chef de station de la CIA a Moscou depuis 2006, officiellement conseiller aux affaires régionales. De 2002 a 2004 chef de station eu Europe officiellement Regional Affairs Officer.

CHEFS DE LA BASE DE LA CIA A LENINGRAD


Woodruff Fred.Il aurait été chef de station à Léningrad en 1979 au moins.Ensuite chef de station de la CIA a Tbilissi ,ou il est assassiné le 8 aout 1993


Barbara Y.Brian chef de Base de la CIA a Leningrad.Dans les années 70,chef de station aux Caraibes,ensuite en poste à Léningrad comme chef de station, jusque juillet 1982 environ, officiellement consule aux questions politiques économiques et militaires.

Léonard Belgard
COB Léningrad en juillet 1982 jusque 1983 officiellement consul commercial.Léonard Hermann Belgard,né en 1946,parle couramment russe,francais,espagnol,et ,moins couramment,l'allemand et le suédois.Entré a la CIA en 1978.auparavant il était consultant de plusieurs firmes ouest-allemandes aux USA.il est tombé dans le champ de vision du renseignement soviétique avant son premier poste,qui fut Mexico - officiellement 3eme secrétaire,il travaillait activement contre les soviétiques.De juillet 81 a aout 83 a Léningrad.nommé chef du groupe en juillet 82.il a perdu un agent précieux.envoyé en octobre 83 en Suisse comme representant du gouvernement US a la section européene de l'ONU.Il était sous surveillance du KGB,qui a mis a jours ses efforts pour recruter 2 citoyens soviétiques,ainsi que 9 personnes,représentants la pologne,la bulgarie,la hongrie,la RDA et la Tchécoslovaquie.a travers ses personnes le KGB a fait passer de la désinformation.D'octobre 88 a juillet 91 en poste en Suede comme DCOS (chef de station adjoint) officiellement 1er secrétaire de l'ambassade.a cause d'une ratée lors d'une tentative de recrutement d'un citoyen soviétique il a été envoyé a Paris en septembre 1991.


Ronald Harms Chef de la base de la CIA a Léningrad a partir de fin 1983, officiellement consul commercial? jusque fin 1984?

Michaël Grivsky, Chef de la base de la CIA a Léningrad, consul aux questions politiques et économiques a partir de la deuxième moitié de 1985 a Moscou jusque 1987, puis le poste est occupé par un dénommé Robert Thomas mi-1987 jusque mi-1989 puis Douglas B. Wake mi-1989

 

 

Muller Richard.chef de la station de Leningrad.officiellement attaché commercial du consulat general de Leningrad.expulsé 1984.En poste en Allemagne de 1967 à 1969,puis en indonésie vers 1986.

Michaël Satter.
Chef de la Base de Léningrad a la fin des années 80,officiellement consul.